Protection Civile et Operations d'Aide Humanitaire Européennes

Service tools

Gestion européenne des risques de catastrophe

© Union européenne, 2019 (photographe: Gent Onuzi)
Qu'Est-ce que c'est?

L’Union européenne (UE) est un endroit sûr où vivre mais, même ici, les risques de catastrophes naturelles ou de cause humaine menacent les populations, les propriétés, l’environnement et le patrimoine culturel. Les politiques de gestion des risques de catastrophe visent à lutter contre ces risques par le biais d’actions de prévention, de préparation, d’intervention et de relance. L’UE mène des politiques axées sur la prévention et la réduction des risques de catastrophe puisque ces actions peuvent réduire l’impact des évènements indésirables. Le renforcement de la résilience des infrastructures, des écosystèmes et de la société en général au sein de l’UE est un volet important du travail mené en matière de gestion des risques de catastrophe.

Pourquoi est-ce important?

Ces dernières années, l’UE a été témoin d’une grande série d’évènements indésirables ayant dévasté des vies humaines, des propriétés, l’environnement et le patrimoine culturel. Les catastrophes naturelles ont, à elles seules, coûté à l’UE plus de 90 000 vies humaines et plus de € 500 milliards de pertes économiques entre 1980 et 2017.

On s’attend à ce que l’UE connaisse à l’avenir encore davantage d’évènements extrêmes et des dégâts croissants, et soit plus exposée et vulnérable face aux catastrophes. Le changement climatique, par exemple, entraîne davantage d’épisodes météorologiques extrêmes, une élévation du niveau de la mer, ainsi que des modifications dans la répartition géographique de certaines maladies infectieuses. Le développement et l’urbanisation continus dans les zones à risque mettent en danger toujours plus de personnes et de richesses. Les milieux urbains amplifient les risques de catastrophe comme les inondations, les canicules ou les épidémies. La dégradation environnementale en Europe et dans le reste du monde réduit la capacité des écosystèmes à nous protéger contre les effets des catastrophes. Ces dernières années ont aussi été marquées par une instabilité croissante à l’étranger, avec des tensions géopolitiques et une diversification des groupes hostiles, ceci ayant conduit à une recrudescence des menaces sécuritaires comme le terrorisme, les cybermenaces et les menaces hybrides.

Dans un contexte aussi complexe, il est donc essentiel de mettre en place des dispositifs efficaces de prévention, d’atténuation, de préparation, d’intervention et de relance face aux catastrophes.

En quoi consiste notre aide ?

Dans l’UE, protéger les personnes, les propriétés, l’environnement et le patrimoine culturel face aux multiples menaces est avant tout une responsabilité d’ordre national. Cependant, l’UE vient compléter, soutenir et coordonner l’action nationale, et incite à une coopération transfrontalière sur ces questions. Une large gamme de politiques et de fonds européens visent à renforcer la sécurité et la résilience collectives face aux évènements indésirables. Dans le cadre du mécanisme européen de protection civile, les pays membres et participants échangent régulièrement des informations concernant les risques de catastrophe, organisent ensemble des exercices, et mettent en commun leurs équipes et matériel de sauvetage pouvant être déployés rapidement lorsqu’un autre pays dans le monde se trouve dépassé par catastrophe.

Cartographie des principaux risques en Europe

Bien comprendre les risques de catastrophe est la première étape pour les gérer efficacement ; cela permet de cadrer les politiques de gestion des risques de catastrophe. C’est pour cette raison que la Commission européenne prépare, à échéances régulières, des rapports d’état des risques de catastrophes naturelles ou de cause humaine dans l’UE. Ce genre aperçu a été publié en 2014, 2017 et 2020. Le dernier rapport publié en 2020 montre que les inondations, les épisodes météorologiques extrêmes comme les canicules, les accidents industriels ou nucléaires, et les incendies forestiers sont parmi les 5 principaux risques qui inquiètent les autorités nationales dans l’UE.

Recherche et partage des connaissances

Un Centre des connaissances en matière de gestion des risques de catastrophe fournit aux pays membres de l’UE et à la communauté de gestion des risques de catastrophe un répertoire en ligne de données, recherches et résultats de projets liés aux catastrophes, ainsi qu’un accès à un ensemble de réseaux et de partenariats. Le Réseau de connaissances de l’Union en matière de protection civile, créé en 2019, facilitera encore la collecte et le partage des connaissances, expertises, expériences, enseignements et bonnes pratiques en vue d’améliorer les efforts de prévention, préparation et réponse aux crises. Il stimulera aussi la recherche et l’innovation dans ce secteur et permettra de renforcer les liens entre gestion des catastrophes et acteurs de la protection civile.

Évaluations par les pairs

Les évaluations par les pairs des dispositifs de gestion des risques de catastrophe et de protection civile offrent à un pays ou une région l’occasion unique de se pencher sur ses capacités à faire face aux risques de catastrophes naturelles ou de cause humaine, et d’identifier les moyens à mobiliser pour renforcer son système global de prévention et de préparation. L’objectif principal est de faciliter le partage des bonnes pratiques en matière de gestion des risques de catastrophe grâce à des analyses indépendantes, réalisées par des équipes d’experts sélectionnés dans divers pays. Depuis le lancement de ce programme en 2012, 14 pays ont bénéficié d’une évaluation par les pairs.

Missions de prévention et de préparation (missions consultatives)

Le mécanisme européen de protection civile aide aussi les pays en matière de gestion des risques de catastrophe et de renforcement capacitaire, pour permettre une meilleure réponse aux effets nuisibles des catastrophes naturelles ou de cause humaine. Les missions consultatives offrent un accompagnement et des conseils sur mesure concernant des besoins et des problèmes spécifiques. Des experts des pays membres de l’UE et des pays participant au mécanisme sont déployés sur base d’une requête d’un gouvernement national ou des Nations unies pour offrir un soutien aux autorités dans le monde entier.

Améliorer la coopération internationale

La gestion des risques de catastrophe dans l’UE est étroitement liée à des initiatives globales, et plus particulièrement au cadre de Sendai pour la réduction des risques de catastrophe (2015-2030). Bien que la Commission européenne ne soit pas signataire du cadre de Sendai, elle a joué un rôle de premier plan dans les négociations internationales, soutient les pays de l’UE signataires et pays tiers dans la mise en œuvre de l’accord, et s’emploie à garantir que l’action de l’UE soit cohérente avec l’agenda mondial. La gestion des risques de catastrophe et la résilience occupent aussi une place de choix dans d’autres cadres de coopération internationale, comme le programme de l’ONU pour le développement durable à l’horizon 2030 ou encore l’accord de Paris sur le climat. L’UE s’est engagée à mettre en œuvre les Objectifs de développement durable (ODD) et les engagements relatifs au climat, dans le cadre de ses politiques intérieures comme extérieures.

Dernière mise à jour
08/01/2021