Protection Civile et Operations d'Aide Humanitaire Européennes

Service tools

Aide attentive au genre et à l’âge

© UE
Qu'Est-ce que c'est?

Les catastrophes naturelles et les crises de cause humaine ne sont pas neutres sur le plan du genre – elles produisent des effets différents sur les femmes, les filles, les garçons et les hommes, tous âges confondus. Ainsi, afin de répondre efficacement aux besoins différenciés des groupes de population se distinguant selon leur genre, l’aide humanitaire de l’UE doit tenir compte du facteur genre.

Pourquoi est-ce important?

Intégrer les facteurs genre et âge permet d’améliorer la qualité de la programmation humanitaire, conformément au mandat humanitaire et autres engagements internationaux de l’UE.

Une aide non-attentive au genre et à l’âge s’avère être moins efficace. Elle risque de ne pas atteindre les populations les plus vulnérables ou de répondre de façon inadaptée à leurs besoins spécifiques. Elle risque, en outre, de les exposer à des dangers comme les violences sexuelles ou sexistes.

En quoi consiste notre aide ?

Le Consensus européen sur l’aide humanitaire souligne le besoin d’intégrer dans la réponse humanitaire les considérations de genre, y compris les stratégies de protection contre les violences sexuelles et sexistes. Il relève l’importance de promouvoir la participation des femmes, des filles, des garçons et des hommes touchés par les crises à la conception, la mise en œuvre et l’évaluation des actions humanitaires.

Le document de travail des services de la Commission européenne daté de 2013 et intitulé ‘Le genre dans l’aide humanitaire : Adapter l’assistance à des besoins différents’ expose dans les grandes lignes une approche stratégique renforcée vis-à-vis des violences sexuelles et sexistes dans les contextes humanitaires.

Pour garantir la mise en œuvre effective de cette politique, la Commission européenne a lancé son marqueur du genre et de l’âge en 2014. Cet outil mesure à quel degré les actions humanitaires financées par l’UE intègrent les dimensions du genre et de l’âge. En 2020, le deuxième rapport d’évaluation de ce marqueur soulignait qu’en 2016 et 2017, 89% de l’ensemble de l’aide humanitaire de l’UE intégrait «fortement» ou «dans une certaine mesure» les considérations de genre et d’âge.

En 2016, la Commission européenne a publié une nouvelle politique incluant plus de guidance en matière de protection, y compris contre les violences sexuelles et sexistes. Le Plan d’action de l’UE sur l’égalité des sexes 2016-2020  établit un cadre d’action pour l’ensemble des activités d’égalité des sexes et d’émancipation des femmes dans les relations extérieures de l’UE, ainsi que pour ses États membres. En novembre 2020, l’UE a adopté son nouveau Plan d’action sur l’égalité des sexes 2021-2025. Ce dernier inclut plusieurs priorités humanitaires, notamment les violences sexuelles et sexistes, la santé sexuelle et reproductive, et le marqueur du genre et de l’âge.

En 2013 a été établi l’Appel à l’action pour la protection contre les violences sexuelles et sexistes en contexte d’urgence. Il s’agit d’une initiative mondiale qui vise à implémenter des changements structurels au sein du système humanitaire pour mieux répondre aux violences sexuelles et sexistes. L’appel rassemble 89 partenaires, parmi lesquels des États, des ONG et des organisations internationales. L’UE en est un membre actif et a même mené l’initiative en 2017-2018. Au cours de ce leadership, l’UE a établi des priorités claires, comme par exemple le besoin de prévenir et agir contre les violences sexuelles et sexistes et de renforcer l’attention portée à la prévention de ce type de violences dans les contextes d’urgence. Les rapports d’avancement annuels de l’UE sont disponibles sur le site officiel.

En septembre 2020, l’appel à l’action a publié une nouvelle feuille de route pour la période 2021-2025. En janvier 2021, l’UE a renouvelé son engagement en faveur de l’appel, saluant cette nouvelle feuille de route pour 2021-2025. Entre autres choses, l’UE s’engage à:

  • implémenter et diffuser ses politiques humanitaires en lien avec les violences sexuelles et sexistes en contexte d’urgence
  • soutenir le renforcement capacitaire de son personnel et de ses partenaires pour améliorer l’intégration systémique des considérations de genre dans l’aide humanitaire
  • continuer à plaider en faveur de:
    • l’organisation d’une réponse aux violences sexuelles et sexistes dès les prémices d’une crise
    • l’importance d’atténuer les risques de violences sexuelles et sexistes et d’organiser une aide humanitaire sensible au genre
    • la promotion du travail de l’Appel à l’action pour la protection contre les violences sexuelles et sexistes en contexte d’urgence, y compris via son engagement auprès des États membres de l’UE (16 d’entre eux sont partenaires de l’appel)
  • répondre aux violences sexuelles et sexistes en contexte d’urgence, perpétrées contre les femmes, les filles, les garçons et les hommes
  • faire annuellement rapport des fonds alloués à des actions humanitaires ciblant les violences sexuelles et sexistes
  • incorporer des stratégies de protection contre les violences sexuelles et sexistes dans tous les aspects de l’aide humanitaire, conformément au Consensus européen sur l’aide humanitaire (2008)
  • promouvoir la participation active des femmes à l’aide humanitaire
  • implémenter, dans la mesure du possible, une approche faisant le lien entre différents facteurs lorsqu’il s’agit de prévenir et répondre aux violences sexuelles et sexistes.
Dernière mise à jour
08/03/2021