Chemin de navigation

Autres outils

  • Version imprimable
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte

Suivez-nous

Facebook

Tirer profit de l’innovation

L'UE a besoin de nouvelles technologies respectueuses de l’environnement, qui vont jouer un rôle croissant dans son économie.

Pour protéger l'environnement et renforcer la compétitivité des industries européennes, il nous faut des technologies, des procédés et des modèles d’entreprise qui utilisent les ressources de manière plus efficace. Nous appelons ces solutions l'«éco-innovation».

L’UE s'est donné pour objectif de devenir une économie sobre en carbone et efficace dans l’utilisation des ressources. Cette démarche nécessite d'effectuer des changements fondamentaux en matière de production et de consommation, afin de réduire la pression exercée sur l’environnement.

Les éco-industries peuvent contribuer à cet objectif. Elles peuvent prévenir et corriger les dommages environnementaux, et résoudre des problèmes comme le bruit et la dégradation des écosystèmes. Elles jouent un rôle essentiel dans des secteurs tels que la gestion des déchets et des eaux usées, les sources d’énergie renouvelables, la pollution de l’air et la construction durable.

Les écotechnologies sont importantes pour l’économie de l’UE. Leur chiffre d’affaires annuel est de 320 milliards d’euros et elles affichent une croissance de 8 % par an depuis 2004. L’UE détient un tiers du marché mondial. Sa part pourrait doubler et atteindre plus de 2 200 milliards d’euros d’ici à 2020.

L’Union européenne soutient les technologies vertes et les produits verts grâce à une série de programmes et politiques de financement.

Le plan d’action en faveur de l’éco-innovation vise les obstacles et les facteurs favorables à l’éco-innovation. Il participe au financement de projets de recherche et d’innovation et d'entreprises éco-innovantes. Le programme-cadre pour l'innovation et la compétitivité fournit un accès au financement pour les PME, afin de favoriser la recherche et l’innovation.

Le renforcement de leur crédibilité est un des problèmes auxquels sont confrontées les nouvelles technologies. La mise en place d'un système européen de vérification des technologies environnementales et d'un réseau de centres devrait accroître la confiance du marché en validant les performances de l'éco-innovation.

Une aide est également disponible dans le cadre du programme LIFE, dans des secteurs tels que la lutte contre le changement climatique, la réduction des déchets et l’utilisation plus efficace des ressources naturelles, la prévention de la pollution, la gestion des eaux usées, des rivières, des mers et des côtes, et l’amélioration de l’environnement urbain. Plus de 1 950 projets ont été cofinancés à ce jour, ce qui représente un investissement de 3,6 milliards d’euros, auquel LIFE a contribué à hauteur de 1,2 milliard d’euros. Un appel à propositions est lancé tous les ans.