Protection Civile et Operations d'Aide Humanitaire Européennes

Service tools

Les Philippines

Crèdit photo: EU/ECHO/Pierre Prakash
Introduction

Situées le long de la ceinture des typhons et du Cercle de feu, dans le Pacifique, les Philippines sont fortement sujettes à diverses catastrophes naturelles. Le conflit armé entre le gouvernement et les groupes armés à Mindanao, l’île la plus au sud de l’archipel, ne fait qu’ajouter à ces risques. Ces événements se traduisent souvent en des pertes significatives en vies humaines et moyens de subsistance, ainsi qu’en de nombreuses destructions d’habitations. L’Union européenne fournit une aide sous la forme de distribution de denrées alimentaires, d’accès à l’eau potable, d’infrastructures sanitaires, de services de santé ainsi que d’une aide d’urgence au rétablissement des moyens de subsistance.

Quels sont les besoins ?

Bien que les Philippines disposent de capacités de gestion des crises bien développées, l’occurrence incessante de puissants cyclones et de fortes tempêtes a souvent mis les ressources locales à rude épreuve. Une vingtaine de typhons frappent le pays chaque année. Récemment, en septembre 2018, le typhon Mangkhut (localement appelé «Ompong») a frappé la partie nord de Luzon, affectant près de 1,5 million de personnes et causant d’importants dégâts aux moyens de subsistance de la population touchée et aux infrastructures de la région. En outre, début août, d’incessantes pluies de mousson ont provoqué de fortes inondations et d’importants glissements de terrain dans 28 provinces de l’archipel. Ces événements ont entraîné le déplacement de près de 400 000 personnes, tout en causant d’importants dégâts au niveau des infrastructures, des cultures et du bétail. Avant cela, en décembre 2017, la tempête tropicale Tembin a balayé le sud des Philippines, laissant derrière lui de nombreuses destructions chez certaines communautés qui avaient déjà été déplacées par le conflit sévissant dans la région. Fin 2016, trois puissantes tempêtes – les typhons Meranti, Sarika et Haima – ont provoqué des ravages à grande échelle dans le nord de Luzon, affectant plus d’un million de personnes.

Les éclats sporadiques de violence entre les groupes armés et les forces du gouvernement philippin à Mindanao déclenchent eux aussi régulièrement des vagues de déplacement parmi les communautés du sud du pays. Le conflit en cours de Mindanao, considéré comme une «crise oubliée» par la Commission européenne, a entraîné le déplacement de près d’un million de personnes depuis 2012. Ces déplacements forcés à grande échelle ont inévitablement augmenté les besoins humanitaires.

Carte Philippines
En quoi consiste notre aide ?

En 2018, l’Union européenne a débloqué plus de 3 millions d’EUR d’aide humanitaire au profit des civils touchés aussi bien par les catastrophes naturelles que par le conflit armé qui s’éternise à Mindanao, y compris les civils déplacés en raison de la crise à grande échelle qui sévit dans la région de Marawi depuis mai 2017. Ces fonds permettent d’organiser la fourniture de denrées alimentaires, d’un accès à l’eau potable, d’infrastructures sanitaires, de services de santé, d’une aide d’urgence au rétablissement des moyens de subsistance et de mesures de protection des personnes vulnérables. Ces financements renforceront également les capacités de réduction des risques de catastrophe des populations vulnérables.

La Commission a en outre mobilisé un train de mesures d’aide d’urgence de 2 millions d’EUR en aide aux victimes du typhon Mangkhut, afin de faire face aux besoins les plus urgents des communautés tels que des équipements pour la construction d’abris, un accès à l’eau, des interventions en matière d’assainissement et d’hygiène et une aide alimentaire.
Par ailleurs, en réponse aux récentes inondations provoquées par la mousson, l’UE a débloqué 150 000 EUR d’aide d’urgence au profit des personnes qui en ont le plus besoin, dans certaines des localités les plus durement touchées. Précédemment, lorsque le typhon Tembin a frappé le sud des Philippines, 570 000 EUR avaient été alloués pour l’organisation de secours d’urgence.

Fin 2016, lorsque trois typhons se sont successivement abattus sur le nord des Philippines, touchant plus d’1,8 million de personnes et détruisant des centaines d’habitations, la Commission a débloqué un montant total de 628 000 EUR pour fournir des denrées alimentaires et d’autres produits de première nécessité aux familles touchées. En décembre 2015, 1,5 million d’EUR avait été octroyé suite au passage du typhon Melor, permettant d’apporter des vivres, de l’eau potable et des matériaux pour la construction d’abris d’urgence. Ces fonds avaient également aidé les populations touchées à dégager d’autres sources de revenus au moyen de diverses initiatives, notamment le maraîchage et l’aviculture.
En réaction au typhon Haiyan, qui s’est abattu sur les Philippines en novembre 2013 et qui est considéré comme le cyclone le plus destructeur à avoir jamais frappé le pays, la Commission a débloqué 30 millions d’EUR d’aide humanitaire, de reconstruction rapide et de réhabilitation en faveur des survivants. Le mécanisme de protection civile de l’UE a été activé en vue de coordonner les efforts de secours européens, sur la base d’une demande introduite par les autorités philippines. L’ensemble des 28 États membres de l’Union ont participé à l’effort d’aide commun en envoyant du personnel ou du matériel, comme des équipes spécialisées dans la purification de l’eau ou des fournitures médicales, et en débloquant une aide financière généreuse de plus de 180 millions d’EUR au total.

En 2018-2019, la Commission a investi 1 million d’EUR dans le renforcement de la résilience face aux catastrophes des autorités locales et des familles démunies vivant en zone urbaine à haut risque de Manille, par l’intermédiaire d’une série d’activités telles que le renforcement des capacités au niveau local, la mise en place de systèmes d’alerte précoce, l’éducation, des campagnes de sensibilisation de l’opinion publique et une meilleure planification en matière de résilience et de moyens de subsistance.

Dernière mise à jour
20/09/2018