Chemin de navigation

Autres outils

  • Version imprimable
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte

Suivez-nous

Facebook

Agir à l'échelle internationale

L'UE a signé de nombreux accords internationaux visant à protéger l’environnement, tels que le moratoire sur la chasse à la baleine, interdite dans les eaux de l'UE.

L'UE œuvre en faveur de la protection de l’environnement au moyen d'accords multilatéraux. Ces accords portent sur la biodiversité mondiale, le commerce d’animaux et de plantes sauvages, la lutte contre le commerce du bois récolté illégalement, la manipulation sans danger des substances chimiques ainsi que les déchets.

L'UE soutient le processus international en faveur du développement durable et a joué un rôle clé lors de la conférence des Nations unies organisée sur ce thème à Rio de Janeiro en 2012. Cette conférence a donné une impulsion au développement durable dans des domaines tels que la biodiversité marine, la dégradation des sols, l'eau et l'énergie.

En tant que signataire de la convention sur la diversité biologique, l'UE soutient les travaux concernant les zones protégées, le changement climatique et la biodiversité. La convention sur le commerce international des espèces menacées (CITES) limite ou interdit le commerce des espèces menacées et des produits apparentés.

L’Union européenne œuvre au renforcement de la CITES, qu'elle applique par les règlements sur le commerce des espèces sauvages.

L'exploitation illégale des forêts et la déforestation provoquent de graves dommages environnementaux, y compris une perte de la biodiversité, et influent sur le changement climatique. Tout le bois vendu sur le marché de l'UE doit désormais provenir de sources légales. L'UE a signé des accords avec des pays africains et asiatiques afin de les aider à améliorer la gouvernance de leurs forêts et à négocier ainsi plus facilement le bois récolté légalement avec l'UE.

La chasse à la baleine est interdite dans les eaux de l'UE, mais les baleines ne connaissent pas de frontières et nécessitent une protection internationale. L'UE soutient le moratoire sur la chasse commerciale à la baleine.

En 2002, les dirigeants mondiaux ont renouvelé leur engagement en faveur d'une gestion saine des produits chimiques afin que, d'ici 2020, leur production et leur utilisation réduisent au minimum les effets nocifs graves sur la santé humaine et sur l'environnement. L'Union européenne s'emploie à atteindre cet objectif au moyen de politiques telles que REACH.

La prévention des déchets est un autre domaine dans lequel l'UE contribue aux efforts mondiaux. Nous militons pour accroître les taux de réutilisation, de recyclage et de valorisation des déchets. D'importants volumes de déchets — certains dangereux — circulent entre les pays et l'UE contribue activement à améliorer les contrôles de ces mouvements transfrontières de déchets dangereux.

L'UE travaille également à la mise en place d'un cadre global destiné à garantir que tous les déchets sont gérés d'une façon écologiquement rationnelle.