Protection Civile et Operations d'Aide Humanitaire Européennes

Service tools

Inclusion du handicap

Disability Inclusion
© UE
Qu'Est-ce que c'est?

Les personnes handicapées présentent des incapacités physiques, mentales, intellectuelles ou sensorielles durables pouvant faire obstacle à leur pleine et effective participation à la société. Telle que l’indique la Convention relative aux droits des personnes handicapées, la notion de handicap évolue et «résulte de l’interaction entre des personnes présentant des incapacités et les barrières comportementales et environnementales qui font obstacle à leur pleine et effective participation à la société sur la base de l’égalité avec les autres». Les personnes handicapées sont souvent confrontées à des barrières qui les empêchent d’accéder pleinement à l’aide humanitaire et à la protection. L’inclusion du handicap vise par conséquent à prendre en compte les besoins spécifiques des personnes handicapées afin de garantir leur pleine participation à l’action humanitaire.

Pourquoi est-ce important?

Bien que la question ait gagné en importance ces dernières années, l’inclusion du handicap dans l’action humanitaire demeure insuffisante. Selon les estimations, 15 % de la population mondiale souffre d’un handicap, une proportion qui est susceptible d’augmenter considérablement dans les crises humanitaires. Or les manières de fournir une aide et une protection aux personnes handicapées dans les situations de crise humanitaire ne sont toujours pas suffisamment adaptées.

En raison de la discrimination et des barrières environnementales, physiques, économiques et sociales, les personnes handicapées sont plus susceptibles d’être exclues dans la réponse aux situations d’urgence et les services humanitaires. Elles sont également confrontées à des menaces supplémentaires et sont plus vulnérables.

Afin de garantir la pleine inclusion et participation des personnes handicapées à l’action humanitaire, les besoins spécifiques de ces dernières doivent être pris en compte. Les obstacles que rencontrent ces personnes doivent être éliminés ou réduits, et leur incidence doit être atténuée par des facteurs de protection et des catalyseurs leur permettant d’accéder à l’aide humanitaire et à la protection et d’y participer.

En quoi consiste notre aide ?

Politique

L’Union européenne est signataire de la Convention des Nations unies relative aux droits des personnes handicapées (2010) et a approuvé la Charte du Sommet humanitaire mondial pour l’inclusion des personnes handicapées dans l’action humanitaire (2016).

En 2019, le service chargé de la protection civile et des opérations d’aide humanitaire européennes a publié une note d’orientation opérationnelle sur l’inclusion des personnes handicapées. Cette note vise à garantir que les besoins des personnes handicapées soient bien pris en considération dans l’ensemble des projets soutenus par l’aide humanitaire de l’UE.

La note d’orientation fournit des outils permettant d’évaluer et éliminer les obstacles à l’accès réel et la participation pleine et effective des personnes handicapées aux opération d’aide humanitaire et de protection civile. L’objectif est de renforcer la qualité des programmes et d’améliorer la performance, la sécurité et l’accessibilité des services, de l’aide et de la protection des personnes handicapées dans le cadre des opérations humanitaires.

Financement

En 2019, l’UE a alloué plus de € 30 millions à des projets axés sur les besoins des personnes handicapées. En outre, elle a également financé 74 projets dans lesquels l’inclusion du handicap a été intégrée comme un élément principal de l’action menée. Divers domaines ont ainsi été ciblés, notamment les soins de santé, la protection, l’hébergement, l’accès à l’eau potable, l’assainissement et l’éducation.  

Actions

Parmi les exemples récents d’actions financées par l’Union européenne et intégrant l’inclusion du handicap comme élément principal, on peut citer :

  • les services de réhabilitation, notamment en ce qui concerne les soins physiques et fonctionnels, les prothèses et orthèses, les soins de santé mentale et le soutien psychosocial pour les personnes handicapées en Syrie
  • le renforcement de l’inclusion des personnes présentant des besoins spécifiques dans les interventions de protection ou de sauvetage ciblant les réfugiés burundais et les demandeurs d’asile en Tanzanie
  • l’amélioration des structures éducatives afin de les rendre plus accessibles aux enfants handicapés en Irak et en Jordanie
  • les soins à domicile pour les personnes handicapées résidant le long de la ligne de contact en Ukraine
  • l’accès à des services de réhabilitation fonctionnelle pour les survivants de blessures infligées par des armes non-conventionnelles ou des engins explosifs improvisés, et pour toute autre personne présentant une déficience physique en Afghanistan
  • la création d’unités de latrines, de points d’accès à l’eau et de stations de lavage des mains qui soient adaptés aux enfants et aux personnes handicapées, pour les réfugiés sud-soudanais en Éthiopie
  • l’accès renforcé aux services de santé spécialisés pour les réfugiés en Turquie.
Dernière mise à jour
03/12/2020