chevron-down chevron-left chevron-right chevron-up home circle comment double-caret-left double-caret-right like like2 twitter epale-arrow-up text-bubble cloud stop caret-down caret-up caret-left caret-right file-text

EPALE

Plateforme électronique pour l'éducation et la formation des adultes en Europe

 
 

Blog

Academia : Se professionnaliser à travers l'Europe

06/07/2016
by Hélène Paumier
Langue: FR

/epale/fr/file/shutterstock391124191jpgshutterstock_391124191.jpg

Academia est un programme d’échanges qui offre la possibilité aux praticiens de l’orientation de se former dans les pays européens. Il offre ainsi de réelles opportunités pour les participants d’apprendre à connaitre le système et les pratiques d’orientation dans un pays européen. Chaque année, grâce à ce projet, près de 250 praticiens de l’orientation prennent part à des échanges Academia. L’occasion, lors de ces formations, d’aborder la question du décrochage et de comparer notamment les pratiques mises en œuvre dans les autres pays européens et les différentes solutions proposées.

 

Interview d’Amanda GALLAROTTI, conseillère d'orientation psychologue partie en mobilité en Norvège.

Quels étaient vos objectifs en participant à ce programme ?

Mon objectif principal était de comprendre les systèmes d’éducation, de formation d’orientation dans d’autres pays. J’avais également le souhait de créer mon réseau professionnel en lui donnant une ouverture internationale. Améliorer ma pratique de la langue anglaise était aussi un souhait, afin de l’utiliser par la suite dans mes activités.

Comment se déroule la mobilité ?

Les échanges durent une semaine et sont financés par le programme européen Éducation et Formation Tout au Long de la Vie. Généralement, une dizaine de praticiens de toute l’Europe forme le groupe. Dans le mien, nous étions issus de 7 nationalités européennes différentes. Au préalable, une formation culturelle et linguistique est organisée. Elle consiste en un travail individuel via une plateforme numérique afin d’acquérir les rudiments culturels du pays d’accueil. Puis, hebdomadairement, un rendez-vous est programmé avec une personne anglophone, avec qui je travaillais l’expression orale et l’acquisition d’un vocabulaire technique sur le thème du stage. Au cours de la semaine, diverses activités sont programmées telles que des visites au sein de structures de conseil et de services d’orientation. J’ai également assisté à des conférences sur l’orientation, participé à des discussions de groupe où chaque participant présente le système de formation et d’orientation de son pays. C’est d’ailleurs très formateur de découvrir comment fonctionnent les systèmes d’orientation dans d’autre pays, et nous ne se sommes pas limités à la compréhension du fonctionnement du pays d’accueil. 

La problématique du décrochage est un sujet fort pour les conseillers d’orientation, comment a-t-elle abordée lors de l’échange ?

De mon expérience, lors des échanges avec les collègues européens, il est apparu que la problématique des décrocheurs était un sujet récurrent. Devant ce problème européen commun, les discussions se sont focalisées sur le sujet, et nous avons pu échanger sur l’absentéisme. notamment et la manière dont chacun œuvrait pour lutter contre ce phénomène. La confrontation des idées et des initiatives étaient particulièrement intéressantes et riche d’enseignement.

Quel est l’intérêt de ce stage pour votre profession ?

S’ouvrir aux autres est enrichissant. On perçoit notre métier de conseiller d‘orientation de manière plus globale, plus transversale. C’est une prise de recul qui me parait nécessaire dans mon métier, voire indispensable.

Le projet ACADEMIA est financé par le programme Education et Formation tout au long de la vie. 

 

 

 

 

Share on Facebook Share on Twitter Share on Google+ Share on LinkedIn