Protection Civile et Operations d'Aide Humanitaire Européennes

Service tools

Pakistan

Pakistan_Humanitarian_Forum
© Forum humanitaire
Introduction

Pendant de nombreuses années, des opérations militaires et des insurrections au Pakistan ont provoqué des souffrances humaines et des déplacements internes à grande échelle. Cette situation est aggravée par la présence d’environ 3 millions de réfugiés afghans, dont 1,4 million sont des réfugiés enregistrés. De plus, le Pakistan est fréquemment touché par des catastrophes naturelles et ses taux de pénurie alimentaire et de malnutrition chronique sont parmi les plus élevés au monde.

Quels sont les besoins ?

Le Pakistan accueille des réfugiés afghans depuis une quarantaine d'années. Il est le deuxième pays accueillant le plus de réfugiés au monde; selon des estimations prudentes, le pays compte trois millions de ressortissants afghans, dont seulement 1,4 million sont des réfugiés enregistrés. Il demeure essentiel de fournir une protection et des services vitaux de base aux Afghans les plus vulnérables, en particulier les sans-papiers, qui présentent le risque le plus élevé d’expulsion et ont un accès limité à l'emploi et aux services de base, tels que les soins de santé et l’éducation.
 
Le nord-ouest du Pakistan et les régions jouxtant l’Afghanistan ont également été touchés par d’importants déplacements internes liés aux insurrections. Une campagne militaire lancée en 2014 a provoqué le déplacement de millions de personnes, venant s’ajouter aux personnes déplacées les années précédentes. Alors que plus de 1,5 million de personnes déplacées à l’intérieur du pays sont rentrées chez elles en conséquence de l’accélération des retours observée ces dernières années, on comptait encore plus de 117 000 personnes déplacées en mai 2019. Les conditions dans les zones de retour sont désastreuses, en raison des services et des possibilités d’emploi limités.

Le Pakistan est l’un des pays les plus sujets aux catastrophes naturelles au monde et fait fréquemment l’expérience de multiples catastrophes sur une seule et même année, telles que les inondations, la sécheresse, les vagues de chaleur et les tremblements de terre. Les provinces du Sind et du Baloutchistan ont été touchées à plusieurs reprises par les inondations et la sécheresse. Des taux élevés de malnutrition, associés à un accès limité à l’eau, à l’assainissement et aux services médicaux, ont compromis les capacités des communautés les plus vulnérables en matière de soins de santé.

Map_Pakistan_FR
En quoi consiste notre aide ?

En 2019, l’Union européenne (UE) a alloué 9,7 millions d'euros, en partie pour venir en aide aux personnes touchées par les conflits, notamment les Pakistanais déplacés à l’intérieur du pays et les rapatriés ainsi que les réfugiés afghans.

Le financement renforce également la résilience et la capacité des communautés vulnérables à mieux répondre aux catastrophes naturelles telles que les tremblements de terre, les inondations récurrentes et la sécheresse. Ce montant porte le total de l’aide humanitaire de l’UE aux populations dans le besoin au Pakistan à près de 565 millions d’euros depuis 2009. La Commission européenne aide les Pakistanais déplacés les plus vulnérables, à la fois dans leurs zones de refuge et dans les zones détruites dans lesquelles ils sont retournés, notamment en fournissant une aide en faveur de l’éducation dans les situations d’urgence et des installations d’approvisionnement en eau et d’assainissement.

Bien que la plupart des réfugiés afghans soient intégrés dans la société pakistanaise, certains vivent dans la précarité, au sein de communautés isolées, où des projets financés par l’UE leur permettent de bénéficier de services de santé, d’éducation dans les situations d’urgence, d’un accès à l’eau, d’installations sanitaires et de services de protection juridique.

Le budget humanitaire de l’UE est également axé sur la préparation et la réaction d’urgence aux catastrophes naturelles. En 2019, l’UE est venue en aide aux populations touchées par les inondations en mars, le tremblement de terre de Mirpur en octobre et la sécheresse. En réponse à la sécheresse dans le sud du Pakistan, l’aide à la préparation aux catastrophes a été axée sur le renforcement des capacités des structures sanitaires locales, pour permettre aux acteurs locaux d'anticiper et d'être mieux préparés à faire face aux pics de malnutrition aiguë. Bien que les pluies de mousson de cet été aient temporairement atténué les effets immédiats de la longue sécheresse, la gravité des pénuries alimentaires et des crises de malnutrition dans les provinces du Sind et du Baloutchistan continuera de nécessiter le renforcement de l’aide humanitaire, de l’aide au développement et de l’aide structurelle.

L’UE intervient au Pakistan depuis les années 1990, en fournissant une aide humanitaire aux populations touchées par les conflits et les catastrophes naturelles majeures, notamment le tremblement de terre de 2005 et les inondations dévastatrices survenues entre 2010 et 2015, qui ont touché plus de 30 millions de personnes. Des biens de première nécessité ont été acheminés vers les victimes des inondations par l’intermédiaire du mécanisme de protection civile de l’UE.

Dernière mise à jour
28/10/2019