Assurance de la qualité

Il est indispensable de mettre en place des systèmes d’assurance de la qualité solides au niveau national et régional afin d’accroître la transparence et la confiance entre les pays. Cet aspect est essentiel pour faciliter la mobilité des apprenants dans toute l’Europe grâce à la reconnaissance mutuelle des diplômes de l’enseignement secondaire et des résultats des périodes d’apprentissage effectuées à l’étranger.

Quel est l’enjeu?

Une forte tendance à la décentralisation et à l’autonomisation des écoles a été observée récemment. Les écoles plus autonomes dans leurs pratiques scolaires, leur organisation ou l'utilisation de leurs ressources financières ont davantage de possibilités de s’adapter à leurs besoins spécifiques et à leur contexte local. Toutefois, les avantages de l’autonomie dépendent de la capacité des écoles à planifier et gérer efficacement leur propre développement, ainsi qu’à rendre compte de leur travail aux parents, aux communautés locales et aux autorités chargées de l’éducation. Les résultats du programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA) montrent que l’autonomie des écoles permet d'améliorer l'acquisition des compétences de base lorsque cette autonomie s'accompagne d’une obligation de rendre des comptes. L’interaction entre l’autonomie et la responsabilisation des écoles requiert toutefois la mise en place de systèmes solides d’assurance de la qualité.

Les systèmes d’assurance de la qualité varient considérablement en Europe. Toutefois, ils ont en commun un certain nombre de défis, notamment:

  • fixer des objectifs pour les systèmes éducatifs et l’apprentissage des élèves, et mesurer les progrès accomplis;
  • concevoir des mécanismes d’assurance de la qualité pour des systèmes éducatifs à plusieurs niveaux et de plus en plus décentralisés;
  • encourager le dialogue et un climat de confiance entre les parties prenantes du secteur de l’éducation;
  • donner la priorité aux ressources humaines et financières.

Il est indispensable de mettre en place des systèmes d’assurance de la qualité solides au niveau national et régional afin d’accroître la transparence et la confiance entre les pays. Cet aspect est essentiel pour faciliter la mobilité des apprenants dans toute l’Europe grâce à la reconnaissance mutuelle des diplômes de l’enseignement secondaire et des résultats des périodes d’apprentissage effectuées à l’étranger.

La Commission européenne aide les pays de l’UE à développer davantage leurs systèmes d’assurance de la qualité en facilitant l’apprentissage mutuel. Un groupe de travail composé d’experts européens provenant d’États membres et d’organisations de parties prenantes se réunit régulièrement pour examiner des aspects spécifiques des politiques liées à l’assurance de la qualité, débattre des défis communs et échanger des bonnes pratiques.

Quelles sont les mesures prises à ce jour?

Le groupe de travail de l’UE a élaboré des orientations sur l’assurance de la qualité pour le développement des écoles à l’intention des responsables politiques. Dans une communication intitulée «Le développement des écoles et un enseignement d’excellence» (2017), la Commission européenne définit des domaines d’action pour améliorer l’enseignement scolaire, y compris en ce qui concerne l’assurance de la qualité. Le document de travail des services de la Commission qui accompagne la communication fournit des indications utiles sur la recherche et les résultats des activités menées à l’échelle de l’UE en ce qui concerne les politiques d’enseignement scolaire.