Protection Civile et Operations d'Aide Humanitaire Européennes

Service tools

Mali

©EU/ECHO/I.Coello
Introduction

Le Mali fait face à une situation d'urgence humanitaire complexe. Les populations du nord et – de plus en plus – du centre du Mali sont affectées par les conflits et la violence ainsi que par une insécurité alimentaire et nutritionnelle sévère. Près de 1,5 million de personnes n'ont pas accès aux services de base. Cependant, en raison de l'insécurité, il est souvent difficile de fournir une aide alimentaire d'urgence aux personnes les plus vulnérables.

De plus, les crises alimentaires et nutritionnelles successives ont gravement affaibli la résilience des personnes les plus vulnérables du Sahel, notamment au Mali.

Quels sont les besoins ?

La lenteur de la mise en œuvre de l'accord de paix de 2015 est la cause de la poursuite des violences dans le nord du Mali et de leur propagation vers le centre. La situation sécuritaire est volatile et les besoins humanitaires sont élevés en raison de l'absence de services publics de base tels que la santé ou l'éducation. Quelque 61 400 personnes sont déplacées à l'intérieur du pays, mais ce chiffre est jugé largement inférieur à la réalité par la communauté humanitaire. Tant les déplacés internes que les communautés d'accueil ont besoin d'une assistance, en particulier d'une aide alimentaire et d'un accès aux soins de santé et à l'eau.

De plus, les débordements vers le Burkina Faso, la Mauritanie et le Niger continuent. Environ 130 000 Maliens vivent encore dans des camps de réfugiés dans les pays voisins et l'aide doit être maintenue. Plusieurs régions du Mali - Kayes, Segou, Mopti, Gao, Tombouctou et Kidal - sont confrontées à une insécurité alimentaire qui ne cesse de croître. Cette situation est due à une multitude de facteurs, y compris des pluies irrégulières et inférieures à la moyenne, la dégradation des pâturages, un taux de mortalité animale élevé, la mauvaise irrigation des terres agricoles et les prix inhabituellement élevés des produits alimentaires. En conséquence, on estime à 1,5 million le nombre de personnes vulnérables qui seront confrontées à une période de soudure précoce et sévère et qui auront donc besoin d'une aide alimentaire d'urgence.

Jusqu'à présent en 2018, on considère que 4,1 millions de personnes au total auraient besoin d'une aide humanitaire en raison de la crise complexe qui sévit au Mali.

Mali
En quoi consiste notre aide ?

L'UE est le principal bailleur d'aide humanitaire au Mali. Depuis le début de la crise en 2012, la direction générale de la protection civile et des opérations d'aide humanitaire européennes (ECHO) a consacré près de € 200 millions à l'aide humanitaire pour ce pays.

La Commission européenne a contribué de façon significative au traitement de la malnutrition aiguë sévère à travers le pays. Cette aide a considérablement favorisé l'accès des enfants aux soins nutritionnels vitaux puisqu'ils sont presque deux fois plus nombreux qu'en 2012 à en bénéficier. Les € 76 millions investis entre 2011 et 2018 dans ce domaine ont notamment permis à 474 000 enfants souffrant de malnutrition sévère de recevoir des soins appropriés.

Les partenaires humanitaires de l'UE fournissent une aide alimentaire (en espèce et en nature), une protection, une éducation en contexte de crise, des soins de santé gratuits, de l'eau potable et des objets de première nécessité. Plus de 80 % de l'aide humanitaire de l'UE contribue à aider les personnes situées dans les régions du nord et du centre touchées par le conflit.

On estime que 90 % des structures de santé au nord fournissent des services et médicaments essentiels grâce au soutien des partenaires et des fonds humanitaires de l'UE. Le budget de l'aide humanitaire assure la prise en charge des soins de santé et de nutrition de base pour près de 990 000 personnes.

Le service aérien humanitaire de la Commission européenne, ECHO flight, dessert les routes secondaires du nord et facilite ainsi la mobilité des travailleurs humanitaires et l'approvisionnement des zones les plus inaccessibles. La Commission européenne soutient également financièrement le service humanitaire aérien des Nations unies (UNHAS). En 2016, 4 864 passagers et 3,8 mégatonnes de marchandises ont été transportés au Mali en renfort de l'aide humanitaire sur le terrain.

Pour les réfugiés maliens en Mauritanie, au Niger et au Burkina Faso, l'apport d'un hébergement, d'objets de première nécessité, de rations alimentaires, de services d'eau et d'assainissement, d'une protection et de soins de santé et de nutrition est maintenu.

Dernière mise à jour
08/02/2018