×

Merci de visiter le nouveau site web «Éducation et formation».  La plupart des pages ne sont disponibles qu’en anglais actuellement.  Toutefois, la traduction du site dans les 23 autres langues officielles de l’UE est en cours.  Nous mettrons les traductions en ligne dès qu’elles seront disponibles.

Diversité linguistique

La coexistence harmonieuse de nombreuses langues européennes est un exemple remarquable d'unité dans la diversité, l’un des piliers du projet européen.

Présentation

Si les langues déterminent l'identité de chacun, elles font aussi partie d'un héritage commun. Elles servent de pont vers d'autres peuples et cultures et favorisent la compréhension mutuelle et un sentiment commun d'identité européenne.

Des politiques et des initiatives efficaces en matière de multilinguisme peuvent renforcer les perspectives offertes aux citoyens. Les compétences linguistiques améliorent également l'employabilité, facilitent l'accès aux services et aux droits et contribuent à la solidarité en renforçant le dialogue interculturel et la cohésion sociale.

L'UE compte trois alphabets et 24 langues officielles. Une soixantaine d'autres langues sont parlées dans certaines régions ou dans certains groupes. L'immigration a également apporté de nombreuses autres langues dans l'UE. On estime que des citoyens d'au moins 175 nationalités vivent sur le territoire de l’Union.

La diversité linguistique est consacrée par l’article 22 de la Charte des droits fondamentaux de l'Union européenne. Le respect des droits des personnes appartenant à des minorités est un élément fondamental de la Charte. Celle-ci interdit les discriminations contre les personnes appartenant à un groupe minoritaire et exige le respect de la diversité culturelle, religieuse et linguistique dans l’Union. La Commission veille à ce que les droits fondamentaux, et en particulier le droit à la non-discrimination, soient respectés lors de la mise en œuvre du droit de l’Union.

Toutefois, les États membres disposent du droit exclusif de définir ou de reconnaître les minorités nationales à l'intérieur de leurs frontières, y compris les droits des minorités à l’autodétermination. Ce droit s’étend aux langues nationales ou régionales minoritaires.

Le degré de diversité linguistique varie selon les pays, de même que la façon dont celle-ci est gérée. Les régions bilingues et les classes multilingues existant en Europe montrent de nombreuses approches pédagogiques intéressantes. Eurydice, le réseau de l'Union européenne regroupant des unités nationales en vue d'analyser le système éducatif en Europe, est établi dans tous les pays participant au programme Erasmus+. Dans son rapport de 2017 sur les chiffres clés de l’enseignement des langues à l’école en Europe, il prévoit des mesures destinées à soutenir l’enseignement des langues régionales ou minoritaires. Une publication d'Eurydice plus récente porte plus particulièrement sur les mesures prises par les autorités chargées de l'éducation pour soutenir l’enseignement des langues régionales et minoritaires à l'école.

Comment l'UE encourage la diversité linguistique

Lors de la Journée européenne des langues organisée le 26 septembre de chaque année, la Commission, le Conseil de l'Europe, le Centre européen pour les langues vivantes (CELV), des instituts de langues et des citoyens de toute l'Union unissent leurs efforts pour encourager la diversité linguistique. Cette initiative célèbre la diversité linguistique par toute une série d’événements.

Les programmes de l’UE en matière d’éducation et de culture vont continuer à apporter leur soutien de longue date aux projets axés sur l'apprentissage des langues. L'Union européenne soutient l’apprentissage des langues et la diversité linguistique avec des programmes de financement comme Erasmus+ et Europe créative, qui mettent en place des programmes de mobilité, des projets de coopération ou des initiatives telles que les capitales européennes de la culture. Grâce à ces programmes, de nombreux projets favorisent l’apprentissage et la visibilité des langues régionales et minoritaires d'Europe. Quelques exemples figurent dans le rapport d’Eurydice sur l'enseignement des langues régionales ou minoritaires dans les écoles en Europe.

Le programme Europe créative soutient également la traduction littéraire afin d'élargir l'accès à des travaux littéraires importants et de préserver la diversité linguistique et culturelle dans l'UE.