Protection Civile et Operations d'Aide Humanitaire Européennes

Service tools

Syrie

Peter_Biro_Syria_EU_ECHO
© UE
Introduction

Alors que la crise syrienne entre dans sa neuvième année, l’ampleur de la souffrance humaine reste écrasante : 11,7 millions de personnes, dont 6 millions d’enfants, ont besoin d’une aide humanitaire. Depuis mars 2011, plus de 400 000 Syriens ont perdu la vie et plus d’un million d’entre eux ont été blessés. Près de 6,2 millions de personnes ont fui leur foyer en Syrie et 5,6 millions ont été forcées de se réfugier dans les pays voisins. En l’absence de solution politique, le conflit devrait persister en 2019. L’UE et ses États membres ont mobilisé près de 17 milliards d’euros à l’intérieur du pays et dans les pays voisins depuis le début du conflit.

Quels sont les besoins ?

Les civils continuent d’être les premières victimes du conflit et les enfants et les jeunes représentent plus de la moitié de la population déplacée. En 2018, des milliers de personnes ont été déplacées en raison de diverses offensives militaires. Dans le sud-ouest du pays, des affrontements ont ainsi entraîné le déplacement de quelque 184 000 personnes. Les convois d’aide n’ont de leur côté pas pu fournir une assistance à ceux qui en avaient le plus besoin, à savoir les enfants, les personnes âgées, les personnes en situation de handicap et les personnes malades.

Les travailleurs humanitaires n’ont pas non plus été en mesure de fournir une aide humanitaire dans de nombreuses régions de la Syrie en raison des combats perpétuels le long des lignes de front mais aussi d’obstacles bureaucratiques et de violations continues du droit humanitaire international. La protection des civils reste une préoccupation majeure dans de vastes régions de Syrie. Le viol et la violence sexuelle, les disparitions forcées, le recrutement d’enfants soldats et leur enrôlement forcé, les exécutions et le ciblage délibéré des civils restent monnaie courante.

Carte de Syrie
En quoi consiste notre aide ?

L’UE et ses États membres sont les principaux fournisseurs de l’aide internationale aux personnes touchées par la guerre en Syrie. Près de 17 milliards d’euros ont été mobilisés et consacrés à l’aide humanitaire, à la stabilisation et à la résilience à l’intérieur du pays et dans les pays voisins. À ce jour, des millions de personnes ont bénéficié de l’aide humanitaire de l’UE : soins médicaux d’urgence, soins de santé, soutien psychosocial, protection des enfants et des personnes vulnérables, fourniture de nourriture, d’eau potable, d’abris et autres biens essentiels, etc.

À l’intérieur de la Syrie, près de la moitié de l’aide humanitaire de l’UE est destinée à des opérations humanitaires d’urgence ; le reste est consacré à l’approvisionnement en eau potable, à l’assainissement et à l’hygiène, à l’alimentation, à la protection de l’enfance, à l’éducation, à un soutien psychosocial et à d’autres services essentiels. Depuis 2011 :

  • L’UE a fourni près de 7 millions de consultations médicales (soins maternels et infantiles, soutien psychosocial, etc.)
  • Environ 5 millions de Syriens ont bénéficié d’une aide alimentaire pour répondre à leurs besoins quotidiens.
  • Quelque 9 000 agriculteurs syriens ont bénéficié d’une aide pour relancer la production agricole et ont reçu des subventions pour développer leurs activités.

Au Liban, l’aide humanitaire de l’UE comprend : aide en espèces, soins de santé secondaires, éducation non formelle, fourniture d’abris et de services d’approvisionnement en eau, d’assainissement et d’hygiène afin d’améliorer les conditions de vie souvent épouvantables des familles déplacées. Les partenaires humanitaires de l’UE surveillent régulièrement les principales préoccupations en matière de protection et fournissent des conseils et une assistance juridique. Depuis 2012, l’aide humanitaire de l’UE au Liban a bénéficié à environ 750 000 Syriens. Depuis 2011, le financement humanitaire de l’UE s’est élevé à 580 millions d’euros.

En Jordanie, l’UE soutient près de 660 000 réfugiés syriens, dont la plupart sont des femmes et des enfants, à travers la fourniture d’une aide en espèces, d’une protection et de soins de santé. En 2017, 55 millions d’euros de l’aide humanitaire allouée par l’UE à la Jordanie était également destinée à répondre aux besoins urgents de plus de 45 000 réfugiés bloqués le long de sa frontière nord-est avec la Syrie et l’Irak. Un montant supplémentaire de 36 millions d’euros a été alloué pour 2018.

En Égypte, qui accueille plus de 133 000 réfugiés enregistrés, l’UE a alloué 7,8 millions d’euros à l’aide aux réfugiés vivant dans des conditions insalubres dans les zones urbaines, à travers la fourniture de protection, de soins de santé, d’accès à l’éducation et d’une aide en espèces. Un montant supplémentaire de 4 millions d’euros a été prévu pour 2018.

Dernière mise à jour
12/03/2019