Protection Civile et Operations d'Aide Humanitaire Européennes

Service tools

Renforcement capacitaire

Carers at a physiotherapy session.
© UE / The Johanniter / Paul Hahn
Qu'Est-ce que c'est?

Le renforcement des capacités permet au secteur humanitaire de fournir une aide plus efficace en toute indépendance. Son objectif est de contribuer à la bonne gestion des organisations et d’aider ces dernières à bien collaborer avec les autres partenaires et à être bien préparées aux crises. Le renforcement des capacités implique le partage des connaissances, de l’expertise et des bonnes pratiques afin que les organisations puissent réagir plus efficacement et rapidement aux situations d’urgence. Travailler de manière coordonnée et complémentaire renforcera à son tour le potentiel des organisations à répondre aux besoins humanitaires de manière efficace et efficiente.

Pourquoi est-ce important?

Les situations de crise humanitaire ont radicalement changé au cours des dernières décennies. Les conflits de longue durée, la présence accrue de groupes armés non étatiques, les situations d’urgence récurrentes causées par le changement climatique et la pauvreté, la raréfaction des ressources pour une population mondiale en augmentation, l’urbanisation croissante et le nombre élevé de populations déplacées constituent de nouveaux défis pour le secteur humanitaire.

La capacité des organisations humanitaires à fournir une aide de manière traditionnelle a atteint ses limites. Bien que les fonds alloués à l’aide humanitaire aient considérablement augmenté ces dernières années, les besoins mondiaux se sont accentués de manière disproportionnée et la moitié seulement des besoins humanitaires en 2018 ont été satisfaits.

Les organisations humanitaires, au niveau tant local que mondial, doivent apprendre à faire face aux nouveaux défis qui se présentent et à mieux coopérer afin d’optimiser leur incidence sur les populations en détresse.

En quoi consiste notre aide ?

La direction générale de la protection civile et des opérations d’aide humanitaire de la Commission européenne (ECHO) contribue à accroître la capacité de réaction et à façonner la gouvernance du système humanitaire international par l’intermédiaire des fonds alloués au titre du programme de renforcement des capacités de réaction. En 2018, la Commission européenne a alloué 1 million d’EUR à ce programme.

Le programme de renforcement des capacités de réaction fournit un financement d’amorçage à des initiatives qui mettent en place et développent de nouvelles approches en ce qui concerne les méthodes de travail, en faveur du secteur humanitaire. Ces initiatives sont ensuite intégrées dans des structures permanentes, garantissant la continuité des travaux et des ressources à long terme, de sorte que chaque euro dépensé ait l’incidence maximale sur les populations les plus vulnérables.

Les fonds alloués au titre du programme de renforcement des capacités de réaction se concentrent sur des domaines prioritaires spécifiques déterminés chaque année et sont susceptibles de contribuer à une amélioration globale de l’action humanitaire. Quelques exemples:

  • la numérisation et la technologie dans l’action humanitaire, qui permettent aux organisations d’utiliser les données, l’innovation technologique, les compétences techniques et l’expertise du secteur privé et des communautés de recherche de manière responsable;
  • la protection, qui atténue les conséquences des violations généralisées du droit international humanitaire (DIH) perpétrées par les États et les groupes armés non étatiques;
  • l’éducation dans les situations d'urgence, au cœur de l’appel relatif au programme de renforcement des capacités de réaction pour 2019.

Ces dernières années, le programme de renforcement des capacités de réaction a permis de renforcer la capacité des organisations humanitaires à améliorer le traitement de la malnutrition; à réagir aux crises humanitaires en milieu urbain; à utiliser l’énergie solaire pour un approvisionnement durable en eau dans les camps de réfugiés, à améliorer l’accès aux soins pour les personnes ayant survécu aux violences à caractère sexiste, à recourir aux transferts en espèces pour les populations touchées dans les situations d’urgence et à mieux faire connaître le droit international humanitaire.

Dernière mise à jour
15/02/2019