Protection Civile et Operations d'Aide Humanitaire Européennes

Service tools

Incendies forestiers

© Union européenne/ECHO

Pourquoi est-ce important ?

Chaque année, des incendies forestiers dévastateurs ont lieu en Europe et dans le monde, détruisant des milliers d’hectares de forêts et affectant de nombreuses populations. Lorsque l’ampleur de l’incendie dépasse les capacités de réponse du pays affecté, le mécanisme européen de protection civile peut être activé pour apporter une réponse rapide et efficace.

Quelle est notre intervention ?

Le Centre de coordination des interventions d’urgence (ERCC) de la Commission européenne, cœur opérationnel du mécanisme européen de protection civile, assure une veille en continu des risques d’incendie à travers toute l’Europe, en mobilisant les services de veille nationaux et des outils comme le système d’information sur les incendies forestiers en Europe (EFFIS).

Avant le début de la saison des feux de forêt, l’ERCC organise des rencontres entre l’ensemble des pays participants au mécanisme européen de protection civile, pour qu’ils s’informent mutuellement sur leur niveau de préparation pour la prochaine saison. Au cours de la période estivale, l’ERCC et les pays à risque entretiennent des contacts hebdomadaires. Le Portugal, l’Espagne, la France, l’Italie, la Grèce et la Croatie sont les pays d’Europe les plus sujets aux incendies de ce genre.

Lorsqu’un incendie forestier se déclare et que les capacités nationales pour y répondre sont insuffisantes, les pays européens peuvent décider d’envoyer une aide sous forme d’avions canadairs, d’hélicoptères, d’équipements d’extinction ou d’équipes de pompiers. Afin d’assurer une réponse commune et coordonnée, ils passent fréquemment par le mécanisme européen de protection civile pour acheminer leur aide ou échanger des informations en temps réel. En outre, le mécanisme cofinance le transport de l’aide vers les zones affectées.

Pour la saison des feux de forêt en 2017, la Commission européenne a cofinancé la disponibilité en standby de deux modules additionnels de lutte contre les incendies forestiers (‘capacités tampons’). L’objectif de cette démarche fut de pallier les éventuels manques en matière de réponse aux catastrophes à l’échelon national. Ces capacités tampons faisaient partie des Capacités de réponse d’urgence européennes (‘pool volontaire’) et étaient mobilisables pour toute intervention relative au mécanisme européen de protection civile, entre le 15 juin et le 30 septembre 2017. Le premier module tampon, contribué par l’Italie, comprenait deux grands avions amphibies, et le second, provenant d’Espagne, comprenait deux avions amphibies de taille moyenne.

Le mécanisme européen de protection civile a été activé à près de 90 reprises depuis 2007, pour répondre à des incendies forestiers, en Europe et ailleurs, y compris pour des missions de conseil.

En 2017, le mécanisme a été activé 17 fois pour répondre à des incendies forestiers en Europe. Une aide a été déployée par le biais du mécanisme au Portugal, en Italie, au Monténégro, en France et en Albanie.

En janvier 2017, le mécanisme européen de protection civile a également été activé suite à une demande d’aide soumise par le gouvernement chilien. L’UE a soutenu la réponse nationale apportée aux incendies forestiers les plus graves de l’histoire de ce pays. Trois modules de lutte terrestre contre les feux de forêt, provenant du Portugal, de l’Espagne et de la France – l’équipe française étant tirée du pool volontaire – ont été déployés au Chili, ainsi qu’une équipe de 9 experts du service de protection civile de l’UE.

En outre, le service de gestion des crises (EMS) Copernicus produit régulièrement des cartes satellites, sur demande, pour aider les autorités nationales des pays affectées à faire face aux urgences liées à des incendies forestiers. Pendant l’été 2017, le programme Copernicus a ainsi produit 222 cartes pour six pays européens.

Dernière mise à jour
16/02/2018