Skip to main content
Protection Civile et Operations d'Aide Humanitaire Européennes
Opérations humanitaires lors de crises urbaines

Fiche info

Pourquoi est-ce important?

Les catastrophes naturelles peuvent avoir des conséquences dramatiques pour les villes et populations urbaines, des conséquences dont les effets peuvent être observés après des séismes (Croatie, 2020), des ouragans (Eta et Iota, Amérique centrale/Honduras, 2020) ou des inondations (Bangladesh, 2017).

Les crises de cause humaine ont sévèrement touché les environnements urbains, engendrant d’urgents besoins humanitaires. Les récents conflits au Moyen-Orient ont directement impacté les populations urbaines et mené à la dévastation de villes comme Homs, Raqqa et Alep.

La majorité des réfugiés et populations déplacées à l’intérieur de leur pays (PDI) cherchent aujourd’hui refuge en ville ou en zone péri-urbaine. D’ici 2050, 70% de la population mondiale vivra en ville. Les acteurs humanitaires doivent donc s’adapter à cette nouvelle réalité urbaine : l’action humanitaire a dépassé le périmètre traditionnel des camps de réfugiés et zones rurales reculées.

En quoi consiste notre aide ?

Afin de répondre à la complexité des besoins en milieu urbain, la Commission européenne promeut une approche multisectorielle et collaborative en matière d’évaluation et de programmation en zone urbaine et plaide pour qu’une plus grande attention soit accordée aux besoins humanitaires dans les environnements urbains.

La Commission européenne a publié en 2018 un rapport sur l’action humanitaire lors de crises urbaines, ‘L’amplificateur urbain : s’adapter aux spécificités urbaines’. Ce rapport rassemble de nombreuses preuves et bonnes pratiques de l’intervention humanitaire de l’UE en contexte urbain, proposant des exemples de défis que l’on peut rencontrer lorsque l’on intervient en ville. La Commission classe également la résilience urbaine parmi ses priorités en matière de préparation aux catastrophes. 

En République centrafricaine, les interventions multisectorielles soutenues par la Commission européenne se concentrent sur la construction d’abris durables, ainsi que sur la coexistence pacifique de différentes communautés et la médiation et le dialogue communautaires.

En Haïti, des partenariats conclus avec le secteur privé en zone urbaine impliquent de travailler avec les pourvoyeurs d’eau locaux pour assurer la livraison d’eau chlorée dans les zones fortement sujettes au choléra, ainsi que d’investir des entreprises privées dans l’élaboration de plans de poursuite des activités informés en matière de risque, dans le cadre des interventions de réduction des risques de catastrophe en contexte urbain.

L’UE joue un rôle actif dans l’Alliance globale contre les crises urbaines, une plateforme mise en place lors du Sommet humanitaire mondial et qui vise à répondre aux besoins humanitaires et de développement en milieu urbain.

Via le Plan de mise en œuvre humanitaire (HIP) pour des Capacités de réponse améliorées, la Commission a également octroyé des financements à :

  • l’agence de l’ONU pour les réfugiés (HCR), pour le développement d’‘Alternatives aux camps : Améliorer la programmation et le ciblage sur base de preuves dans les contextes extérieurs aux camps’
  • l’International Rescue Committee (IRC), pour la conception, le test et la production d’outils et orientations pour aider les acteurs humanitaires à fournir une aide rapide et efficace aux populations affectées par les crises urbaines

Les milieux urbains sont liés à d’autres initiatives importantes comme :

Dernière mise à jour: 14/01/2021

Faits & chiffres

D’ici à 2050, 70 % de la population mondiale vivra dans des villes.

La majorité des réfugiés et des personnes déplacées à l’intérieur du pays cherchent refuge dans des villes ou des zones périurbaines.
 
La Commission européenne encourage une approche multisectorielle et collaborative des évaluations et de la programmation en milieu urbain.