Protection Civile et Operations d'Aide Humanitaire Européennes

Service tools

Ukraine

© OIM Ukraine, Starohnativka
Introduction

Après plus de 6 ans de conflit armé, la situation en matière de sécurité dans l’est de l’Ukraine reste instable. Les incidents quotidiens sur la ligne de front continuent d’endommager les infrastructures civiles, telles que le logement, l’approvisionnement en eau et en électricité, les écoles et les établissements de santé. La vie quotidienne des civils qui résident dans cette région pâtit durement de ces hostilités. Ces derniers rencontrent des difficultés pour accéder à des services tels que les soins de santé, tandis que le déclin de l’économie locale entraîne une perte de revenus et de moyens de subsistance et qu’ils doivent faire face à une détresse psychologique prolongée. La pandémie de coronavirus n’a fait qu’aggraver la situation des plus vulnérables.

Quels sont les besoins ?

Le conflit dans l’est de l’Ukraine, qui a commencé en 2014, s’est inscrit dans la durée. La situation humanitaire reste critique des deux côtés de la «ligne de contact», où 3,4 millions de personnes ont besoin d’une aide humanitaire. Les personnes âgées représentent un tiers des personnes dans le besoin, ce qui fait de ce conflit la crise humanitaire la «plus âgée» du monde.

La restriction de la circulation des personnes et des biens imposée par le gouvernement ukrainien continue d’avoir des répercussions négatives sur les besoins et le bien-être de la population. Des centaines de milliers de personnes déplacées et de résidents des zones non contrôlées par le gouvernement ont des difficultés pour accéder à leurs pensions, ce qui risque d’aggraver leur pauvreté. Dans ces zones, peu d’organisations humanitaires sont officiellement enregistrées, et la liberté de mouvement et l’accès humanitaire restent limités. L’est de l’Ukraine est devenu l’une des régions les plus infestées de mines au monde; elle occupe la cinquième place dans le classement mondial en ce qui concerne les victimes des mines terrestres et autres restes explosifs de guerre.

La pandémie de coronavirus aggrave encore la situation humanitaire déjà catastrophique: les prix ont augmenté , exacerbant l’insécurité alimentaire. La fermeture temporaire des points de passage a entravé l’acheminement de l’aide humanitaire dans les zones non contrôlées par le gouvernement et affecté la vie quotidienne de leurs populations.

Carte Ukraine
En quoi consiste notre aide ?

Depuis 2014, l’Union européenne et ses États membres ont consacré plus d’1 milliard d’euros à l’aide humanitaire et à l’aide de reconstruction rapide. L’UE répond aux besoins des populations des zones directement touchées par le conflit, et des réfugiés qui ont fui les zones de conflit. 

Les projets humanitaires financés par l’UE comprennent une aide en espèces à finalités multiples, la couverture de besoins de base, la fourniture d’abris, l’approvisionnement en eau, des activités de protection, une aide sanitaire (y compris un soutien psychosocial), l’éducation en situation d’urgence, la sensibilisation aux risques liés aux mines et la distribution d’articles essentiels pour l’hiver. Des actions de réduction des risques de catastrophe sont également menées dans les zones de conflit de l’est de l’Ukraine.

L’UE est l’un des principaux bailleurs de fonds humanitaires dans le cadre de la crise dans l’est de l’Ukraine; elle a fourni une aide financière d’urgence de 164,8 millions d’euros, dont 23 millions d’euros alloués en 2020. Plus de la moitié de l’aide bénéficie aux personnes vulnérables vivant dans les zones non contrôlées par le gouvernement. Cette aide humanitaire vise les personnes qui en ont le plus besoin, notamment les ménages dont les femmes sont les chefs de famille, les personnes âgées, les enfants et les personnes handicapées. Les fonds de l’UE en 2020 viennent aussi répondre aux besoins liés au coronavirus dans l’est de l’Ukraine. Le financement aide les centres de santé primaire et les hôpitaux et contribue à la fourniture d’équipements médicaux, d’équipements de protection individuelle et de kits d’hygiène. Les partenaires humanitaires sensibilisent également à la manière de se protéger de la pandémie, en ciblant les groupes les plus à risque tels que les personnes âgées et les personnes atteintes de maladies chroniques, les élèves dans les écoles et les personnes se trouvant aux points de passage.

La direction générale de la protection civile et des opérations d’aide humanitaire européennes de l’UE (ECHO) est active en Ukraine depuis février 2014. Le service humanitaire de l’UE joue un rôle essentiel en facilitant la coordination humanitaire et l’échange d’informations entre diverses organisations, notamment les bailleurs de fonds, les autorités et les partenaires humanitaires. L’UE apporte également son aide aux Ukrainiens déplacés en Biélorussie et dans la Fédération de Russie.

L’aide humanitaire financée par l’UE est fournie par l’intermédiaire des agences de l’ONU, d’organisations non gouvernementales et du Comité international de la Croix-Rouge. 

Dernière mise à jour
06/10/2020