Protection Civile et Operations d'Aide Humanitaire Européennes

Service tools

L’UE engage € 6 millions de fonds de préparation aux catastrophes en Asie du Sud et du Sud-Est

nepal_3_years_after_earthquake_pierre_prakash
Le district de Sindhuphalchowk, la zone la plus sévèrement touchée par le séisme de 2015 au Népal, est toujours en cours de reconstruction. Les fonds annoncés par l’UE aujourd’hui vont permettre de financer des initiatives de réduction des risques de catastrophe dans la région. © UE/ECHO/Pierre Prakash

Alors que l’Asie du Sud-Est fait face à la mousson et ses potentiels effets dévastateurs, la Commission européenne s’est engagée à hauteur de € 6 millions pour des initiatives de préparation aux catastrophes dans la région. Ces fonds viendront s’ajouter aux € 7 millions annoncés en mai en soutien aux efforts du Bangladesh pour mieux se préparer à la saison des pluies.

« Cyclones, inondations, glissements de terrain, vagues de sécheresse et séismes : les catastrophes naturelles constituent une récurrente menace pour les pays d’Asie du Sud-Est, et les actuelles pluies de mousson qui s’abattent sur la région n’en sont qu’un inquiétant rappel. L’UE croit en l’autonomisation des communautés comme moyen pour ces dernières de mieux se préparer aux catastrophes naturelles, et ce tout particulièrement pour les plus vulnérables d’entre elles, qui sont aussi souvent celles qui endurent le plus. L’aide annoncée aujourd’hui viendra renforcer les initiatives de préparation aux catastrophes déjà en place dans la région, tout en améliorant la subsistance et la résilience des plus affectés », a déclaré Christos Stylianides, commissaire européen à l’aide humanitaire et la gestion des crises.

Comptant plus de 2 milliards d’habitants, la région densément peuplée de l’Asie du Sud-Est est sujette à diverses catastrophes naturelles, la pression démographique et la mauvaise planification urbaine la rendant encore plus vulnérable aux risques naturels de plus en plus fréquents et intenses. Les inondations associées à la mousson sont un phénomène se reproduisant chaque année, dans la majeure partie de la région. L’exposition de la région aux catastrophes naturelles est à la source de besoins humanitaires importants.

Sur les fonds annoncés aujourd’hui, € 2 millions seront investis au Myanmar, dans le renforcement du système national de réponse aux séismes et aux tsunamis, ainsi que dans le pilotage des initiatives de réduction des risques de catastrophe et de renforcement de la résilience en zones urbaines.

Le Népal recevra € 2 millions également. Ces fonds cibleront les communautés les plus vulnérables dans les zones affectées par le séisme, afin de renforcer les capacités locales et la résilience de ces communautés.

Aux Philippines, € 1 million sera investi dans le lancement d’initiatives de réduction des risques de catastrophe et de renforcement de la résilience, en mettant l’accent sur les populations urbaines et pauvres vivant dans les zones à risque. Et enfin, € 1 million sera consacré à des initiatives transnationales de renforcement capacitaire à l’échelle de toute la région de l’Asie du Sud-Est, y compris au Laos, au Cambodge et au Vietnam.

Date de publication
01/08/2018