chevron-down chevron-left chevron-right chevron-up home circle comment double-caret-left double-caret-right like like2 twitter epale-arrow-up text-bubble cloud stop caret-down caret-up caret-left caret-right file-text

EPALE

Plateforme électronique pour l'éducation et la formation des adultes en Europe

 
 

Blog

Formateurs en compétences de base: de la professionnalisation à l’émergence d’une profession et vice-versa!

18/12/2014
by Mary-Clare O'CONNOR
Langue: FR
Document available also in: EN DE IT PL ES

 

Nombreux sont ceux qui doivent penser que les compétences de base doivent être très «basiques» à enseigner, vous ne croyez pas? Alors que justement, former des adultes aux compétences de base est un des domaines les plus exigeants de l’enseignement des adultes. Ceux qui enseignent les compétences de base sont souvent confrontés à des apprenants qui sont «très éloignés» de l’éducation et de la formation et pour qui s’impliquer à nouveau dans un processus d’apprentissage représente un défi important. La progression de l’apprentissage et le degré d'acquisition par des adultes qui ne possèdent pas les compétences de base sont étroitement liés aux compétences des enseignants, qui ne se contentent pas d’enseigner une matière mais doivent également encourager les apprenants à apprendre, leur témoigner de l’empathie, leur apprendre à être autonome et renforcer la confiance qu’ils ont en eux.

Le Rapport du groupe d’experts de haut niveau de l’UE sur la lutte contre l’illettrisme affirme qu’ «... il est clair que des enseignants et un enseignement de haute qualité donnent de meilleurs résultats en termes d’apprentissage, notamment pour ce qui est des performances en matière d’alphabétisation.» (CE: 2012, 44). Mais la notion d’«enseignants de haute qualité» implique-t-elle qu’il est nécessaire de professionnaliser les formateurs en compétences de base? Si oui, peut-on faire l’hypothèse qu’il existe déjà une «profession» dans le cas des formateurs en compétences de base pour les adultes? On peut répondre à ces questions de différentes manières et en adoptant des perspectives différentes, mais ce qui est sûr, c’est que nous devons insister sur le fait que les formateurs en compétences de base représentent une catégorie distincte d’éducateurs spécialisés pour adultes et que tout le discours autour de la professionnalisation du personnel de l’éducation des adultes devrait donc adopter une approche plus sectorielle.

La professionnalisation des formateurs chargés de l’acquisition des compétences de base devrait être une question clé de l’élaboration des politiques en matière d’éducation des adultes. Nous devons appréhender la professionnalisation des formateurs d’adultes dans le domaine des compétences de base comme une question complexe, couvrant plusieurs domaines, dont: les systèmes existants au plan national de professionnalisation du personnel de l’éducation des adultes; la formation des enseignants (initiale et continue); la qualité des prestations; les infrastructures; les cadres et les normes; les parcours professionnalisants (dont la validation des acquis), etc. Il faut prendre tous ces aspects en compte lorsque l’on parle de faire émerger une profession ou de relever le niveau de professionnalisme des formateurs en compétences de base.

Cependant, on constate que la nécessité de professionnaliser les acteurs de la formation des adultes en compétences de base fait l’objet d’une prise de conscience et d’un consensus limités au niveau européen. En tant qu’initiative de terrain du Réseau européen des compétences de base le projet BASKET définit quelques recommandations de politique qui contextualisent la professionnalisation des éducateurs et formateurs en compétences de base:

  • Ces derniers devraient suivre une formation professionnelle initiale qui: 1) les forme à enseigner à un public d’apprenants adultes; 2) garantisse qu’ils ont des connaissances et une maîtrise suffisantes dans le domaine des compétences de base (alphabétisation, aptitude au calcul et TIC); 3) renforce leur expertise en matière de méthodologie et de pédagogie de l’apprentissage des adultes;
  • S’agissant de la formation professionnelle continue: des programmes doivent être élaborés à l’intérieur d’un cadre global pour le développement professionnel des formateurs en compétences de base; elle doit être disponible, accessible et la participation des enseignants doit être facilitée; elle doit être flexible et prendre en compte l’expérience acquise précédemment par les enseignants;
  • L’infrastructure pour le développement du personnel chargé de la formation en compétences de base doit être intégrée dans les systèmes existants
  • Un cadre européen comprenant un ensemble de normes relatives à l’enseignement des compétences de base à un public adulte doit être élaboré
  • Des mécanismes durables doivent être développés pour permettre aux pays d’accéder à l’expertise et à l’expérience accumulées dans d’autres pays: cadres, stratégies de plaidoyer, structures, contenu, etc. La Commission européenne doit faciliter le transfert d’initiatives politiques efficaces.

Si elle a pour ambition de renforcer les compétences de base de ses citoyens adultes, l’Europe doit commencer par se pencher sur l’un des acteurs clés de la formation en compétences de base, à savoir l’enseignant. Dès lors, inévitablement, les questions suivantes se posent: dans quelle mesure l’objectif de faire de l’enseignement des compétences de base une profession à part entière du secteur de l’éducation et de la formation des adultes est-il réaliste? N’hésitez pas à partager vos points de vue sur la question en laissant un commentaire ci-dessous.

___________

Maria Toia est directrice de l’Institut roumain pour l’éducation des adultes et membre du comité exécutif du Réseau européen des compétences de base. Elle s’intéresse à la recherche et à l’élaboration des politiques dans le domaine de l’éducation des adultes, avec une prédilection pour la formation de base des adultes et la professionnalisation des formateurs pour adultes.

Share on Facebook Share on Twitter Share on Google+ Share on LinkedIn
Refresh comments Enable auto refresh

Affichage 1 - 1 sur 1
  • Portrait de Sophie de Abreu

    Article qui pose des questions essentielles sur le nécessaire engagement politique et financier dans la professionnalisation des acteurs lorsqu'on affiche une volonté de qualité.
    Qu'en est-il à l'heure actuelle des dispositifs de formation initiale, continue et de VAE dans les différents pays ?
    Les master FLI en France constituent-ils en partie une réponse à ces problématiques ?