Protection Civile et Operations d'Aide Humanitaire Européennes

Service tools

Pakistan

Pakistan_Humanitarian_Forum
© Forum humanitaire
Introduction

Depuis de nombreuses années, le nord-ouest du Pakistan, frontalier avec l’Afghanistan, est marqué par les interventions militaires et les insurrections, qui engendrent des souffrances humaines et déplacements de population internes à grande échelle dans cette région déjà peu développée. La présence de quelque 2,7 millions de réfugiés afghans ne fait qu’aggraver la situation. De plus, le Pakistan connaît des inondations et séismes à répétition et souffre de l’une des pires crises d’insécurité alimentaire et malnutrition chronique.

Quels sont les besoins ?

La région du nord-ouest du Pakistan et les zones frontalières avec l’Afghanistan sont affectées par d’importants déplacements de population liés aux insurrections. Les dernières évolutions du conflit en 2014 ont entraîné le déplacement de plus d’un million de personnes, en plus des personnes qui avaient déjà été contraintes au déplacement les années précédentes. Cette situation a mis à rude épreuve les infrastructures d’accueil déjà limitées des zones accueillant ces populations.
Alors que plus d’1,5 million de PDI sont rentrées chez elles en conséquence de l’accélération des rapatriements observée ces deux dernières années, on comptait toujours plus de 174 000 personnes déplacées en décembre 2017. Les familles déplacées ont besoin d’un logement, de vivres, de médicaments, d’eau potable, et de services d’éducation pour leurs enfants.

Le Pakistan est l’un des pays les plus sujets aux catastrophes au monde et fait fréquemment l’expérience de multiples catastrophes sur une seule et même année. Ces dernières années, la province de Sindh a été affectée à répétition par les inondations et la sécheresse, ce qui n’a fait qu’aggraver ses problèmes d’insécurité alimentaire et diminuer les opportunités de subsistance de sa population. Les hauts taux de malnutrition, doublés d’un accès limité à l’eau, à l’assainissement et aux services médicaux, ont compromis la santé et les capacités d’adaptation des communautés les plus vulnérables. La crise des réfugiés afghans est l’une des plus importantes et anciennes crises de réfugiés au monde. Depuis 2015, les réfugiés sont de plus en plus incités à rentrer au pays, souvent au moyen de harcèlements et d’intimidations, traduisant un besoin concomitant pour de meilleurs services de protection des civils.

Map_Pakistan_FR
En quoi consiste notre aide ?

En 2018, l’Union européenne a débloqué € 5,5 millions pour l’organisation d’une aide au profit des Pakistanais déplacés et Afghans réfugiés dans le pays, ainsi que pour le renforcement de la résilience et des capacités des communautés vulnérables afin qu’elles puissent mieux répondre aux futures catastrophes naturelles.

Les actions humanitaires actuellement menées au Pakistan se concentrent sur trois crises distinctes mais entremêlées : une aide est fournie aux populations affectées par le conflit qui sévit dans le nord-ouest du pays, aux réfugiés afghans vivant au Pakistan, ainsi qu’aux populations en situation d’insécurité alimentaire en conséquence du changement climatique et des récurrentes catastrophes naturelles. La réduction des risques de catastrophe est une part intégrale de l’engagement humanitaire de l’UE.

La Commission européenne aide les Pakistanais déplacés les plus vulnérables dans les régions qui les accueillent ou là où ils retournent, notamment via l’organisation d’un accès à l’eau potable et d’infrastructures sanitaires. Bien que la plupart des réfugiés afghans soient intégrés dans la société pakistanaise, certains vivent dans la précarité, au sein de communautés isolées, où des projets financés par l’UE mettent à leur disposition des services de santé, un accès à l’eau, des infrastructures sanitaires et des services de protection juridique. L’UE finance également le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) qui organise des services de soins et d’entretien pour les réfugiés, et gère un programme de retours organisés.

L’UE a contribué de façon significative aux mesures de réduction des risques de catastrophe prises dans le nord-ouest du pays, notamment au travers de programmes de prévention sismique organisés au sein des écoles et des communautés. Dans la province de Sindh, l’UE financera un programme promouvant l’intégration de protocoles d’urgence en cas de choc nutritionnel dans les programmes gouvernementaux de gestion de l’insécurité alimentaire et de la malnutrition à long terme. L’UE intervient au Pakistan depuis les années 1990, fournissant une aide d’urgence aux populations affectées par le conflit et les graves catastrophes naturelles, comme le séisme de 2005 ou encore les inondations dévastatrices de 2010-2015, qui avaient affecté plus de 30 millions de personnes au total. Des articles de secours ont été distribués aux victimes des inondations, par le biais du mécanisme européen de protection civile. L’aide humanitaire allouée depuis 2009 par l’UE aux personnes dans le besoin au Pakistan atteint à ce jour un total de € 554,5 millions.

Dernière mise à jour
19/03/2018