Les compétences linguistiques sont au cœur de la vision ambitieuse d’un espace européen de l’éducation. L'aptitude à parler des langues étrangères n’est pas seulement une compétence nécessaire pour étudier à l’étranger et se défendre sur des marchés de l’emploi de plus en plus internationaux. Elle ouvre également de nouvelles perspectives et permet de découvrir d’autres cultures. Des études montrent que, dans l’ensemble, les États membres de l’UE progressent trop lentement vers l’objectif convenu à l’échelle de l’UE, à savoir que chaque Européen puisse apprendre deux langues étrangères dès le plus jeune âge. En réalité, les niveaux de compétence linguistique des étudiants à la fin de l’enseignement obligatoire sont généralement faibles, et il existe d’importantes différences entre les États membres. Avec l’accroissement de la mobilité intra-européenne et le nombre sans précédent d’enfants issus de pays non membres de l’UE parlant des langues différentes, il est nécessaire de reconsidérer les défis et les possibilités qui se présentent à nous, afin de faire du multilinguisme un véritable atout pour l’UE. 

La proposition de recommandation vise à:

  • stimuler l’apprentissage des langues en mettant l’accent sur la réalisation de niveaux de compétence spécifiques à la fin de la scolarité obligatoire, sur la base du cadre européen commun de référence pour les langues du Conseil de l’Europe; 
  • introduire la notion de sensibilisation linguistique dans l’éducation et la formation, qui constitue un cadre ouvert pour l’apprentissage des langues, en tenant compte de la diversité des compétences linguistiques des apprenants; 
  • veiller à ce que davantage de professeurs de langues bénéficient de possibilités d’apprentissage et d’étude à l’étranger; 
  • recenser et promouvoir les pédagogies innovantes, inclusives et multilingues, en utilisant des plateformes et outils européens tels que School Education Gateway et eTwinning.