Protection Civile et Operations d'Aide Humanitaire Européennes

Service tools

Caucase du Sud

Southern Caucasus by EU ECHO
© HCR/D.Khamissy
Introduction

La région du Caucase du Sud est particulièrement sujette aux catastrophes naturelles, comme les séismes, les inondations et les glissements de terrain. Les effets du changement climatique accentuent l’impact des catastrophes d’origine climatique. Améliorer les capacités de préparation et de réaction des autorités nationales des communautés locales face aux catastrophes est une priorité de l’Union européenne dans la région.

Les fonds humanitaires de l’UE sont principalement alloués à son programme de préparation aux catastrophes (DIPECHO) afin de renforcer les capacités des acteurs nationaux et la résilience des populations face aux catastrophes récurrentes.

Quels sont les besoins ?

La géographie variée de la Géorgie, de l’Arménie et de l’Azerbaïdjan, qui comptent de vastes chaînes de montagnes, des prairies et de grands fleuves, rend cette région particulièrement vulnérable aux catastrophes naturelles. Toute la région est exposée à une diversité de risques naturels. Ces dernières années, la hausse des températures liée au changement climatique a accentué l’impact des catastrophes naturelles, comme les inondations et les glissements de terrain.

Les séismes demeurent néanmoins la principale menace. La région, qui s’étend sur plusieurs lignes de faille, affiche l’une des activités sismiques les plus élevées au monde. Les séismes y sont donc fréquents. Les villes majeures du Caucase du Sud sont particulièrement exposées. De plus, les séismes peuvent provoquer des avalanches, des glissements de terrain et des coulées de boue, constituant une menace considérable pour près de deux tiers de la population de cette région, qui vivent en région montagneuse. On s’attend à ce que le changement climatique renforce la vulnérabilité et l’exposition aux risques du Caucase du Sud dans les années à venir, et que les populations de cette région aient par conséquent de plus en plus besoin d’aide pour s’adapter à ces évolutions.

Les tensions actuelles entre l’Azerbaïdjan et l’Arménie concernant le territoire disputé de Nagorno-Karabakh et la menace latente d’une escalade soudaine des violences ajoutent encore aux risques humanitaires de cette région.

Carte Caucase du Sud
En quoi consiste notre aide ?

Le programme de préparation aux catastrophes de la Commission européenne (DIPECHO) est un modèle éprouvé pour sauver des vies et préserver les moyens de subsistance. Il a déjà fait ses preuves à divers niveaux : la sensibilisation à la réduction des risques de catastrophe (RRC) a augmenté de façon significative à tous les niveaux ; la RRC a été intégrée dans les programmes scolaires ; un modèle éducatif incluant des mesures de RRC vise à réduire la vulnérabilité des enfants défavorisés ; des projets pilotes innovants reliant réduction des risques de catastrophe et adaptation au changement climatique ont été lancés ; les capacités des autorités gestionnaires des crises, des organismes sociaux et des communautés ont été renforcées ; et la RRC est de plus en plus prise en compte dans les politiques et plans de développement des gouvernements. Le financement total du programme DIPECHO dans le Caucase du Sud depuis 2010 s’élève à plus de € 10,4 millions.

En 2017 et 2018, l’Union européenne finance des initiatives communautaires visant à renforcer la résilience des populations au moyen de mesures simples et peu coûteuses, comme la cartographie des catastrophes, l’élaboration de plans d’évacuation, la construction de refuges ou encore la planification de mesures de réduction des risques de catastrophe en ville. L’UE continue aussi de financer des projets de préparation dans les établissements scolaires et défend l’intégration, par les autorités nationales et régionales, de mesures de réduction des risques de catastrophe dans les programmes officiels d’éducation et les activités scolaires générales.

Les actuels partenaires de DIPECHO dans le Caucase du Sud sont le PNUD en Arménie, et Save the Children en Arménie et en Géorgie.

Depuis 1992, la Commission européenne, via son service chargé de la protection civile et des opérations d’aide humanitaire européennes, a alloué plus de € 188 millions d’aide à la région du Caucase du Sud, comprenant une aide humanitaire et des fonds de réduction des risques de catastrophe (€ 97 millions en Géorgie, € 49 millions en Arménie et € 42 millions en Azerbaïdjan). Les programmes de financement DIPECHO vont être progressivement suspendus dans cette région à partir de début 2019.

Dernière mise à jour
28/06/2018