Protection Civile et Operations d'Aide Humanitaire Européennes

Service tools

L’UE annonce une aide d’urgence de € 180 millions en soutien aux réfugiés en Grèce

« Les programmes humanitaires que nous avons déployés en Grèce en faveur des réfugiés témoignent clairement de la solidarité européenne », a déclaré le commissaire Stylianides, à l’annonce d’une nouvelle aide de l’UE en soutien au programme ESTIA en Grèce. © UE

La Grèce a porté le poids de la responsabilité au plus fort de la crise des réfugiés et migrants en Méditerranée. À l’apogée de la crise, la Grèce a vu arriver 10 000 hommes, femmes et enfants sur son territoire sur le temps d’une journée. Actuellement on compte encore plus de 45 000 réfugiés et migrants bloqués dans le pays.

La Commission européenne a annoncé aujourd’hui l’octroi d’un nouveau financement de € 180 millions pour des projets d’aide en Grèce, visant notamment à étendre le programme phare d’‘Aide d’urgence à l’intégration et l’hébergement’ (ESTIA) destiné à aider les réfugiés à trouver un logement en zone urbaine et à l’extérieur des camps ainsi qu’à leur fournir une aide régulière en espèces.

Lancé en juillet 2017 avec l’Agence de l’ONU pour les réfugiés, le programme ESTIA est la plus grande opération humanitaire de l’UE dans le pays et il suit la politique ‘hors des camps’ fixée par le gouvernement grec. Il a jusqu’ici permis de créer plus de 23 000 places d’hébergement en milieu urbain et d’établir un plan d’aide en espèces bénéficiant à plus de 41 000 réfugiés et demandeurs d’asile.

« Les programmes humanitaires que nous avons déployés en Grèce en faveur des réfugiés témoignent clairement de la solidarité européenne. Nous restons fermement déterminés à aider les réfugiés en Grèce à mener une vie plus sûre, plus normale et plus digne ainsi qu'à faciliter leur intégration dans l'économie locale et dans la société. Grâce à notre programme ESTIA, nous parvenons à améliorer concrètement la vie des gens. Je souhaite tout particulièrement rendre hommage aux citoyens et aux maires grecs qui ont accueilli des réfugiés dans leur municipalité en leur manifestant une grande attention et de l'empathie », a déclaré Christos Stylianides, commissaire européen à l’aide humanitaire et la gestion des crises.

Une partie des nouveaux fonds annoncés aujourd’hui iront à d’autres organisations humanitaires actives en Grèce, pour répondre aux besoins immédiats des réfugiés et migrants, notamment en ce qui concerne leur hébergement, les soins de santé primaires, un soutien psychosocial, des conditions d’hygiène améliorées, une éducation informelle, et de services d’interprétation pour leurs démarches de santé et de protection.

À ce jour, la Commission européenne a mobilisé plus de € 1,5 milliard pour aider la Grèce à gérer la situation humanitaire sur son territoire, les migrations et ses frontières extérieures, via divers types de financement.

Contexte

Aide d’urgence de l’UE en Grèce

Dans des circonstances urgentes et exceptionnelles, telles qu’un nouvel afflux de réfugiés en Europe, la Commission européenne peut financer l’octroi d’une aide humanitaire en faveur de personnes dans le besoin sur le territoire de l’UE, au moyen de l’Instrument d’aide d’urgence, déclenché pour la première fois en mars 2016. Jusqu’à présent, l’UE a fourni à la Grèce une aide humanitaire qui s’élève à € 605,3 millions.

Programme ESTIA en coopération avec le HCR

Grâce aux nouvelles ressources mises à disposition aujourd’hui, le programme ESTIA permettra de créer 27 000 places d’hébergement en milieu urbain d’ici fin 2018. La majeure partie des logements loués sera située dans des villes et agglomérations en Grèce continentale et jusqu’à 2000 places d’accueil seront disponibles dans les îles grecques. Plusieurs municipalités grecques participent également à ce dispositif.

Le programme d’assistance en espèces ESTIA devrait bénéficier à 45 000 personnes d’ici mi-2018. Les réfugiés et demandeurs d’asile reçoivent une allocation mensuelle en espèces d’un montant prédéfini dont ils pourront disposer au moyen d’une carte spécifique. Ils ont ainsi une liberté de choix et peuvent subvenir à leurs besoins élémentaires en toute dignité, tout en soutenant l’économie locale. L’amélioration de l’efficacité de l’aide en espèces reste une priorité pour l’UE.

L’aide humanitaire de la Commission vient compléter celle apportée par d’autres instruments financiers de l’UE qui ont déjà fourni d’importantes ressources financières pour aider la Grèce, tels que le Fonds ‘Asile, migration et intégration’, le Fonds pour la sécurité intérieure, le Fonds européen d’aide aux plus démunis et le programme Santé de l’UE. Elle complète aussi les offres bénévoles d’assistance matérielle faites par les États participant au mécanisme européen de protection civile.

Date de publication
02/04/2018