Initiatives européennes en faveur des langues

La Journée européenne des langues et le label européen des langues sont deux initiatives bien établies qui contribuent à promouvoir l’enseignement et l’apprentissage des langues, ainsi que la richesse de la diversité linguistique de l’Europe.

La Journée européenne des langues

La Journée européenne des langues se tient tous les ans, le 26 septembre. Cette Journée offre l'occasion:

La Journée européenne des langues a été instaurée par la Commission européenne et le Conseil de l'Europe, qui représente 800 millions d’Européens vivant dans 47 pays. De nombreux instituts culturels et linguistiques, associations, universités et établissements scolaires y participent. Instaurée en 2001, à l’occasion de l'Année européenne des langues, elle est célébrée chaque année depuis lors.

Cours de langue, jeux, débats, conférences, émissions de radio... de nombreux événements auront lieu dans toute l’Europe le 26 septembre ou dans les semaines qui suivent ou qui précèdent.

De plus amples informations sur les derniers événements sont disponibles sur la page web de la Journée européenne des langues du Conseil de l’Europe. Les bureaux de représentation de la Commission européenne organisent un large éventail d’activités en collaboration avec leurs partenaires dans tous les États membres de l’UE.

Le label européen des langues

Le label européen des langues est un prix qui encourage le développement de nouvelles techniques et initiatives dans le domaine de l’enseignement et de l’apprentissage des langues, ainsi qu’une sensibilisation accrue à la dimension interculturelle dans toute l’Europe. 

Décerné une ou deux fois par an, ce label récompense les initiatives les plus novatrices en matière d’apprentissage des langues dans chaque pays Erasmus+ participant au programme. Le label couvre tous les secteurs de l’éducation et de la formation. 

En soutenant ces initiatives aux niveaux local et national, le label vise notamment à élever le niveau de l’enseignement des langues dans toute l’Europe. Il est généralement attribué par les agences nationales Erasmus+.

Voici quelques exemples de projets linguistiques auxquels le label européen des langues a été attribué:

Des recherches récentes montrent que le multilinguisme est l’un des meilleurs moyens de garder l’esprit alerte. Les personnes multilingues ont tendance à être plus polyvalentes, à avoir une meilleure mémoire et à être plus précises dans leur emploi de la langue. Il s’agit du point de départ de l’initiative «Wise words» (Danemark), qui vise à informer les élèves, les parents et les enseignants sur les avantages du multilinguisme et à reconnaître les compétences linguistiques avancées. Dans le cadre de cette campagne, les élèves relatent leurs propres expériences en matière de multilinguisme, ainsi que les défis et les possibilités qu’offre cette compétence dans un contexte scolaire et éducatif.

L’initiative «Happy together» (Malte) vise à aider les élèves, quelles que soient leurs capacités, à renforcer leur connaissance de la langue maltaise. L’école compte 1 100 élèves et 170 membres du personnel. On dénombre 55 nationalités différentes parmi les élèves. Plus de 70 % des élèves sont non-Maltais. Puisque c’est la réalité de l’école depuis toujours, l’établissement a développé une atmosphère et des politiques qui permettent à chacun de se sentir à l’aise, et qui constituent une source d’inspiration pour d’autres écoles. 

L’initiative «Limba nostra» (Italie) est dirigée par un consortium d’écoles, qui a créé de nouveaux programmes d’enseignement des langues sarde et gallurienne mis en œuvre par étapes consécutives, de l’enseignement préscolaire à l’enseignement primaire et secondaire. Le projet propose une approche pluridisciplinaire, qui permet aux élèves d’apprendre des contenus géographiques, environnementaux, historiques et anthropologiques au moyen de l’apprentissage de la langue.

Pour relever le défi posé par une immigration accrue et parvenir à une plus grande intégration, la région de l’Ombrie dispose depuis longtemps d’un réseau d’universités, d’écoles pour adultes et d’organisations à but non lucratif qui partagent des objectifs, des outils et des fonds pour mettre au point des programmes linguistiques pour les migrants et les citoyens étrangers: «Corsi Integrati di Cittadinanza - Conoscere l’Italiano per Comunicare!».