Protection Civile et Operations d'Aide Humanitaire Européennes

Service tools

République Démocratique du Congo

DR Congo by Lucy Bamforth
© Medair/Lucy Bamforth
Introduction

Les besoins humanitaires en République démocratique du Congo (RDC) ont atteint des proportions alarmantes en raison des violences. 5 millions de Congolais ont été contraints de fuir de chez eux.

Lors de la conférence des bailleurs de fonds humanitaires pour la RDC d’avril 2018, l’Union européenne a promis de contribuer € 77 millions, sur un total de € 450 millions de fonds levés. 

Quels sont les besoins ?

Les tensions politiques et le déclin socioéconomique ont été exacerbés par une recrudescence soudaine des violences. La crise humanitaire du pays est complexe et caractérisée par le conflit, les déplacements en masse, la malnutrition et les épidémies.

La RDC compte 4,5 millions de déplacés, soit le nombre le plus élevé de déplacés de toute l’Afrique. Elle accueille 540 000 réfugiés originaires des pays voisins. Les provinces de l’est du pays (Ituri, Nord-Kivu et Sud-Kivu) sont le théâtre d’affrontements depuis deux décennies. La récente recrudescence des violences s’est conclue par un exode de masse vers le Burundi et l’Ouganda. En conséquence, des millions de personnes ont urgemment besoin d’une assistance humanitaire.

La malaria, le choléra, la fièvre jaune et la rougeole affectent des millions de Congolais chaque année. Grâce à la réponse collective, rapide et efficace fournie par la communauté internationale et les autorités sanitaires congolaises, une épidémie d’Ébola déclarée dans la province Équateur le 8 mai 2018, a pu être endiguée en moins de trois mois.

Carte RDC
En quoi consiste notre aide ?

L’aide humanitaire fournie par l’UE en RDC se concentre sur une aide aux victimes des violences, de la malnutrition aiguë et des épidémies. La plupart des partenaires humanitaires de l’UE œuvrent dans l’est du pays, accablé par le conflit, en y organisant des soins de santé d’urgence (y compris des soins spécialisés pour les survivants de violences sexuelles), une aide alimentaire et une protection, en y améliorant l’accès à l’eau, l’assainissement et l’hygiène, et en s’assurant que les enfants et les jeunes puissent aller à l’école ou bénéficier d’une formation professionnelle.

Chaque année, environ deux millions d’enfants congolais souffrent de malnutrition aiguë sévère – condition médicale pouvant être fatale. Les fonds alloués par l’UE à ses partenaires permettent à ces organisations dotées d’une expertise spécifique en matière de gestion de la malnutrition, de lancer immédiatement leur action dans les zones du pays enregistrant les taux de malnutrition aiguë les plus alarmants.

En mai 2018, la RDC a été confrontée à sa neuvième épidémie d’Ébola depuis 1976. L’UE est intervenue en débloquant € 3,43 millions. L’UE a financé la mise en place logistique de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), permettant à des équipes et fournitures médicales d’urgence d’être envoyées vers les foyers reculés du virus Ébola. La Croix-Rouge a également reçu des fonds de l’UE en soutien au travail vital mené par ses équipes et bénévoles pour enterrer en toute sécurité les cadavres contaminés. Ils ont également identifié les personnes ayant été en contact avec des personnes contaminées et ont organisé leur suivi médical et psychologique. L’aide de l’UE a aussi permis de renforcer le contrôle des mouvements de population entrant et sortant des zones affectées, ainsi que d’améliorer l’accès à l’eau, l’assainissement et l’hygiène.

Les autorités congolaises ont introduit une demande d’aide officielle via le mécanisme européen de protection civile. Ce mécanisme permet de coordonner l’aide proposée par les États participants et symbolise l’extension de la solidarité européenne au-delà des frontières de l’UE, au profit des populations affectées les catastrophes et épidémies de maladies. La Norvège a mis à disposition une unité d’isolement de haute technologie pour faciliter le transport des patients et envoyé une équipe sur place pour former le personnel médical local à son utilisation. Enfin, le service humanitaire aérien de l’UE (ECHO Flight), qui organise des vols réguliers vers plus d’une douzaine de destinations en RDC, a lancé des vols hebdomadaires afin de faciliter l’acheminement du matériel et des équipes médicales dans la région concernée par l’épidémie d’Ébola.

Dernière mise à jour
30/07/2018