Protection Civile et Operations d'Aide Humanitaire Européennes

Service tools

Turquie

Turkey by UNICEF Sebastian Rich
© UNICEF/Sebastian Rich
Introduction

Le nombre de réfugiés en Turquie dépasse les 3,7 millions de personnes, ce qui fait de la Turquie le pays accueillant la plus vaste population de réfugiés au monde. Environ 94% des réfugiés syriens se trouvant en Turquie vivent en dehors des camps et ne disposent que d’un accès limité, mais croissant, aux services de base. L’UE s’est contractuellement engagée sur 45 projets humanitaires, aux côtés de 19 organisations humanitaires, qui coopèrent étroitement avec des organisations partenaires turques pour apporter une aide aux réfugiés les plus vulnérables.

Quels sont les besoins ?

Plus de 3,7 millions de réfugiés enregistrés vivent en Turquie – parmi eux, des Syriens, des Irakiens, des Afghans, des Iraniens et des Somaliens, entre autres. Près de 230 000 d’entre eux vivent dans les 21 camps gérés par les autorités turques, où les réfugiés ont accès à un abri, des soins de santé, une éducation, une alimentation et des activités sociales.

La plupart des réfugiés syriens et beaucoup de réfugiés d’autres nationalités vivent en dehors de ces camps, dans des conditions très difficiles et avec très peu de ressources. En principe, les réfugiés enregistrés disposent d’un accès aux services publics, notamment en matière de santé et d’éducation. Cependant, pour nombre de ces réfugiés, l’accès à ces services de base est souvent difficile pour diverses raisons, comme les problèmes rencontrés lors de leur enregistrement auprès des autorités locales ou encore la barrière linguistique.

Carte Turquie
En quoi consiste notre aide ?

L’UE a contracté des projets dans le cadre de la Facilité, dotée d’un budget de € 3 milliards, afin d’apporter une aide efficace et complémentaire aux réfugiés, syriens et autres, ainsi qu’aux communautés qui les accueillent, en étroite coopération avec les autorités turques en 2016-2017. La Facilité est financée par le budget de l’UE et les contributions des États membres.

Les fonds humanitaires débloqués par l’UE en faveur des réfugiés de Turquie via la Facilité atteignent un total de € 1,4 milliard. Le programme humanitaire phare de la Facilité est le Plan d’aide sociale d’urgence (ESSN) : un système d’aide sociale qui devrait permettre à 1,3 milliard de réfugiés parmi les plus vulnérables de couvrir leurs besoins les plus urgents. Doté d’un budget de € 998 millions de la part de l’UE, le Programme alimentaire mondial (PAM) – partenaire exécutant - en étroite collaboration avec le Croissant-Rouge turc et les institutions gouvernementales turques, distribue des cartes de débit aux membres des familles de réfugiés et sur lesquelles leur sont versées des allocations. En janvier 2018, l’ESSN comptait plus d’1,1 million de bénéficiaires. Il s’agit du plus grand projet humanitaire de toute l’Histoire de l’UE.

En annexe de l’ESSN, l’Union européenne finance aussi en Turquie un projet de Transfert d’espèces conditionnel en faveur de l’éducation (CCTE), en partenariat avec l’UNICEF. L’UE a engagé € 84 millions dans ce projet, qui prévoit des transferts d’espèces bimensuels pour les familles vulnérables de réfugiés dont les enfants sont scolarisés et fréquentent régulièrement les cours. Ce projet comprend également un volet de protection l’Enfance, afin de garantir que les enfants réfugiés aillent bien à l’école et qu’ils bénéficient de services de protection de l’Enfance complémentaires lorsqu’ils en ont besoin. Le CCTE devrait permettre d’aider jusqu’à 230 000 enfants. Ces projets sont complétés par une série d’autres projets humanitaires dans les secteurs de la protection, de l’éducation informelle et des services de santé primaires, secondaires et spécialisés, qui ont été lancés en 2016 et 2017.

Dans l’ensemble, 45 projets humanitaires de ce type ont été lancés contractuellement, en partenariat avec 19 organisations humanitaires qui travaillent en étroite coopération avec des organisations turques pour fournir aux réfugiés et populations vulnérables une aide comprenant une protection, des transferts en espèces et de services sanitaires et éducatifs. Ces projets viennent compléter l’aide non-humanitaire également fournie par l’UE dans le cadre de la Facilité, se concentrant sur l’éducation, la santé, la gestion des migrations, les infrastructures municipales et les aides socioéconomiques. Cette aide est allouée via le service de la Commission européenne chargée du voisinage et des négociations d’élargissement de l’Union (DG NEAR).

En savoir plus sur la Facilité de l’UE pour les réfugiés de Turquie.

Dernière mise à jour
10/01/2018