Protection Civile et Operations d'Aide Humanitaire Européennes

Service tools

Afghanistan

© Union européenne, 2019 (photo: Peter Biro)
Introduction

L'insécurité et les conflits continuent d'affecter la population afghane. Le manque de protection civile souligne la nécessité de promouvoir le droit international humanitaire parmi toutes les parties au conflit. Les attaques contre les établissements de santé et d'enseignement ont atteint un niveau record. La priorité de l’UE est de fournir des services de santé et de protection : nourriture, abris d’urgence et éducation aux personnes touchées par les conflits, les catastrophes et les épidémies. L'aide humanitaire de l'UE est fournie conformément aux principes humanitaires d'humanité, de neutralité, d'impartialité et d'indépendance.

Quels sont les besoins ?

Selon l’ONU, entre janvier et septembre 2020 il y a eu un nombre élevé de victimes civiles en Afghanistan, avec près de 6000 civils ayant été tuées ou blessées malgré le lancement de négociations de paix officielles en septembre.

La violence s'est poursuivie tout au long de l'année. En 2020, près de 378 000 personnes ont fui leur foyer en raison du conflit, portant le nombre de personnes déplacées à plus de 4,8 millions depuis 2012. Les attaques contre les établissements médicaux et éducatifs se poursuivent et sont très fréquentes. 

La pandémie, les insécurités politiques persistantes et l'intensification de la violence ont encore aggravé la situation humanitaire dans le pays. Liés à COVID-19, les restrictions à l’importation et le chômage largement répandu ont aggravé l’insécurité alimentaire : près de 17 millions de personnes - environ 45% de la population afghane – sont confrontés à des niveaux très critiques.

Actuellement, 27 des 34 provinces se trouvent dans le seuil d'urgence pour la malnutrition aiguë, 10 d'entre elles à des niveaux critiques. Un enfant de moins de 5 ans sur deux souffre de malnutrition sévère. En même temps, près de 6,5 millions d’Afghans vivent encore réfugiés dans les pays voisins (Iran et Pakistan), la plupart n’étant pas enregistrés ou ne disposant d’aucun statut légal.

L'Afghanistan est également très exposé à des risques naturels intenses et récurrents, tels que des inondations, des glissements de terrain, des avalanches, des sécheresses et des tremblements de terre, qui touchent quelque 200 000 personnes chaque année.

Carte Afghanistan
En quoi consiste notre aide ?

Au vu de l’intensité du conflit et de l’ampleur des besoins humanitaires, la priorité de l’UE est de fournir une aide vitale. En 2021, l'UE a alloué une aide humanitaire de 32 millions d'euros pour garantir une aide d'urgence cruciale aux personnes les plus vulnérables, y compris aux victimes de la guerre, des déplacements forcés et des catastrophes naturelles. Les interventions continueront de se concentrer sur la fourniture de soins de santé d'urgence, d'abris, d'une aide alimentaire, d'un accès à l'eau potable et à des installations sanitaires, à l'éducation en cas d'urgence et à divers services de protection destinés aux femmes et aux enfants.

Une grande partie du financement récent est également consacrée à faire face à l'urgence sanitaire posée par la pandémie de coronavirus en cours, qui a exacerbé les besoins déjà urgents du pays. L'aide se concentre sur le traitement des patients COVID-19 et la prévention de la propagation du virus grâce à des enquêtes sur les cas, la fourniture d'équipements médicaux, la formation, des activités de sensibilisation et la programmation d'autres activités essentielles. En 2020, l'UE a également organisé et financé un pont aérien humanitaire entre l'Europe et l'Afghanistan, transportant 90 tonnes métriques d'articles de secours COVID-19 vers l'Afghanistan, pour répondre aux besoins les plus urgents liés à la pandémie.

L'UE finance également le mécanisme d'intervention d'urgence (ERM), qui garantit une assistance d'urgence rapide et flexible aux personnes récemment déplacées. En 2020, l'ERM a atteint plus de 180000 personnes dans toutes les provinces grâce à la distribution de subventions en espèces, à l'eau potable et à l'accès aux services d'assainissement. La fourniture initiale d’une assistance vitale par l’ERM a permis à d’autres agences humanitaires de coordonner et de planifier une aide supplémentaire à moyen et long terme, et a aidé les partenaires de mener une action efficace de sensibilisation en faveur d’une mobilisation rapide des fonds de développement et de stabilisation.

En outre, l'UE soutient des services de santé vitaux, tout en garantissant l'accès aux soins de santé pour les personnes dans les zones où les services gouvernementaux réguliers sont perturbés en raison de conflits. Les établissements de santé continuent de signaler des taux d'admission record de cas de traumatismes liés au conflit. Le financement humanitaire de l'UE soutient la fourniture de soins d'urgence et d'une assistance psychologique connexe à près de 11 000 Afghans chaque mois. L'UE soutient également la réadaptation physique des blessés de guerre et la réponse nutritionnelle, étant donné que près de 3 millions d'enfants de moins de 5 ans souffrent de malnutrition en Afghanistan.

L'UE finance également des projets « d'éducation en situation d'urgence » pour les enfants qui ont été contraints de quitter l'école en raison d'un conflit ou d'un déplacement. Le financement de l'UE soutient également les vols humanitaires, la fourniture d'informations sur la sécurité aux organisations non gouvernementales et la coordination des interventions humanitaires.

L'UE finance des opérations humanitaires en Afghanistan depuis 1994, fournissant plus d'un milliard d'euros, dont plus de 100 millions d'euros rien qu'en 2020 et 2021. Les fonds sont alloués strictement sur la base des principes humanitaires d'indépendance, d'impartialité et de neutralité pour garantir l'accès à ceux qui en ont besoin.

Dernière mise à jour
01/02/2021