Chemin de navigation

Autres outils

  • Version imprimable
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte

Suivez-nous

Facebook

Pollution et qualité de l’air dans l’UE

La mauvaise qualité de l’air due à la pollution et aux émissions met en danger la santé des personnes et entraîne de nombreux décès prématurés en Europe.

De nombreux Européens sont extrêmement préoccupés par la pollution de l’air. Celle-ci nuit aux aux voies pulmonaires et respiratoires et peut provoquer de l’asthme, des bronchites et des maladies cardiovasculaires.

Malgré une amélioration générale de la qualité de l’air, la pollution due aux particules fines et à l’ozone troposphérique (ou ozone de basse altitude) continue de provoquer de nombreux décès prématurés chaque année dans l’UE. Elle réduit l’espérance de vie et coûte des milliards d’euros par an en soins de santé.

La pollution atmosphérique a également de nombreux effets néfastes pour l’environnement.

Les polluants tels que le dioxyde de soufre, les oxydes d'azote et l'ammoniac provoquent des pluies acides qui polluent les forêts, les rivières, les lacs et d'autres espaces naturels.

L’eutrophisation est due à la présence de niveaux élevés de nutriments azotés dans la nature. Elle est en grande partie responsable de la diminution de la biodiversité. En s'infiltrant dans les lacs et les cours d'eau, ces nutriments favorisent la prolifération d’algues, qui asphyxient les poissons et d’autres espèces sauvages.

L’ozone troposphérique (ou ozone de basse altitude) endommage le feuillage des végétaux et ralentit leur croissance, porte atteinte aux forêts et aux plantes sauvages et réduit les rendements agricoles.

Les principaux responsables de la pollution atmosphérique sont le secteur de l’énergie, le chauffage domestique, l'industrie lourde (aciéries et raffineries de pétrole), les transports, l’agriculture et le traitement des déchets.

La législation européenne fixe des normes strictes pour les substances suivantes:

  • Particules: fines particules inférieures à un millimètre de diamètre. Principaux responsables: les transports, la plupart des formes de combustion et certains procédés industriels.
  • Ozone troposphérique (ou ozone de basse altitude): formé par la réaction des oxydes d’azote et des composés organiques volatils en présence de la lumière, ce qui en fait un problème majeur durant l'été.
  • Composés organiques volatils: ils sont émis par les solvants, peintures et vernis, les gaz d'échappement des voitures et les stations-service.
  • Oxydes d’azote, y compris le dioxyde d’azote: ils sont produits durant la combustion (moteurs de véhicules et centrales thermiques, p. ex.).
  • Dioxyde de soufre: formé lors de la combustion de combustibles fossiles.
  • Ammoniac (NH3): émis par les déchets animaux et les engrais.
  • Métaux lourds: ils proviennent de procédés industriels tels que la purification des métaux et la galvanoplastie, l’incinération des déchets et la combustion du charbon dans les centrales électriques (mercure).
  • Benzène: ce solvant industriel largement utilisé est émis à partir de multiples sources: activités industrielles, gaz d’échappement des voitures, stations-service, fumée produite la combustion du bois et cigarettes.