Protection Civile et Operations d'Aide Humanitaire Européennes

Service tools

Bosnie-Herzégovine

© UNHCR/Seid Husagic
Introduction

Le nombre de réfugiés et de migrants arrivés en Bosnie-Herzégovine en 2018 a considérablement augmenté, avec plus de 24 067 arrivées enregistrées en 2018, contre 755 arrivées en 2017.

Nombreux sont ceux qui tentent de passer par la Bosnie-Herzégovine pour entrer dans l’UE en traversant la Croatie; Toutefois, bon nombre d’entre eux restent également dans le pays. Le HCR, l’Agence des Nations unies pour les réfugiés, estime qu’environ 5 000 personnes sont présentes en Bosnie-Herzégovine à la mi-janvier 2019, mais ce nombre fluctue.

Quels sont les besoins ?

Au début de l’année 2018, les communautés locales et les organisations internationales ont fourni une aide de base telle que des denrées alimentaires, des abris et des soins de santé de base. Leurs capacités étaient toutefois surexploitées. En mai 2018, le Conseil des ministres de Bosnie-et-Herzégovine a officiellement demandé l’aide de l’UE.

Les deux sites d’accueil du gouvernement offrent des capacités d’accueil limitées et sont éloignés de la route migratoire.
En raison des capacités limitées d'accueil des personnes et des familles vulnérables, la fourniture de logements et de services adéquats a été difficile. Les besoins humanitaires persistent. Les enfants non accompagnés et séparés sont particulièrement vulnérables.

Map_bosniaherzegovina_fr
En quoi consiste notre aide ?

Depuis le début de l’afflux de réfugiés et de migrants en Bosnie-Herzégovine, l’UE collabore étroitement avec les agences des Nations unies, d’autres organisations humanitaires et les autorités bosniaques afin de répondre aux besoins humanitaires des réfugiés et des migrants les plus vulnérables.

La Commission européenne a alloué 2 millions d’euros d’aide humanitaire en 2018 pour fournir une aide d’urgence, qui est effectuée par des organisations humanitaires internationales. Cette réponse d’urgence répond aux besoins des réfugiés et des migrants présents, en particulier dans la région du canton d’Una-Sana, dans le nord-ouest de la Bosnie-Herzégovine, où les besoins sont les plus pressants. L’aide à court terme est complétée par une réponse à mi-parcours de 7.2 millions d’EUR.

L’assistance à mi-parcours couvre actuellement la fourniture de nourriture, d’abris d’urgence, d’eau et d’installations sanitaires, de vêtements chauds, d’éducation et de renforcement des capacités du pays en matière de gestion des migrations. Les fonds humanitaires continuent de fournir des services d’assistance sanitaire et de protection. Des installations d’hébergement supplémentaires ont récemment été ouvertes à la fois dans la région de Bihac et près de Sarajevo, ce qui a porté la capacité totale d’hébergement à plus de 4 600 places. Les réfugiés et les migrants qui vivent dans des conditions ne répondant pas aux normes ont été relocalisés dans de nouvelles installations adaptées aux conditions hivernales, à Velika Kladusa et à Bihac. Des bons d’hébergement et des articles tels que des vestes, des chaussures et des couvertures ont été fournis aux plus vulnérables.

L’UE consulte régulièrement le gouvernement de Bosnie-Herzégovine quant à sa stratégie à moyen et à long terme pour répondre aux besoins des réfugiés et des migrants.

Dernière mise à jour
16/01/2019