Protection Civile et Operations d'Aide Humanitaire Européennes

Service tools

Étape humanitaire importante : le Plan d’aide sociale d’urgence de l’UE atteint le million de bénéficiaires en Turquie

ESSN
L’ESSN est un programme d’aide fonctionnant sur base de cartes de débit via lesquelles les réfugiés reçoivent une allocation mensuelle. Le programme compte désormais un million de réfugiés bénéficiaires. © PAM/D. Akkus

Lancé en septembre 2016 et implémenté par le Programme alimentaire mondial (PAM) et le Croissant-Rouge turc, en collaboration avec le gouvernement turc, le Plan d’aide sociale d’urgence (ESSN), programme phare de l’aide humanitaire de l’Union européenne, est la plus vaste opération humanitaire jamais organisée à ce jour.

En visite aujourd’hui en Turquie, Christos Stylianides, commissaire européen à l’aide humanitaire et la gestion des crises, a déclaré : « Aujourd’hui marque une étape importante des résultats révolutionnaires de notre plus vaste programme d’aide, et de la concrétisation des engagements de l’UE en Turquie. Nous avons déjà su faire la différence pour un million de personnes. Grâce à l’engagement et au travail de nos partenaires, l’impact de ce programme grandit chaque jour. La Turquie accueille toujours la plus vaste communauté de réfugiés au monde. Il est de notre devoir moral et humanitaire d’aider les réfugiés, qui ont fui la guerre et les persécutions. »

Le programme, doté d’un budget de € 348 millions et financé via la Facilité de l’UE pour les réfugiés de Turquie, opère des transferts d’espèces mensuels pour les réfugiés vulnérables, à hauteur d’environ € 30 par personne et par mois, ainsi que des transferts complémentaires trimestriels. L’aide est fournie par le biais de cartes de débit spéciales que les réfugiés peuvent utiliser pour acheter des articles essentiels dans les commerces locaux. Cette approche a l’avantage d’être rentable financièrement et de préserver la dignité des réfugiés, qui conservent leur liberté de choix, ainsi que de stimuler l’économie locale. L’UE et ses partenaires comptent bien poursuivre ce projet, avec pour objectif d’aider 1,3 million de réfugiés d’ici la fin de l’année 2017.

Contexte

La Facilité de l’UE pour les réfugiés de Turquie a été lancée en 2015, en réponse à l’appel du Conseil européen pour une hausse significative de l’aide en faveur des réfugiés se trouvant en Turquie. La facilité est dotée d’un budget de € 3 milliards pour la période 2016-2017, dont € 1 milliard est issu du budget de l’UE, et € 2 milliards sont contribués directement par les États membres. À ce jour, € 2,9 milliards d’aide humanitaire et non-humanitaire ont été concrètement investis dans l’implémentation de la Facilité de l’UE pour les réfugiés de Turquie.

La Commission européenne finance plusieurs programmes d’aide humanitaire en Turquie. Parmi les autres projets phares, on peut citer le projet de Transfert d’espèces conditionnel en faveur de l’éducation (CCTE), qui soutient la scolarisation des enfants réfugiés. Le CCTE a déjà permis d’aider les familles de plus de 72 000 enfants, et s’est fixé pour objectif d’aider 230 000 enfants réfugiés au cours de sa première année d’existence.

Outre une aide humanitaire, la Facilité de l’UE pour les réfugiés de Turquie se concentre aussi sur les secteurs de l’éducation, de la gestion migratoire, de la santé, des infrastructures municipales et du développement économique.

Date de publication
17/10/2017