Protection Civile et Operations d'Aide Humanitaire Européennes

Service tools

L'UE débloque 1,5 million pour les réfugiés Burundais

Burundi refugees at the Mahama refugee camp, Rwanda. Photo credit: EU/ECHO/Thomas Conan
Burundi refugees at the Mahama refugee camp, Rwanda. Photo credit: EU/ECHO/Thomas Conan
Réfugiés Burundais au camp de réfugiés Mahama, Rwanda. Crédit photo: EU/ECHO/Thomas Conan

La Commission européenne débloque 1,5 million d'euros en réponse aux besoins humanitaires immédiats en termes d'assistance et de protection des réfugiés Burundais dans les pays avoisinants.

"Ce déplacement soudain et massif, très préoccupant pour une région déjà fragilisée, est une tragédie humanitaire et un défi pour les pays voisins quant à leur capacité à accueillir les réfugiés," a déclaré le Commissaire européen chargé de l'aide humanitaire et de la gestion des crises, Christos Stylianides.

Le Rwanda, la République démocratique du Congo et la Tanzanie font face à un flux de réfugiés qui invoquent l'intimidation, les menaces, ou la peur de la violence comme motifs de fuite. On estime à plus de 30.000 le nombre de personnes, majoritairement des femmes et des enfants, ayant déjà fui, avec la crainte que ce chiffre puisse encore croître. Rien qu'au Rwanda, plus de 24 700 nouveaux réfugiés étaient déjà comptabilisés au 3 mai.

La flambée fait suite aux affrontements ayant eu lieu la semaine passée à Bujumbura, la capitale du Burundi, entre la police et les opposants au Président Nkurunziza, ce dernier ayant annoncé sa candidature pour un troisième mandat à l'élection présidentielle de juin.

La Commission européenne suit de près l'évolution de la situation et exprime son inquiétude face aux nombre croissant de réfugiés.

Contexte

Des protestations ont éclaté à Bujumbura, capitale du Burundi, suite à l'annonce du 25 avril 2015 de la candidature aux prochaines élections du Président en place pour un troisième mandat.

Le nombre de Burundais fuyant vers Le Rwanda, la République démocratique du Congo et la Tanzanie a dès lors sérieusement augmenté, et pourrait encore croître dans les prochaines semaines. Le Rwanda est actuellement le principal pays accueillant, suivi de la République démocratique du Congo et la Tanzanie.

La Commission a toujours été et reste un acteur important dans la région des Grands Lacs, fournissant de l'aide humanitaire aux populations affectées par les crises et conflits.

Date de publication
05/05/2015