Protection Civile et Operations d'Aide Humanitaire Européennes

Service tools

Corée du Nord (RPDC)

North Korea (DPRK) by Benjamin Suomela IFRC
© FICR / Benjamin Suomela
Introduction

Selon les agences des Nations unies, plus de 43 % de la population de la Corée du Nord, soit 25 millions de personnes, sont sous-alimentées, disposent d’un accès limité aux services de base et ont besoin d’une aide humanitaire. Le pays est également particulièrement exposé à des conditions climatiques extrêmes, en particulier la sécheresse, les inondations et les tempêtes. Dans le même temps, la Corée du Nord continue d’entraver l’accès des organisations humanitaires à sa population.

Quels sont les besoins ?

Les sanctions internationales adoptées à l’égard de la Corée du Nord au début de l’année 2013 ont rendu de plus en plus difficile l’exécution des transferts bancaires internationaux dans le pays, ce qui a une incidence sur le fonctionnement des agences humanitaires.

La situation alimentaire et nutritionnelle reste fragile et est susceptible de se détériorer en cas de catastrophes naturelles et autres chocs. Selon l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), les récoltes ont chuté en 2018 et sont passées sous le seuil des cinq millions de tonnes pour la première fois en plus de dix ans en raison de catastrophes naturelles, ce qui a menacé la sécurité alimentaire d’une grande partie de la population du pays. La dénutrition chronique générale et les carences en micronutriments demeurent inquiétantes dans tout le pays. Bien que la dénutrition infantile ait régulièrement baissé au cours des dix dernières années, des efforts supplémentaires sont requis pour améliorer la santé des enfants. D’après la dernière enquête sur la nutrition réalisée en 2017, le taux de retard de croissance (petite taille par rapport à l’âge) atteignait 19 %, ce qui est considéré comme un problème de santé publique de gravité «moyenne» par l’Organisation mondiale de la santé (OMS).   

Les catastrophes naturelles récurrentes (sécheresses prolongées, graves inondations, typhons occasionnels) aggravent la vulnérabilité des populations et augmentent leur besoin d’une aide humanitaire.

Carte Corée du Nord
En quoi consiste notre aide ?

Tout récemment, à la suite de la sécheresse saisonnière précoce qui a frappé le pays au début de l’année 2019, l’Union européenne a alloué 55 000 euros pour aider la Fédération internationale de la Croix-Rouge à fournir une assistance essentielle aux familles les plus vulnérables de la province orientale du Hamgyong, la plus gravement touchée. Plus tôt, en août 2018, lorsque les provinces du Hwanghae du Nord et du Hwanghae du Sud ont été frappées par des inondations et glissements de terrain de grande ampleur, l’UE a alloué 100 000 euros pour venir en aide aux personnes les plus touchées par la catastrophe.  En 2016, elle a débloqué 300 000 euros pour la distribution d’articles de première nécessité aux familles touchées par les inondations dévastatrices qui ont balayé une grande partie de la province la plus septentrionale du Hamgyong du Nord.

Au début de l’année 2016, l’UE a continué de soutenir les communautés les plus vulnérables en fournissant 300 000 euros en faveur d’une initiative menée par la Croix-Rouge finlandaise, axée sur le renforcement des capacités des habitants des régions rurales à répondre aux futures inondations et sécheresses, tant au niveau local qu’au niveau national. Le programme, qui s’est poursuivi jusqu’en novembre 2017, a directement profité à plus de 7 000 personnes dans des zones ciblées.

Plus tôt au cours de l’année 2015, en réponse aux inondations de l’été qui avaient touché plusieurs villages périphériques des villes des provinces du Hwanghae du Sud et du Hamgyong du Nord et du Sud, l’UE a fourni 200 000 euros d’aide humanitaire pour faire en sorte que du matériel de première urgence parvienne aux familles touchées. Une aide similaire a également été fournie à la suite des inondations de 2012 et 2013.

Entre 2014 et 2015, un montant total de 72 000 euros a été alloué à la Corée du Nord dans le cadre d’une initiative de préparation aux catastrophes ciblant plusieurs pays d’Asie. Cette action, mise en œuvre par l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), avait pour objectif de renforcer les capacités de réduction des risques de catastrophe dans le secteur agricole, notamment en encourageant le partage d’informations et l’usage des bonnes pratiques agricoles, ou en sensibilisant les populations locales aux principales contraintes techniques et institutionnelles.

L’Union européenne répond aux besoins humanitaires en Corée du Nord depuis 1995; elle a alloué une aide humanitaire de plus de 135,7 millions d’euros en faveur de plus de 130 projets. Ce soutien, destiné aux populations les plus vulnérables, est axé sur l’apport d’une aide alimentaire, l’amélioration des services de santé, l'accès à l’eau potable et l'assainissement.

Dernière mise à jour
17/10/2019