Éducation et migrants

L’éducation joue un rôle essentiel pour aider les réfugiés et les autres migrants de pays hors UE à s’adapter à un nouveau pays et une nouvelle culture, ainsi qu’à établir des relations sociales au sein de leurs communautés d’accueil.

Vers l’intégration des migrants dans les systèmes d’éducation et de formation

Les élèves issus de l’immigration rencontrent souvent des difficultés pour s’adapter à un nouvel environnement d’apprentissage. Les professionnels de l’éducation et de la formation peuvent bénéficier de conseils et de bonnes pratiques pour répondre aux besoins d’apprentissage des élèves dans des classes de plus en plus multilingues et caractérisées par la diversité. 

Depuis 2016, la Commission européenne aide les États membres de l’UE à intégrer les migrants dans leurs systèmes d’éducation et de formation, depuis l’éducation et l’accueil de la petite enfance jusqu’à l’enseignement supérieur. Le plan d’action de la Commission pour l’intégration des ressortissants de pays tiers a défini trois priorités dans le domaine de l’éducation:

  • intégrer le plus tôt possible les migrants nouvellement arrivés dans les structures de l’enseignement général;
  • prévenir l’échec scolaire des migrants;
  • prévenir l’exclusion sociale et favoriser le dialogue interculturel.

Les actions concrètes mises en œuvre dans le cadre du plan d’action vont de la conception d’outils permettant d’évaluer les compétences et qualifications des migrants à la création de plateformes collaboratives visant à promouvoir l’échange d’informations entre le personnel et les établissements d’enseignement et de formation. 

Que fait l’UE pour soutenir l’intégration des migrants?

La Commission européenne contribue à l’intégration des migrants en facilitant l’échange de bonnes pratiques entre les États membres dans le cadre d’activités d’apprentissage mutuel. Ces activités favorisent également la création de réseaux entre les responsables politiques, afin d’aider ces derniers à relever les défis actuels et futurs. Entre 2016 et 2018, les thèmes suivants ont été abordés dans le cadre d’activités spécifiques d’apprentissage par les pairs: 

  • l’évaluation linguistique et l’intégration des mineurs non accompagnés par l’éducation; 
  • l’accueil des migrants nouvellement arrivés et l’évaluation de leur scolarité antérieure;
  • la reconnaissance des qualifications des réfugiés;
  • le dialogue interculturel comme outil pour traiter la question de la migration, des réfugiés et des demandeurs d’asile dans des contextes éducatifs;
  • la diversité linguistique et culturelle;
  • les politiques d’intégration des migrants: principes, défis et pratiques.

En outre, la Commission propose des activités ciblées de conseil entre pairs pour soutenir les réformes des politiques menées dans les États membres, par exemple en ce qui concerne l’intégration des élèves migrants nouvellement arrivés dans les écoles. Ces activités, organisées à la demande d’un État membre, associent des responsables d’autres administrations nationales et des experts indépendants, qui se réunissent pour apporter des solutions aux défis nationaux dans le cadre d’un atelier participatif.

Dans le cadre du programme Erasmus+, la Commission finance des projets et des activités favorisant l’intégration des migrants dans tous les secteurs de l’éducation et de la formation. Des partenariats stratégiques sont établis afin de développer des pratiques éducatives innovantes et de promouvoir la coopération transnationale. Erasmus+ soutient également le renforcement des capacités dans l’enseignement supérieur dans les pays partenaires particulièrement touchés par les conséquences de la migration. 

La Commission européenne cofinance le réseau SIRIUS sur l’éducation des migrants. Ce réseau soutient l’éducation des enfants et des jeunes issus de l’immigration au moyen d’activités stratégiques à l’échelle nationale et internationale, -en réunissant les chercheurs, les responsables politiques et les professionnels spécialisés dans l’éducation des migrants, ainsi que les migrants et les réfugiés eux-mêmes. 

Le portail School Education Gateway, financé par Erasmus+, permet aux professionnels d’échanger des informations, de partager des documents (articles, plans de cours, etc.) et d’accéder à des services (cours en ligne, par ex.) sur les thèmes de l’inclusion, de la diversité culturelle et de l’intégration des élèves migrants nouvellement arrivés dans les classes. La plateforme eTwinning met en rapport des écoles de toute l’Europe grâce aux TIC, offre la possibilité aux chefs d’établissement et au personnel de partager leurs expériences et propose une assistance mutuelle. 

La Commission a offert une aide linguistique en ligne à plus de 100 000 réfugiés et migrants nouvellement arrivés. Cette initiative vise à les aider à s’intégrer dans leur société d’accueil en leur permettant d’apprendre la langue du pays.