Protection Civile et Operations d'Aide Humanitaire Européennes

Service tools

Syrie

Peter_Biro_Syria_EU_ECHO
© UE
Introduction

Alors que le conflit en Syrie entre dans sa dixième année, une catastrophe humanitaire sans précédent frappe le nord-ouest du pays où les combats et les bombardements ont fait un million de déplacés depuis décembre 2019. Il s’agit du plus important déplacement massif depuis le début du conflit en mars 2011 et 80 % des personnes déplacées sont des femmes et des enfants. Plus de 11 millions de personnes continuent d’avoir besoin d’une aide humanitaire dans toute la Syrie.

Quels sont les besoins ?

Depuis le début de l’offensive à Idlib, fin 2019, jamais auparavant un si grand nombre de personnes n’avaient été contraintes de se réfugier dans une zone aussi restreinte, sans aucune fuite possible. Les violences mettent en danger les civils et les bombardements et les combats ont touché des établissements scolaires et des hôpitaux. Au cours des dernières semaines, la recrudescence des combats a considérablement entravé l’aide humanitaire. Entre le 1er décembre 2019 et le 24 février 2020, le Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l’homme a enregistré le décès d’au moins 465 civils.

Alors que le désespoir grandit, les Nations unies signalent que l’exploitation des femmes et des filles s’accroît, que des enfants sont séparés de leur famille et que les taux de malnutrition augmentent. Des centaines de milliers d’enfants sont déscolarisés. La fourniture d’abris, de nourriture, d’articles ménagers essentiels et d’espèces ainsi que l’accès à l’eau, à l’assainissement et à une protection constituent les besoins les plus urgents.

80 % des Syriens vivent en dessous du seuil de pauvreté. Avant le dernier déplacement, 6,6 millions de Syriens étaient déjà en situation d’insécurité alimentaire et 5,5 millions de personnes avaient besoin d’un toit. Au 21 février 2020, une nouvelle version du plan d’action pour le nord-ouest de la Syrie prend en compte les besoins de 1,1 million de personnes nouvellement déplacées. Près de la moitié des hôpitaux et centres de soins du pays ne sont plus pleinement opérationnels.

Carte de Syrie
En quoi consiste notre aide ?

L’Union européenne (UE) et ses États membres sont les principaux fournisseurs de l’aide internationale aux victimes de la guerre en Syrie. Depuis le début de la crise en 2011, plus de 17 milliards d’euros ont été mobilisés pour soutenir les plus vulnérables.

Suite à la récente intensification des combats et des attaques contre les civils, les établissements scolaires et les installations médicales dans le nord-ouest de la Syrie, l’UE a appelé à plusieurs reprises à un cessez-le-feu. Elle a exhorté toutes les parties au conflit à permettre un accès humanitaire sûr et sans entrave aux personnes qui ont le plus besoin d’aide et à respecter les règles et les obligations du droit international humanitaire.

Les partenaires humanitaires de l’UE ont intensifié leurs efforts visant à aider la population civile en lui fournissant d’urgence des abris, un accès à l’eau, de la nourriture et des soins de santé, mais les besoins sont immenses et les circonstances extrêmement difficiles.

L’UE a joué un rôle moteur dans les conférences des donateurs pour la Syrie qui ont eu lieu à Bruxelles pendant trois années consécutives (de 2017 à 2019). En 2019, le budget de l’UE consacré à l’aide humanitaire pour la crise en Syrie s’est élevé à 170 millions d’euros, ce qui a permis aux partenaires d’apporter une aide vitale à des millions de personnes. L’UE est déterminée à continuer à fournir une aide humanitaire en Syrie, avec un budget préliminaire de 170 millions d’euros pour 2020.

En Syrie, l’aide humanitaire de l’UE a permis de soutenir plus d’une quarantaine de partenaires humanitaires qui interviennent là où les besoins se font sentir, dans tout le pays. Ils fournissent aux Syriens une aide alimentaire, des services de santé, un soutien psychosocial, des abris, un accès à l’eau et à l’assainissement, ainsi que des services d’éducation et de protection, lorsque cela est possible. Depuis 2011, l’aide humanitaire de l’UE a permis d’aider au moins:

  • 6,5 millions de personnes, qui sont concernées par des mesures de protection;
  • 144 000 enfants, à qui elle fournit une éducation;
  • 6,6 millions de personnes, qui bénéficient d’actions dans le domaine de l’eau et de l’assainissement;
  • plus de 4 millions de personnes qui sont concernées par des mesures visant à améliorer la sécurité alimentaire et à soutenir leurs moyens de subsistance.

L’UE finance également l’aide humanitaire dans les pays de la région — Liban, Jordanie, Égypte et Turquie — qui, ensemble, accueillent plus de 5 millions de réfugiés syriens enregistrés.

Dernière mise à jour
03/03/2020