Protection Civile et Operations d'Aide Humanitaire Européennes

Service tools

L'UE intensifie son aide aux victimes de la crise au Venezuela

Selon les Nations unies, plus de 3 millions de Vénézuéliens ont quitté leur pays depuis 2015 et cherchent refuge dans les pays voisins. © EU

La Commission européenne a alloué une enveloppe supplémentaire de 20 millions d'euros pour faire face aux besoins urgents des personnes touchées par la crise socio-économique au Venezuela.

Ce montant vient s'ajouter aux 35 millions d'euros d'aide d'urgence et au développement annoncés en juin en faveur des populations du pays et de la région.

M. Christos Stylianides, commissaire chargé de l'aide humanitaire et de la gestion des crises, en visite en Colombie au mois de mars, s'est rendu à la frontière orientale avec le Venezuela et au pont Simon Bolivar, que traversent chaque jour des milliers de migrants.

«J'ai pu constater de mes propres yeux l'angoisse et la souffrance de nombreux Vénézuéliens contraints de quitter leur foyer en raison de la crise qui sévit dans le pays. L'UE reste déterminée à aider les personnes en situation de détresse au Venezuela, ainsi que les communautés d'accueil dans les pays voisins. Notre nouvelle contribution financière permettra d'intensifier les efforts déployés pour fournir une assistance alimentaire et sanitaire, des abris d'urgence et un meilleur accès à l'eau et à l'assainissement»,a déclaré M. Stylianides.

L'aide d'urgence permettra d'intensifier les mesures prises par l'UE pour aider les plus vulnérables et soutenir les capacités des communautés d'accueil dans la région. L'assistance de l'UE, acheminée par l'intermédiaire de ses partenaires sur le terrain, se concentre sur les soins de santé d'urgence, l'aide alimentaire, les abris et la protection des familles les plus vulnérables touchées par la crise.

Contexte

La crise socio-économique au Venezuela se caractérise par un manque d'accès aux services de base, une pénurie de denrées alimentaires et des épidémies. Les enfants, les femmes, les personnes âgées et les populations autochtones sont les plus touchés.

La crise a provoqué d'énormes souffrances, des déplacements et une vague de migration. Selon les Nations unies, plus de 3 millions de Vénézuéliens ont quitté leur pays depuis 2015 et cherchent refuge dans les pays voisins — principalement la Colombie (qui accueille actuellement près d'un million de Vénézuéliens), le Pérou (506 000), l'Équateur (221 000) et le Brésil (85 000). Il s'agit de la plus forte migration humaine de ces dernières années en Amérique latine.

Date de publication
04/12/2018