Protection Civile et Operations d'Aide Humanitaire Européennes

Service tools

Assistance alimentaire

food_assistance_unamid
© UNAMID/Albert Gonzalez Farran
Qu'Est-ce que c'est?

L’aide alimentaire est octroyée en anticipation, au cours ou au lendemain d’une crise humanitaire. Elle a pour objectif de sauver des vies et de préserver les moyens de subsistance afin d’éviter d’atteindre des taux d’urgence de malnutrition aiguë ou que les populations n’aient recours à des solutions d’adaptation qui leur soient nuisibles.

Dans le cadre de son aide alimentaire humanitaire, l’Union européenne vise à garantir que les populations les plus touchées par la faim et les plus vulnérables pendant les crises puissent accéder à, disposer de et consommer des vivres nutritifs et sûrs.

Pourquoi est-ce important?

En 2021, l’insécurité alimentaire a atteint des niveaux sans précédent, tant en termes d’ampleur que de gravité. D’après le rapport mondial sur les crises alimentaires 2021, plus de 155 millions de personnes dans 55 pays avaient besoin d’une aide urgente en matière d’alimentation, de nutrition et de moyens de subsistance fin 2020.

Les crises alimentaires ont été entretenues par les conflits, les chocs climatiques et les turbulences économiques, et exacerbées par la COVID-19 et la recrudescence acridienne en Afrique de l’Est. Le nombre de personnes confrontées à des crises alimentaires dans le monde est resté bien supérieur à 100 millions au cours des 6 dernières années, et le nombre de pays touchés a augmenté.

La version révisée de l’analyse des hotspots de la faim publiée en mars 2021 a confirmé que le Yémen, le Soudan du Sud et le Nigéria étaient exposés à un risque de famine. Le rapport attire notamment l’attention sur un nouveau groupe spécifique de hotspots, lié à l’ampleur, la gravité et les tendances actuelles des crises alimentaires existantes.

Une analyse menée en Éthiopie en juin 2021 indique que 350 000 personnes se trouvent au stade 5 de l’insécurité alimentaire – le niveau le plus haut dans l’échelle de classification intégrée des stades de sécurité alimentaire, ce qui en fait la pire crise alimentaire au monde de cette dernière décennie.

En quoi consiste notre aide ?

L’Union européenne propose une aide alimentaire humanitaire aux victimes des crises alimentaires dans le monde, et investit dans les efforts de réduction des risques de famine.

Depuis 2010, l’UE met en œuvre une politique d’aide alimentaire humanitaire et vient ainsi en aide à plus de 100 millions de personnes qui n’ont pas accès à des vivres nutritifs et sûrs en suffisance.

Dans l’ensemble, près de 20% du budget d’aide humanitaire annuel de l’UE sert à l’organisation d’une aide alimentaire et nutritionnelle d’urgence. En conséquence, l’UE figure parmi les principaux bailleurs de fonds humanitaires au monde dans ce secteur.

L’aide alimentaire de l’UE s’adapte à chaque contexte de crise spécifique ainsi qu’aux besoins des différentes catégories de population, par exemple les enfants de moins de 5 ans. L’UE fournit aux populations les plus vulnérables des vivres essentiels et nutritifs dans les moments critiques.

Si les disponibilités en vivres dans les magasins et sur les marchés sont suffisantes mais que les victimes de catastrophes ont perdu leurs ressources financières pour s’acheter de quoi manger, l’UE préfère recourir aux transferts en espèces pour aider ces personnes vulnérables à accéder à des vivres. Ce type d’aide s’avère souvent plus efficace et rentable que l’envoi de sacs de riz ou de farine à l’autre bout du monde.

L’UE privilégie les solutions durables et qui restaurent l’autosuffisance, en renforçant la résilience et en protégeant les moyens de subsistance des foyers à risque de pénuries alimentaires. Cela passe notamment par la fourniture de semences et d’outils aux familles d’exploitants agricoles vulnérables pour qu’elles puissent cultiver leurs propres vivres et restaurer leurs moyens de subsistance ainsi que leur capacité de production.

La Commission européenne est membre de la Convention relative à l’aide alimentaire et s’engage à allouer un minimum annuel de € 350 millions à la lutte contre l’insécurité alimentaire. L’UE a largement dépassé cet engagement en 2020, ayant consacré un total de € 500 millions à l’aide alimentaire et nutritionnelle humanitaire.

Dernière mise à jour
25/06/2021