Protection Civile et Operations d'Aide Humanitaire Européennes

Service tools

Venezuela

© European Union (photographer N. Mazars) 2019
Introduction

Le Venezuela est dans sa sixième année consécutive de contraction économique et d’hyperinflation, confronté à une détérioration croissante de sa situation sur le plan humanitaire. La crise politique, sociale et économique a gravement affecté le système de santé du pays, engendré d’importants manques au niveau des services publics et accru les difficultés pour accéder à des vivres. Un nombre croissant de personnes ne bénéficient plus de traitement pour leur maladie chronique et de soins médicaux d’urgence et disposent d’un accès limité à l’eau, à la nourriture et à l’éducation. Depuis 2015, quelque 5,2 millions de Vénézuéliens ont quitté le pays.

Quels sont les besoins ?

L’hyperinflation et les graves pénuries de nourriture et de biens de première nécessité ont sévèrement compromis la survie et les moyens de subsistance d’une grande partie de la population. Selon une évaluation du Programme alimentaire mondial (PAM) datant de février 2020, quelque 9,3 millions de Vénézuéliens se trouvent en situation d’insécurité alimentaire et ont besoin d’aide.

La pandémie de coronavirus n’a fait qu’ajouter à la pression pesant déjà sur le système de santé du Venezuela. Ce dernier souffrait déjà avant, avec 80% des hôpitaux manquant de médicaments et équipements essentiels, et d’un approvisionnement stable et fiable en eau et en électricité. Le confinement a résulté en une détérioration supplémentaire des conditions de vie dans ce pays, où la majorité de la population dépend d’un revenu quotidien pour survivre.

Autour de 82% de la population n’a pas un accès continu à l’eau et plusieurs épidémies importantes de maladies infectieuses sont survenues. Les milliers de personnes vivant dans les zones reculées bordant le fleuve Orénoque, en particulier les peuples indigènes, n’ont que peu ou pas d’accès aux services de santé et de prévention.

Jusqu’à 70% des enfants en âge d’être scolarisés ne vont pas à l’école de façon régulière, et plus de 15% ont accumulé un retard scolaire conséquent en 2019.

Les protestations sociales sont monnaie courante et les taux d’homicides se classent parmi les plus élevés au monde. La moyenne nationale de 21 incidents par jour en janvier 2020 est passée à 24 en avril, en conséquence des difficultés liées au confinement.

Carte Venezuela
En quoi consiste notre aide ?

Depuis 2018, l’Union européenne a débloqué € 156 millions d’aide humanitaire d’urgence pour venir en aide aux Vénézuéliens dans le besoin vivant toujours dans le pays et à ceux ayant fui vers les pays voisins.

L’aide humanitaire de l’UE s’organise sur place par le biais des agences des Nations unies, les organisations non-gouvernementales internationales, et le mouvement de la Croix-Rouge. Ces partenaires mettent sur pied des projets qui couvrent un large éventail des besoins humanitaires.

Les projets menés au Venezuela se concentrent sur l’organisation de soins de santé d’urgence, d’un accès à l’eau, l’assainissement et l’hygiène, d’une éducation en contexte d’urgence, d’une protection, et d’un soutien nutritionnel et alimentaire. L’aide cible les catégories de population les plus vulnérables, comme les enfants de moins de cinq ans, les femmes enceintes ou qui allaitent, les personnes âgées, les peuples indigènes.

Dans le cadre de la réaction globale de l’UE au coronavirus, une opération du pont aérien humanitaire de l’UE consistant en deux vols a rejoint Caracas en août 2020, apportant 82,5 tonnes de fournitures vitales aux partenaires humanitaires actifs sur le terrain, qui permettront de venir en aide à 500 000 Vénézuéliens dans le besoin. La cargaison consistait principalement en des équipements médicaux, comme des équipements de protection individuelle, des médicaments, mais aussi des équipements de purification des eaux et des kits d’hygiène familiaux.

En outre, l’aide humanitaire de l’UE aux réfugiés et migrants vénézuéliens présents dans les pays voisins et aux communautés qui les accueillent consiste quant à elle en des services médicaux d’urgence, un hébergement, une aide alimentaire et non-alimentaire, des services de protection (y compris un accès aux services juridiques, des initiatives de lutte contre les violences sexistes et le trafic d’êtres humains) et une éducation en contexte d’urgence.

Dernière mise à jour
31/08/2019