Protection Civile et Operations d'Aide Humanitaire Européennes

Service tools

Ebola: l'UE octroie 5 millions d'euros supplémentaires d'aide humanitaire à la République démocratique du Congo

Le virus Ebola est une maladie grave et souvent mortelle chez l’homme. Le virus est transmis aux personnes issues d’animaux sauvages et se propage par voie interhumaine. © QMS

L'Union européenne accroit son soutien humanitaire de 5 millions d'euros supplémentaires alors que la République démocratique du Congo (RDC) continue de faire face à la plus grande épidémie d'Ebola jamais connue. Le nombre confirmé de victimes du virus dépasse désormais les 1,000 personnes. Avec les mesures annoncées aujourd'hui, le financement total de l'UE afin de lutter contre l'épidémie d'Ebola s'élève à 17 millions d'euros depuis 2018.

Christos Stylianides, commissaire européen chargé de l'aide humanitaire et la gestion de crises et coordinateur de l'UE pour la lutte contre Ebola, a déclaré : « L'UE est déterminée à poursuivre, aussi longtemps que nécessaire, son soutien envers les partenaires et les autorités dans leur lutte contre Ebola en RDC. Depuis le déclenchement de l'épidémie l'année dernière, nous avons financé des experts et du matériel d'évacuation sanitaire, mis à disposition notre service de vol humanitaire, et aidé les pays voisins. Nous soutenons également le secteur de la santé dans le pays, et le développement de vaccins et de traitements contre le virus Ebola. L'épidémie demeure toutefois une menace sérieuse et tout doit être fait pour l'endiguer. Les travailleurs humanitaires doivent aussi être libre d'effectuer leur mission sans la menace de violences. »

Le financement de l'UE annoncé aujourd'hui soutient l'Organisation Mondiale de la Santé ainsi que d'autres partenaires afin d'assurer l'accès aux soins et aux mesures de prévention de la contagion, en travaillant avec les communautés locales afin de promouvoir la compréhension, l'acceptation et le soutien à la lutte contre le virus, ainsi que la protection sociale et le soutien alimentaire des survivants et de leurs familles.

La lutte contre Ebola dans le pays a dû faire face à de nombreux défis sérieux et continus, notamment la grande mobilité de la population, la faiblesse des structures sanitaires et la mauvaise acceptation par les communautés locales des mesures de prévention de la contagion. S'ajoutent à ces défis le conflit en cours dans les zones affectées et les attaques violentes perpétrées contre des centres de traitement du virus Ebola ainsi que des équipes d'intervention.

Contexte

L'épidémie d'Ebola a pour l'instant été confinée au Nord-Kivu et à l'Ituri, deux provinces situées à l'est de la RDC et déchirées par des conflits de longue date, aggravant ainsi une situation humanitaire déjà fragile.

En réponse à l'épidémie, l'UE apporte un soutien financier aux partenaires humanitaires impliqués dans la lutte contre Ebola. Les experts de l'UE en matière de santé déployés en République démocratique du Congo participent à la coordination de la réponse et sont en contact quotidien avec les autorités sanitaires, l'Organisation Mondiale de la Santé et les partenaires opérationnels. En outre, le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies a envoyé un épidémiologiste à Butembo, deuxième épicentre de l'épidémie, entre novembre et décembre 2018 afin de fournir une assistance technique spécialisée supplémentaire et de suivre de près l'évolution de l'épidémie.

Le service aérien humanitaire de l'UE (ECHO Flight) transporte régulièrement du personnel, du matériel et des équipements dans plusieurs zones touchées par le virus Ebola. Jusqu'à présent, il a réalisé plus de 80 vols.

Le mécanisme de protection civile de l'UE a été activé à deux reprises dans le cadre de l'épidémie, à la demande de l'Organisation Mondiale de la Santé. La Norvège, pays participant au Mécanisme, a dépêché une équipe spécialisée en République démocratique du Congo afin de former les professionnels de santé à l'utilisation de cellules d'isolement de haute technologie envoyées par la Norvège, qui ont permis de soutenir la lutte contre Ebola et d'être utilisées lors d'évacuations médicales. À la suite d'une deuxième demande de l'Organisation Mondiale de la Santé, la Norvège a fourni trois unités d'isolement supplémentaires et proposé de nouvelles sessions de formation sur leur fonctionnement. L'UE cofinance 85 % des coûts de transport liés à cette assistance déployée via le Mécanisme.

L'UE a également soutenu financièrement le développement de vaccins contre Ebola et la recherche sur les traitements contre le virus Ebola et les tests de diagnostic.

Outre l'intervention d'urgence, l'UE met en œuvre un programme de coopération au développement visant à soutenir le secteur de la santé.

En dehors de la RDC, les fonds humanitaires de l'UE ont également contribué à renforcer les mesures de préparation et de prévention dans les pays voisins afin d'éviter la propagation de l'épidémie.

Date de publication
13/05/2019