Protection Civile et Operations d'Aide Humanitaire Européennes

Service tools

République centrafricaine

Central African Republic by Pablo Tosco
© Pablo Tosco / Oxfam Intermón
Introduction

Malgré la signature des Accords de Paix en 2019, la République centrafricaine (RCA) continue à être affectée par des conflits entre groupes armés et par de la criminalité violente. Les besoins de protection des civils sont énormes et les cas de violences basées sur le genre sont nombreux. La violence entre groupes armés et contre les civils, y compris les écoles, les établissements de soins et les sites abritant des personnes déplacées, a contraint des milliers de personnes à fuir depuis le début des conflits en 2013. Un quart de la population de la RCA (soit plus de 1,3 million de personnes sur une population de 4,9 millions) est déplacée à l’intérieur du territoire, ou réfugiée dans les pays voisins.

Quels sont les besoins ?

À l’issue de sept années de conflits, plus de la moitié de la population (environ 2,6 millions de personnes) requiert une aide humanitaire (OCHA). L’insécurité et les violences qui secouent le pays entrainent des mouvements de population à l’intérieur ou vers l’extérieur du pays. 702 000 déplacés internes se réfugient ailleurs dans le pays et plus de 596 000 sont dans les pays voisins (HCR).

Ne disposant d’aucun moyen de subsistance, la plupart des personnes déplacées dépendent de l’aide humanitaire pour survivre. 1,6 millions de personnes ne mangent pas à leur faim en RCA (IPC septembre 2019), et près de 38 % des enfants de moins de cinq ans souffrent de malnutrition chronique (PAM, ENSA, décembre 2019).

Les conflits ont également perturbé les services sociaux de base. Près d’un million d’écoliers ont besoin de soutien, et des milliers d’entre eux n’ont pas accès à l’école - parce qu’ils sont déplacés, que leur école est occupée par des groupes armés ou détruite.

En mars 2020, le premier cas de Covid-19 est apparu en RCA, pays classé avant dernier sur l’Indice mondial de Développement Humain. Le Covid-19 ajoute une crise sanitaire aux autres crises existantes, et frappe de plein fouet l’économie locale. Les structures sanitaires sont rares et manquent de personnel qualifié, d’équipement et de matériel médical. On compte seulement 7,3 professionnels de santé pour 10 000 habitants dans le pays.

L’insécurité et le déficit d’infrastructures de transport entravent l’accès de l’aide humanitaire. Les travailleurs humanitaires sont la cible des groupes armés et des criminels. En 2020, deux travailleurs humanitaires ont perdu la vie et 86 incidents touchant directement le personnel ou les biens humanitaires ont déjà été enregistrés entre janvier et mars 2020 (OCHA, avril 2020).

RCA
En quoi consiste notre aide ?

Depuis 2014, l’Union européenne (UE) et ses États membres ont été le principal donateur d’aide humanitaire en RCA, avec 770  millions d’euros mobilisés pour l’assistance humanitaire. En 2020, l’UE soutient l’action humanitaire en RCA à hauteur de 15,20 millions d’euros.

L’aide humanitaire de l’UE a pour objectif premier de couvrir les besoins des personnes les plus vulnérables (les personnes déplacées en RCA et les communautés d’accueil) en leur fournissant une aide alimentaire, des abris d’urgence, un accès aux soins de santé, des services d’approvisionnement en eau et d’assainissement, un accès à l'éducation, des moyens de subsistance à court terme ainsi qu’une aide à l’agriculture. L’UE soutient aussi les actions visant à protéger les civils : prévention de la violence à caractère sexuel, aide aux victimes, ainsi que des actions permettant d’offrir un environnement protecteur et éducatif aux enfants.

Certains projets financés contribuent également à répondre à la crise sanitaire provoquée par le Covid-19 à travers la création ou réhabilitation de points d’eau, l’installation de dispositifs de lavage de main. Par ailleurs, la pandémie et les mesures de prévention ont créé des contraintes logistiques pour faire parvenir l’aide humanitaire. L’UE a financé un vol exceptionnel pour le transport de personnel et fret humanitaire (matériel et équipement sanitaire) en Centrafrique en mai 2020.

Dans un pays en proie aux violences et dont les infrastructures sont défaillantes, atteindre les personnes dans le besoin en RCA est à la fois difficile et dangereux. Dans ce contexte, l’UE finance le service aérien humanitaire des Nations unies (UNHAS) qui permet à l’aide humanitaire et à ses travailleurs d’atteindre des endroits peu sûrs et difficiles d’accès. Le financement de l’UE soutient aussi la sécurité et la coordination de l’aide humanitaire dans le pays.

La crise en RCA touche aussi les pays voisins. Plus de 596 000 réfugiés centrafricains sont actuellement accueillis principalement au Cameroun, en République démocratique du Congo et au Tchad. Leur séjour prolongé exerce une pression sur les communautés d’accueil locales et leurs ressources déjà limitées. L’UE fournit une aide humanitaire à la fois aux communautés d’accueil et aux réfugiés centrafricains au Cameroun et au Tchad.

Dernière mise à jour
04/05/2020