Protection Civile et Operations d'Aide Humanitaire Européennes

Service tools

République Démocratique du Congo

DR Congo by Lucy Bamforth
© Medair/Lucy Bamforth
Introduction

Entre le conflit, la pauvreté, la malnutrition et une épidémie d’Ebola qui y sévissent, les besoins humanitaires en République démocratique du Congo (RDC) sont parmi les plus élevés au monde. Ces besoins sont tels que le plan d'action humanitaire des Nations unies en faveur de la RDC est assorti du deuxième plus important appel de fonds mondial. L’épidémie de virus Ebola qui frappe actuellement l’est du pays reste toujours préoccupante et est devenue la deuxième épidémie la plus importante de l’histoire.

Quels sont les besoins ?

Depuis des décennies, la violence en RDC a conduit nombre de personnes à s’enfuir pour se mettre en sécurité. On compte à l’heure actuelle au moins 3 millions de personnes déplacées au sein de la RDC et plus de 870 000 Congolais se sont réfugiés dans les pays voisins. Compte tenu de l’instabilité qui règne dans la région, la RDC elle-même accueille plus de 537 000 réfugiés provenant principalement du Rwanda, de la République centrafricaine, du Soudan du Sud et du Burundi.

Le conflit empêche la population d’accéder aux champs et aux marchés. On estime à 15,8 millions le nombre de personnes en RDC qui font face à de graves pénuries alimentaires et 4,3 millions d’enfants de moins de 5 ans souffrent de malnutrition, dont 1,3 million de malnutrition aiguë sévère, qui met leur vie en danger.

Le pays est actuellement en proie à plusieurs épidémies, dont une d’Ebola, qui s’est déclarée en août 2018. Ces épidémies ont causé la mort de plus de 2 000 personnes à ce jour. Le conflit et la résistance des communautés posent des défis majeurs qui entravent les efforts déployés par les équipes d’intervention en RDC. Le risque de propagation du virus aux pays voisins demeure très élevé.
Le 17 juillet 2019, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré que la flambée d’Ebola en RDC était une urgence de santé publique de portée internationale (USPPI). L’OMS a recommandé des restrictions aux voyages et aux échanges pour tenter de contrôler la propagation du virus Ebola.

Carte RDC
En quoi consiste notre aide ?

En 2019, l’aide de l’UE en faveur d'actions humanitaires en RDC s’élève à plus de 64 millions d’euros. Ce financement contribue à aider les personnes victimes de la violence, de la malnutrition aiguë et des épidémies. La priorité pour 2019 est de répondre aux besoins humanitaires considérables et urgents, de fournir une protection et une aide vitale aux victimes de la violence et de contribuer à enrayer l’épidémie d’Ebola.

La majeure partie de l’aide humanitaire de l’UE en RDC est destinée à des actions dans l’est du pays, où le conflit se poursuit. L’UE travaille avec des organisations humanitaires partenaires afin de fournir une aide alimentaire et une protection, des soins de santé d’urgence, y compris des soins destinés aux personnes ayant survécu à des violences sexuelles, d’améliorer les conditions d’approvisionnement en eau, d’assainissement et d’hygiène et de veiller à ce que les enfants touchés par des crises humanitaires puissent aller à l’école. Le soutien de l’UE permet également aux organisations humanitaires disposant d’une expertise spécifique en matière de nutrition de travailler dans des régions où les niveaux de malnutrition sont alarmants, sauvant ainsi la vie de milliers d’enfants.

En réaction aux deux épidémies d’Ebola apparues en 2018, l’UE a mobilisé un très large soutien en faveur d’une action humanitaire sur le terrain. L’UE a octroyé une aide humanitaire d’environ 47 millions d’euros à l’appui de l’action mondiale de lutte contre Ebola menée par les autorités nationales et l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Cette aide facilite l’intervention médicale axée sur Ebola, l’accès aux soins de santé, les mesures de prévention et de lutte contre les infections, le soutien aux patients rétablis et à leurs familles, l’organisation de funérailles en toute sécurité et dans la dignité ainsi que des activités de coordination. Des experts médicaux et logistiques de l'UE ont été déployés à Beni, Butembo et Goma pour apporter une aide et prodiguer des conseils aux équipes d’intervention et aux organisations humanitaires avec lesquelles l’UE collabore.  L’UE apporte également un soutien financier pour renforcer les mesures de préparation et de prévention dans les pays voisins (Ouganda, Soudan du Sud, Burundi et Rwanda).

Outre l’aide humanitaire fournie, dans le cadre de la réaction à l’épidémie d’Ebola en RDC, le mécanisme de protection civile de l’UE a été activé. Grâce à ce mécanisme, l’UE a organisé toute une série de formations, dispensées par des équipes norvégiennes, sur l’utilisation d’unités d’isolement de haute technologie pour l’évacuation sanitaire des patients atteints du virus Ebola. L’UE se tient prête à apporter une aide supplémentaire.

L’UE fournit également un soutien logistique en RDC au moyen du service aérien humanitaire connu sous le nom de ECHO Flight. Les services aériens humanitaires sont souvent le seul moyen d’atteindre les personnes dans le besoin dans les régions reculées, de fournir une aide vitale et de transporter les travailleurs humanitaires. Les convois aériens ECHO Flight sont également utilisés pour des évacuations sanitaires ou pour des évacuations pour des raisons de sécurité. Le service est gratuit pour les partenaires et les organisations humanitaires. Chaque année depuis 2017, l’UE affecte plus de 7 millions d’euros à l’exploitation de ces services aériens en République démocratique du Congo.

Dernière mise à jour
17/09/2019