Protection Civile et Operations d'Aide Humanitaire Européennes

Service tools

Syrie

Peter_Biro_Syria_EU_ECHO
© UE
Introduction

Alors que crise syrienne est dans sa septième année, l’ampleur des souffrances humaines demeure écrasante : plus de 13 millions de personnes, dont 6 millions d’enfants, ont besoin d’une aide humanitaire. Depuis mars 2011, plus de 400 000 Syriens ont perdu la vie et plus d’un million ont été blessés. Environ 6,1 millions de Syriens ont dû fuir de chez eux et 5,6 millions sont réfugiés dans les pays voisins. Sans aucune solution politique en vue, le conflit devrait se poursuivre en 2018. L’UE et ses États membres ont mobilisé plus de € 10,6 milliards depuis le début du conflit.

Quels sont les besoins ?

Les civils continuent d’être les principales victimes du conflit, enfants et adolescents constituant plus de la moitié des déplacés. Bien que le gouvernement syrien ait repris le contrôle du sud-ouest du pays, environ 184 000 personnes y sont toujours en situation de déplacement en raison des affrontements qui y sévissent encore. Dans le même temps, une offensive gouvernementale à grande échelle contre les rebelles contrôlant la province d’Idlib pourrait bien entraîner le déplacement de plus de 700 000 personnes au cours des prochains mois. En parallèle, les convois d’aide ne sont pas autorisés à prêter assistance à ceux qui en ont pourtant le plus besoin, à savoir surtout les enfants, les personnes âgées, et les personnes en situation de handicap ou de maladie.

Les travailleurs humanitaires n’ont pas été en mesure d’apporter une assistance humanitaire dans de nombreuses régions de la Syrie, en raison des combats incessants le long de lignes de front changeantes, mais aussi à causes des obstacles bureaucratiques et des continuelles violations du droit international humanitaire. La protection des civils demeure un réel défi dans de nombreuses régions du pays. Les viols et violences sexuelles, les enlèvements, les recrutements d’enfants-soldats, les conscriptions forcées, les exécutions et le ciblage délibéré des civils restent monnaie courante.

Carte de Syrie
En quoi consiste notre aide ?

L’UE et ses États membres sont les principaux pourvoyeurs d’aide internationale pour les personnes affectées par la guerre en Syrie. Plus de € 10,6 milliards ont été mobilisés pour l’organisation d’une aide humanitaire, de stabilisation et de résilience, au profit des Syriens se trouvant encore dans le pays ainsi que ceux réfugiés dans les pays voisins. Ce montant comprend une enveloppe de plus de € 2,4 milliards pour 2018 et près de € 2,4 milliards promis pour la période 2019-2020, par l’UE et ses États membres, lors de la conférence de Bruxelles d’avril 2018. À ce jour, des millions de personnes ont bénéficié d’une aide humanitaire de la part de l’UE, notamment en matière de traitements médicaux d’urgence, d’aide psychosociale, de protection de l’enfance et des personnes fragilisées, d’alimentation, de logement, et d’accès à l’eau potable et aux articles de première nécessité. En 2018, l’UE a alloué € 280 millions d’aide humanitaire à la crise en Syrie, dont € 140 millions investis directement en Syrie.

À l’intérieur de la Syrie, près de la moitié de l’aide humanitaire de l’UE est consacrée à des opérations humanitaires immédiates d’urgence et de sauvetage. Le reste est investi dans un accès à l’eau potable, un assainissement, des mesures d’hygiène, l’alimentation, des activités de protection de l’Enfance, l’éducation, un soutien psychosocial, et d’autres services essentiels.

Au Liban, l’UE organise une aide en espèces, des soins de santé secondaires, une éducation informelle et des logements (comprenant accès à l’eau, assainissement et hygiène) en vue d’améliorer les conditions souvent déplorables dans lesquelles vivent les familles déplacées. Les partenaires humanitaires de l’UE surveillent de façon régulière la situation afin d’identifier les principaux besoins en matière de protection, de prodiguer des conseils adaptés et de fournir une assistance légale. Depuis 2012, l’aide humanitaire de l’UE au Liban a permis d’aider près de 750 000 Syriens. En 2018, les fonds humanitaires de l’UE se sont élevés à € 80 millions.

En Jordanie, l’UE aide près de 660 000 réfugiés syriens - des femmes ou des enfants pour la plupart – au travers, entre autres choses, d’une aide en espèces, d’une protection, de soins de santé, et d’aide spécifique pour faire face à l’hiver. En 2017, € 55 millions des fonds humanitaires européens alloués à la Jordanie ont aussi ciblé directement les besoins urgents des plus de 45 000 réfugiés bloqués à la frontière nord-est du pays avec l’Irak. € 36 millions supplémentaires ont été alloués en 2018.

En Égypte, où vivent plus de 122 000 réfugiés enregistrés, l’UE a alloué € 7,8 millions d’aide aux réfugiés vivant dans des conditions déplorables en zones urbaines. Cette aide a pris la forme de mesures de protection, de soins de santé, d’une éducation et d’une aide en espèces. € 4 millions supplémentaires sont réservés pour 2018.

Dernière mise à jour
07/09/2018