Protection Civile et Operations d'Aide Humanitaire Européennes

Service tools

Yémen

© Peter Biro/UE/ECHO.
Introduction

Le Yémen demeure le pays qui connaît la plus importante crise humanitaire dans le monde. Des millions de Yéménites sont affectés par une triple tragédie d'origine humaine: le conflit armé brutal, une famine imminente et de multiples foyers de maladies évitables. Les civils encourent constamment des risques pour leur vie, leur sécurité, leur bien-être et leurs droits fondamentaux.
Le conflit a été marqué par des violations répétées du droit international humanitaire, y compris des pertes civiles massives et la destruction des infrastructures.

Quels sont les besoins ?

Le gouvernement n’est plus en mesure d’assurer les services de base, notamment en matière de santé, de nutrition, d’approvisionnement en eau et en électricité, ainsi que de protection sociale. L’importation et la distribution d’aliments de base, de carburant et de médicaments sont devenues plus difficiles et plus coûteuses en raison de l’accès restreint des travailleurs humanitaires. Les centrales hydrauliques et électriques, les usines, les marchés et les magasins ont cessé de fonctionner en de nombreux endroits. Le paiement des salaires des fonctionnaires est irrégulier depuis plus de deux ans, et l’inflation ainsi qu’une crise au niveau de la disponibilité des liquidités ont porté le dernier coup à la capacité de résilience de millions de personnes.
En 2018, selon les estimations, 22,2 millions de personnes, soit 75 % de la population, ont besoin d’aide humanitaire ou de protection. Cela inclut 8,4 millions de Yéménites, qui ne savent pas d’où viendra leur prochain repas.

La situation de la santé publique est désastreuse, des organisations de santé ayant signalé plusieurs épidémies. Le pays est aux prises avec une épidémie massive de choléra depuis 2017, plus de 10 000 cas suspects étant signalés chaque semaine.

La récente dépréciation rapide et incontrôlée du rial yéménite a aggravé la crise. Si les tendances actuelles se maintiennent, 3 à 5,6 millions de Yéménites supplémentaires pourraient connaître une grave insécurité alimentaire au cours des prochains mois.
Les partenaires humanitaires rapportent que près de 600 civils, dont plus de 130 enfants, ont été tués entre le 1 août et le 15 octobre 2018. Plus de 570 000 personnes ont été forcées de fuir leur foyer depuis l’intensification des combats dans le gouvernorat d’al-Hodeïda en juin. Les rapports faisant état de graves violations à l’encontre des femmes et des enfants ont connu une augmentation spectaculaire.

Carte Yémen
En quoi consiste notre aide ?

Depuis le début du conflit en 2015, l’UE a alloué 314,7 millions d’EUR d’aide humanitaire aux efforts déployés pour faire face à la crise au Yémen. La récente aide supplémentaire de 90 millions d’EUR en faveur de la population yéménite vise à stimuler les efforts déployés par les organisations humanitaires pour sauver des vies.

Un montant supplémentaire de 71 millions d’EUR a été mobilisé dans le cadre d'une aide européenne au développement en 2018. Les programmes d’aide humanitaire de l’UE fournissent une aide vitale, comme de la nourriture, de l’eau, des abris d’urgence et des articles d’hygiène aux populations des zones touchées par la guerre et aux populations déplacées.

Les projets financés par l’UE ciblent également les enfants souffrant de malnutrition sévère, fournissent des soins de santé d’urgence et mettent en œuvre des programmes de sécurité alimentaire. En réponse à l’épidémie de choléra, l’UE finance des centres de traitement du choléra et diverses activités de prévention, tout en soutenant également les interventions d’urgence dans les zones touchées par la rougeole et la diphtérie.

En outre, l’UE contribue au service humanitaire aérien des Nations unies (UNHAS), qui assure un transport aérien et maritime fiable et crucial pour les travailleurs et marchandises humanitaires. En juin 2018, des combats ont éclaté aux alentours de la ville portuaire d’al-Hodeïda, qui, selon les estimations, accueille toujours environ 250 000 civils et dont le port s'avère une infrastructure critique en matière d’importations commerciales et humanitaires dans le pays. Au total, quelque 500 000 personnes ont été déplacées hors de la ville et ont besoin d’une aide humanitaire soutenue. Malgré les difficultés d’accès et les problèmes sécuritaires, les partenaires humanitaires de l’UE continuent de prêter assistance aux populations affectées dans la région.

Les organismes d’aide mettent en œuvre la plus grande opération humanitaire du monde au Yémen en fournissant chaque mois une aide vitale à près de 8 millions de personnes.

Dernière mise à jour
31/01/2019