Protection Civile et Operations d'Aide Humanitaire Européennes

Service tools

L’UE reprend la direction de l’Appel à l’action en matière de protection contre les violences fondées sur le genre en contexte de crise

EcoSoc EU Handover
Monique Pariat, directrice générale du service de protection civile et des opérations d’aide humanitaire européennes (à droite) a représenté l’UE lors de la cérémonie de passation à Genève, en Suisse. © UE

L’Union reprend aujourd’hui officiellement la direction de l’initiative mondiale intitulée ‘Appel à l’action en matière de protection contre les violences fondées sur le genre en contexte de crise’, précédemment dirigée par la Suède, lors d’un évènement de passation organisé au Segment du Conseil économique et social de l’ONU (ECOSOC) chargé des affaires humanitaires en 2017.

Au cours de cette année de direction, l’UE concentrera ses efforts sur un renforcement de la sensibilisation au problème et de la mise en œuvre de l’appel à l’action par la communauté humanitaire, en particulier à l’échelle du terrain. Conformément à la Feuille de route relative à l’appel à l’action pour 2016-2020, l’UE défendra également la nécessité de prévenir et réagir aux violences fondées sur le genre à chaque étape des crises.

« Les violences fondées sur le genre sont un problème grave dans les crises humanitaires à travers le monde entier. Y apporter une réponse figure parmi les priorités de la Commission européenne. Nous profiterons de ce nouveau rôle pour renforcer la sensibilisation au problème et encourager la communauté internationale à prendre des mesures plus solides, en particulier dans les zones de crise », a déclaré Christos Stylianides, commissaire européen à l’aide humanitaire et la gestion des crises.

Monique Pariat, directrice générale du service de protection civile et des opérations d’aide humanitaire européennes a représenté l’UE lors de l’évènement de passation au Palais des Nations à Genève qui avait lieu aujourd’hui. Parmi les autres intervenants lors de cet évènement, on peut citer l’ambassadrice Veronika Bard, représentante permanente à la Mission permanente de la Suède à Genève, et Melanie Ward, directrice adjointe de l’International Rescue Committee en matière de politique et plaidoyer.

L’UE est un membre actif de l’appel à l’action depuis son lancement en 2013. Son soutien continu à cette initiative est un engagement que l’UE avait pris lors du Sommet humanitaire mondial et qui se reflète dans le Plan d’action de l’UE en matière de genre pour 2016-2018. L’UE est quatrième à endosser la direction de cette initiative, après le Royaume-Uni, les États-Unis et la Suède.

Les violences fondées sur le genre sont une priorité pour l’UE. En 2016, l’UE a alloué plus de € 18 millions d’aide humanitaire à des mesures de prévention et de lutte contre les violences sexuelles et fondées sur le genre, aidant de la sorte près de 3,4 millions de femmes, filles, garçons et hommes sur 84 projets différents.

En outre, l’UE finance également des projets globaux de renforcement capacitaire axés sur le genre et les violences fondées sur le genre, en soutien à la mise en œuvre de la feuille de route relative à l’appel à l’action. En 2016, € 1,8 million a été débloqué à cette fin.

Contexte

L’Appel à l’action en matière de protection contre les violences fondées sur le genre en contexte de crise est une initiative mondiale rassemblant plus de 60 membres, parmi lesquels des États et des bailleurs de fonds, des organisations internationales et des ONG s’efforçant de garantir une gestion des violences fondées sur le genre dans le contexte des crises humanitaires. L’initiative a pour objectif d’inciter au changement et de renforcer la prise de responsabilité de sorte que chaque effort humanitaire, dès les premiers instants d’une crise, intègre les politiques, systèmes et mécanismes nécessaires pour réduire les risques de violences fondées sur le genre, notamment les violences faites aux femmes et aux filles, et pour assurer des services complets et sûrs aux personnes affectées par ce type de violences.

La politique de l’UE en matière de genre datant de 2013 détaille l’approche de la Commission européenne en matière de genre et de violences fondées sur le genre en contexte humanitaire. En soutien à la mise en œuvre et la cohérence de cette politique, la Commission européenne a également lancé son Marqueur de genre et d’âge, qu’elle applique à l’ensemble des projets qu’elle finance depuis janvier 2014. D’après cet indicateur, en 2015, 89% de l’ensemble des actions humanitaires financées par l’UE tenaient compte de considérations liées au genre et à l’âge.

Date de publication
21/06/2017