Protection Civile et Operations d'Aide Humanitaire Européennes

Service tools

Algérie

Sahrawi refugees in Algeria
© UE/ECHO
Introduction

Un conflit politique non résolu depuis plus de quatre décennies est porteur de conséquences humanitaires dans le Sahara occidental et a laissé pour compte plusieurs dizaines de milliers de réfugiés sahraouis. Ces réfugiés vivent dans cinq camps situés dans le sud-ouest de l’Algérie, avec un accès limité aux ressources extérieures, rendant l’aide humanitaire indispensable à leur survie. L’UE aborde cette crise dans le respect des principes humanitaires de neutralité et d’impartialité.

Quels sont les besoins ?

Les Sahraouis dépendent largement de l’aide extérieure pour survivre. Dans la région isolée où se trouvent les camps de réfugiés, l’accès aux ressources de base telles que la nourriture, l’eau, les soins de santé, le logement et l’éducation est limité. Le climat dans le désert est extrêmement rude.

Il ressort d’une enquête sur la nutrition menée en 2019 (Programme alimentaire mondial, juin 2019) que la malnutrition est en hausse parmi les enfants réfugiés sahraouis, avec un taux global de malnutrition aiguë de 7,6 % chez les enfants âgés de moins de 5 ans, contre 4,7 % en 2016. La moitié des enfants et des femmes souffrent également d’anémie.

Les camps, largement isolés, n’offrent pratiquement aucune perspective d’emploi, ce qui rend les réfugiés dépendants des envois de fonds et de l’aide internationale. En des lieux aussi reculés, la logistique joue également un rôle clé pour garantir la régularité de la distribution de produits de première nécessité aux populations réfugiées.

La cohésion sociale et la paix sont très fragiles dans les camps, au vu de la montée des frustrations chez les jeunes, qui déplorent le manque de perspectives ou de changement, en conséquence de l’impasse politique. Les activités de subsistance sont donc cruciales pour réduire le risque de radicalisation ou de troubles sociaux.

Les camps de réfugiés sahraouis, situés en plein désert, sont souvent sujets à des catastrophes naturelles comme des crues soudaines et des tempêtes de sable.

Carte Algérie
En quoi consiste notre aide ?

En raison du manque de soutien des donateurs et de la faible couverture médiatique, la situation des réfugiés sahraouis est considérée comme une «crise oubliée». Il est donc important de mobiliser d’autres donateurs pour mieux faire connaître cette crise et attirer des fonds supplémentaires.

L’UE est le principal donateur dans le cadre de cette crise. En 2019, elle a fourni 9 millions d’euros d’aide humanitaire, dont 5,5 millions d’euros ont été utilisés pour fournir des produits alimentaires et pour lutter contre la malnutrition croissante parmi les femmes et les enfants réfugiés sahraouis vivant dans les camps.

Les camps sahraouis ont principalement besoin de nourriture et d’eau salubre et l’UE contribue à répondre à ces besoins. Actuellement, elle fournit de l’eau potable (notamment en distribuant de l’eau propre par camion). Un plan en réflexion depuis plusieurs années comprend l’extension du réseau hydraulique, qui réduirait la dépendance à l’eau livrée par camion, un système bien moins efficace.

L’aide humanitaire de l’UE fournit également des médicaments essentiels qui couvrent 80 % des besoins de la population des camps en matière de santé. Une attention particulière est accordée aux personnes en situation de handicap afin d’atténuer leurs souffrances, d’améliorer leur bien-être et de favoriser leur intégration dans la communauté.

L’UE s’emploie à améliorer les conditions d’éducation, notamment en s’attaquant au mauvais état des infrastructures et des installations sanitaires des écoles. L’amélioration de la qualité de l’éducation en assurant une meilleure formation des professeurs et du personnel éducatif constitue également une priorité.

Dernière mise à jour
11/12/2019