Protection Civile et Operations d'Aide Humanitaire Européennes

Service tools

L’Union européenne renforce son aide aux victimes des inondations dans l’État indien du Kerala

Kerala flooding damage
Des inondations ont dévasté l’État du Kerala, dans le sud de l’Inde, faisant près de 500 morts. © UE

La Commission européenne a alloué une aide d’urgence supplémentaire d’un million d’euros à l’Inde suite aux terribles inondations qui ont frappé l’État du Kerala, dans le sud du pays, faisant près de 500 morts et submergeant des villages entiers. Ce montant s’ajoute à l’aide initiale de 190 000 euros annoncée en août et acheminée par l’intermédiaire de la Croix-Rouge indienne.

« L’aide de l’UE ciblera les communautés les plus vulnérables, dont les moyens d’existence, les maisons et les biens ont été emportés par les pluies torrentielles. Ce financement contribuera à l’achat de fournitures de base et à la promotion d’activités sanitaires visant à lutter contre les maladies hydriques », a déclaré Christos Stylianides, commissaire chargé de l’aide humanitaire et de la gestion des crises.

Cette aide humanitaire supplémentaire de l’UE vise à venir en aide à certaines communautés qui ont été gravement touchées par les inondations et s’avèrent particulièrement vulnérables et isolées. L’aide sera acheminée par l’intermédiaire des partenaires humanitaires de l’UE qui travaillent déjà sur le terrain. Elle prendra différentes formes: articles de première nécessité, eau et assainissement, et activités d’hygiène et de promotion de la santé pour lutter contre l’apparition de maladies transmises par l’eau.

Outre la contribution financière, le mécanisme européen de protection civile a été activé à la demande du coordonnateur résident des Nations unies, et un expert néerlandais en eau et assainissement a été envoyé au Kerala le 17 septembre, accompagné d’une équipe internationale chargée d’évaluer les besoins sur le terrain après ce déluge.

Contexte

En août, des pluies torrentielles ont frappé l’État du Kerala, dans le sud de l’Inde, provoquant les pires inondations depuis près d’un siècle. Selon les autorités nationales, elles ont fait près de 500 morts et ont contraint plus de 1,5 million de personnes à fuir leur foyer et à chercher refuge dans l’un des 5 600 camps de secours temporaires installés dans l’État au 6 septembre. Quelque 24 000 abris, près de 10 000 km d’infrastructures routières et plus de 57 000 hectares de cultures ont également été endommagés par ces inondations de grande ampleur et les glissements de terrain qui en ont résulté. Bien que les niveaux d’eau aient baissé dans de nombreuses régions, les besoins humanitaires restent immenses parmi les populations touchées, en particulier dans les zones reculées.

Selon le service météorologique, le Kerala, qui abrite 44 rivières et 42 barrages, a enregistré cette année jusqu’en août une hausse du volume moyen des précipitations de 40 % par rapport aux prévisions. Les pluies torrentielles qui se sont succédé pendant la mousson ont provoqué le débordement des rivières et l’ouverture des barrages, déclenchant les pires inondations qui aient frappé le Kerala depuis près d’un siècle. Les 14 districts de l’État ont été touchés.

Date de publication
19/09/2018