Skip to main content
Protection Civile et Operations d'Aide Humanitaire Européennes
Égypte

Fiche info

Introduction

Située le long de l’itinéraire de la Méditerranée centrale emprunté par les réfugiés, l’Égypte accueille de nombreux réfugiés vivant dans certains des quartiers les plus pauvres de ses plus grandes villes. Environ la moitié de ces réfugiés sont Syriens, tandis que les autres viennent pour la plupart de la Corne de l’Afrique, du Soudan et du Soudan du Sud. Ils sont confrontés aux défis liés à leur situation de réfugiés de longue durée en milieu urbain pauvre

Quels sont les besoins ?

Réfugiés et demandeurs d’asile dépendent grandement de l’aide humanitaire en Égypte. Ils résident souvent dans les quartiers surpeuplés, où les communautés qui les accueillent peinent elles-mêmes à vivre, dans des conditions de vie insalubres et avec des taux de chômage élevés.

32,5% des Égyptiens vivent sous le seuil de pauvreté. D’après l’Agence de l’ONU pour les réfugiés, ce pourcentage est bien plus élevé chez les réfugiés (84%). L’accès aux services de base comme les soins de santé et l’éducation est extrêmement difficile pour les réfugiés et demandeurs d’asile.

L’afflux continu de réfugiés et migrants coïncide avec la pire récession économique que connaît l’Égypte, la plus grave de ces dernières décennies. La hausse spectaculaire des prix des denrées alimentaires et des services d’utilité publique aggrave encore davantage les conditions de vie des populations les plus vulnérables.

Les réfugiés en provenance des pays d’Afrique sont aussi confrontés aux barrières linguistiques et victimes de harcèlement et de discrimination, ce qui limite encore davantage leur accès à l’enseignement officiel et contribue à leur marginalisation.

Pendant la pandémie de COVID-19, le gouvernement égyptien a imposé un confinement partiel. Cela a directement impacté les réfugiés et demandeurs d’asile qui se retrouvent désormais confrontés à encore plus d’incertitude. Ils sont nombreux à avoir perdu tout moyen de subsistance et à être dans l’incapacité de subvenir aux besoins de leur famille ou même de payer leur loyer. La pandémie a aussi renforcé la stigmatisation et la discrimination subies par les réfugiés, en particulier ceux d’origine subsaharienne.

Carte de l'Egypte

En quoi consiste notre aide ?

En 2021, l’UE a débloqué € 5 millions en faveur des réfugiés et demandeurs d’asile les plus vulnérables en Égypte. Les fonds humanitaires de l’UE se concentrent sur 3 principaux secteurs : les besoins fondamentaux, l’éducation en contexte d’urgence et la protection. Nous avons également fourni € 1 million additionnel pour renforcer la réponse à la COVID-19, portant l’ensemble de notre contribution à € 6 millions.

Environ 38% de l’ensemble des réfugiés et demandeurs d’asile en Égypte sont des enfants. On note une forte hausse du nombre de mineurs non-accompagnés et d’enfants séparés de leurs familles parmi les nouveaux arrivants. Renforcer les activités centrales de protection des plus vulnérables, notamment les mineurs, demeure une importante priorité de l’aide humanitaire de l’UE.

L’UE fournit également des aides en espèces aux réfugiés en situation de fragilité aiguë, pour les aider à couvrir leurs besoins de base. Elle aide aussi les enfants réfugiés à se scolariser en réduisant les freins existants à leur éducation. Ces freins peuvent être de nature académique, financière, institutionnelle ou sociale. L’appui apporté aux activités d’éducation se concentre sur les niveaux académiques primaire et secondaire, dans les écoles publiques comme dans les établissements communautaires accueillant les réfugiés.

Avec les mesures de confinement qui ont entravé les opérations des agences d’aide internationales, les réfugiés qui dépendent de l’aide humanitaire pour vivre se retrouvent parmi les plus durement touchés par la pandémie de COVID-19. Pour répondre à la dégradation des conditions sanitaires et économiques, l’UE apporte son soutien aux mesures de prévention et de protection. Des efforts ont également été faits pour convertir les activités éducatives au format distanciel.

La Commission européenne consacre une aide humanitaire de € 100 millions au déploiement des campagnes de vaccination dans les pays d’Afrique dont les besoins humanitaires sont critiques et les systèmes de santé, fragiles. Au moins € 1 million de ces fonds serviront à soutenir la campagne de vaccination menée en faveur des réfugiés et migrants vulnérables en Égypte.

Dernière mise à jour: 01/09/2021

Picture: © European Union (photographer: Peter Biro)

Faits & chiffres

Plus de 265 000 réfugiés enregistrés, dont :

  • 134 000 Syriens
  • 51 000 Soudanais
  • 20 000 Sud-Soudanais
  • 20 000 Érythréens
  • 15 000 Éthiopiens
  • 25 000 d’autres nationalités
    (HCR, juillet 2021)

Aide humanitaire de l’UE :
€ 27,9 millions depuis 2015, dont
plus de € 6 millions en 2021.