Politique scolaire

La Commission européenne aide les pays de l’UE à développer leurs systèmes d’enseignement scolaire. Bien que chaque pays soit responsable de l’organisation et du contenu de ses systèmes d’éducation et de formation, il existe des avantages à collaborer sur des questions d’intérêt commun.

Quel est l'enjeu?

La Commission européenne aide les pays de l’UE à développer leurs systèmes d’enseignement scolaire. Même si chaque pays est responsable de l’organisation et du contenu de ses systèmes d’éducation et de formation, il existe des avantages à collaborer sur des questions d’intérêt commun. La Commission soutient les efforts nationaux de deux manières:

  • elle travaille en étroite coopération avec les responsables politiques nationaux afin de les aider à mettre en place les systèmes et politiques d’enseignement scolaire. Elle rassemble et partage des informations et des analyses, et encourage l’échange de bonnes pratiques dans le cadre des groupes de travail «Éducation et formation 2020». Le groupe de travail sur les écoles a pour mission, de 2016 à 2018, de travailler sur la gouvernance des systèmes d’enseignement scolaire afin de promouvoir une plus grande qualité par l’innovation durable et l’inclusion;
  • dans le cadre du programme Erasmus+, la Commission contribue chaque année, à hauteur de plusieurs millions d’euros, à des projets européens de coopération visant à promouvoir les échanges scolaires.

Domaines prioritaires

Les ministres de l’éducation des pays de l’UE ont recensé les domaines prioritaires suivants:

La Commission réalise régulièrement des études sur la situation dans l’ensemble de l’Europe afin de suivre les progrès réalisés.

La communication sur le développement des écoles et un enseignement d’excellence pour bien débuter dans la vie, publiée le 30 mai 2017, fournit des données et propose des actions pour améliorer la qualité des écoles et leurs capacités d’intégration, soutenir l’excellence des enseignants et des dirigeants d’établissements et améliorer la gouvernance des écoles. Voir aussi le document de travail des services de la Commission qui accompagne cette communication.

La communication sur le renforcement de l’identité européenne par l’éducation et la culture, du 14 novembre 2017, expose la vision d’un espace européen de l’éducation. La mobilité, la reconnaissance des diplômes et des périodes d’études à l’étranger, les langues, l’éducation et l’accueil de la petite enfance, la profession d’enseignant, l’innovation et les technologies numériques y sont définis comme des domaines clés de coopération dans l’enseignement scolaire.