Protection Civile et Operations d'Aide Humanitaire Européennes

Service tools

La plus grande intervention européenne de protection civile vient en aide à la Suède pour faire face aux feux de forêt

sweden-forest_fires
La lutte contre les incendies forestiers en Suède aura été la plus grande intervention européenne de protection civile dans ce domaine de toute cette dernière décennie. © UE 2018 (photo de Pavel Koubek)

Au cours des trois dernières semaines, plus de 360 agents de lutte contre les feux de forêt, 7 avions, 6 hélicoptères et 67 véhicules ont été mobilisés par le biais du mécanisme européen de protection civile, pour aider la Suède à faire face à des incendies forestiers sans précédent.

Il s’agit de la plus grande intervention européenne de protection civile en matière de lutte contre les incendies forestiers de ces dix dernières années, et la plus importante opération de lutte contre les incendies forestiers jamais menée en termes de personnel mobilisé. L’intervention aura comptabilisé 815 heures de vols et 8822 largages d’eau.

Christos Stylianides, commissaire européen à l’aide humanitaire et la gestion des crises, actuellement en visite en Suède, a déclaré : « Une fois de plus, les États membres ont manifesté leur solidarité européenne concrète grâce au mécanisme européen de protection civile. Les feux de forêt dévastateurs en Suède ont une nouvelle fois mis en exergue l’impact du changement climatique et le fait que nous sommes bien confrontés à une nouvelle réalité. Je tiens à profondément remercier tous les États membres pour leur assistance et leur solidarité. Il est désormais temps de collectivement tirer les leçons de ces tragédies et de s’efforcer de renforcer le mécanisme européen de protection civile, de façon à ce que nous soyons collectivement mieux préparés et plus forts face aux multiples catastrophes qui s’abattent sur notre continent. »

L’UE a coordonné l’aide collective fournie à la Suède par l’Italie, la France, l’Allemagne, la Lituanie, le Danemark, le Portugal et la Pologne. L’Autriche, la République tchèque et la Turquie ont aussi proposé leur soutien. En outre, 37 cartes satellites ont été produites par le programme européen Copernicus.

L’UE finance également les frais de transport, à hauteur de € 1,15 million, liés à la mobilisation de l’aide de pays européens vers la Suède. 

Lors de sa visite en Suède, le commissaire Stylianides se rendra, aux côtés de Morgan Johansson, ministre suédois de la justice et des affaires intérieures, dans les zones les plus touchées par les feux de forêt. Il rencontrera quelques-uns des pompiers mobilisés grâce au mécanisme européen de protection civile et qui n’ont pas relâché leurs efforts tout au long de ces trois dernières semaines.

Contexte

La Commission européenne coordonne l’aide propose par les États participants sur une base volontaire, par l’intermédiaire du mécanisme européen de protection civile, et peut contribuer au financement des frais de transport du matériel et des experts envoyés dans le pays concerné. La mobilisation de l’aide est coordonnée par le Centre de coordination des interventions d’urgence de la Commission européenne, qui surveille de près l’évolution de la situation et offre la possibilité d’un cofinancement des frais de transport pour les aides proposées.

L’aide peut prendre la forme de secours immédiats, d’envoi d’experts ou d’appuis aux équipes d’intervention. Dans le cas d’incendies, elle peut aussi consister en l’envoi d’avions canadairs.

La Commission a proposé de renforcer les Capacités européennes de protection civile avec rescEU, de sorte que lorsque diverses catastrophes frappent, les États membres soient mieux préparés pour y faire face. RescEU se fonde sur deux piliers fondamentaux : prévention et préparation, ainsi que sur des capacités d’intervention renforcées, notamment via la création de capacités européennes de réserve pouvant agir comme filet de sécurité lorsque les moyens nationaux sont débordés. La proposition rescEU est un élément central de l’agenda du président Juncker en faveur d’une Europe qui protège.

Dans l’ensemble, le mécanisme facilite la coopération en matière de réponse aux catastrophes entre les 34 pays participants (les 28 États membres de l’UE, ainsi que l’ancienne République yougoslave de Macédoine, l’Islande, la Norvège, le Monténégro, la Serbie et la Turquie). 

Date de publication
06/08/2018