Protection Civile et Operations d'Aide Humanitaire Européennes

Service tools

Cyclone Idai: aide de 12 millions € de l'UE en faveur du Mozambique, du Zimbabwe et du Malawi

Le cyclone tropical IDAI s’est déroulé pendant la nuit du 14 mars 2019 près de Beira City, au Mozambique, ce qui a provoqué des pluies torrentielles et des vents violents, déplaçant ensuite vers l’ouest le pays au-dessus du Zimbabwe et provoquant des inondations massives au Malawi. © UE

L'Union européenne a annoncé aujourd'hui qu'elle allait fournir une aide humanitaire supplémentaire de 12 millions € au Mozambique, au Zimbabwe et au Malawi. Cette enveloppe permettra d'aider les personnes frappées par le cyclone Idai et les inondations qui ont suivi.

Au total, l'aide humanitaire apportée par l'UE en réponse à cette catastrophe naturelle s'élève à présent à plus de 15 millions €.

«Nous restons solidaires des populations victimes du cyclone Idai et des inondations qui ont frappé le Mozambique, le Zimbabwe et le Malawi.Des besoins humanitaires urgents doivent encore être couverts et nous redoublons d'efforts pour continuer à assurer l'acheminement de l'aide vers les personnes démunies», a déclaré Christos Stylianides, commissaire chargé de l'aide humanitaire et de la gestion des crises.

Avec l'annonce faite aujourd'hui, 7 millions € iront au Mozambique, où jusqu'à 1,85 million de personnes ont besoin d'une aide humanitaire d'urgence. Des abris, de l'eau et des services sanitaires, une aide alimentaire humanitaire et un soutien sanitaire et psychosocial pourront ainsi être prodigués. Le cyclone a coïncidé avec la période des récoltes annuelles, ce qui met en péril la sécurité alimentaire pour les mois à venir. L'accès à l'eau salubre est essentiel pour éviter toute propagation des épidémies.

Au Zimbabwe, une enveloppe de 4 millions € permettra de fournir aux victimes des inondations des abris, de l'eau et des services d'assainissement ainsi qu'une aide alimentaire. Les inondations ont aggravé la crise de la sécurité alimentaire qui sévissait déjà, provoquée par la sècheresse et l'instabilité économique, et qui touche près de 3 millions de personnes.

Au Malawi, les personnes dans le besoin bénéficieront d'une aide de 1 million € sous la forme d'une assistance alimentaire et de mesures les aidant à retrouver leurs moyens de subsistance. Les inondations au Malawi ont touché 860 000 personnes, dont 85 000 qui ont perdu leur logement et qui vivent actuellement dans des camps ou des installations de fortune.

Contexte

Le Mozambique, le Zimbabwe et le Malawi sont situés dans une région particulièrement exposée aux crises météorologiques, comme les cyclones, les inondations et les sècheresses. Entre 2016 et 2018, l'Union européenne a mobilisé plus de 80 millions € en faveur de la région Afrique orientale et australe — Océan Indien afin de fournir une aide humanitaire, d'apporter une réponse d'urgence et de financer la préparation aux catastrophes.

Lors de son passage près de Beira City (Mozambique) durant la nuit du 14 mars 2019, le cyclone tropical Idai a provoqué des pluies torrentielles et des vents violents, avant de se déplacer vers l'ouest au-dessus de la partie orientale du Zimbabwe, occasionnant également des inondations massives au Malawi. Le cyclone a semé la mort et la dévastation sur son chemin.

Le train de mesures humanitaires annoncé aujourd'hui s'ajoute aux 3,75 millions € d'aide humanitaire sous forme financière débloqués immédiatement après le passage du cyclone.

En plus de cette aide humanitaire sous forme financière, et à la demande du Mozambique, le mécanisme de protection civile de l'UE (MPCU) a été activé pour secourir les personnes touchées par les effets dévastateurs du cyclone. L'Allemagne, l'Autriche, le Danemark, l'Espagne, la France, l'Italie, le Luxembourg, le Portugal et le Royaume-Uni ont proposé leur aide par l'intermédiaire du mécanisme, sous la coordination du Centre de coordination de la réaction d'urgence (ERCC) de la Commission européenne. Une équipe de la protection civile européenne est au Mozambique depuis le 23 mars 2019 pour assurer la coordination logistique et la distribution de l'aide fournie par les États membres de l'UE. Un épidémiologiste du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) veille à la coordination des équipes médicales d'urgence et assure d'autres activités de santé publique.

Les États membres de l'UE ont mis à disposition et envoyé au Mozambique quelque 60 000 pièces d'équipements de sauvetage et huit équipes de spécialistes de la protection civile munies de matériel. L'aide proposée inclut des systèmes de purification de l'eau, des équipes médicales d'urgence, des tentes et des abris, des kits d'hygiène, de la nourriture et des matelas et des dispositifs de télécommunications par satellite destinés aux travailleurs humanitaires sur le terrain. L'Union européenne a financé 75 % des coûts de transport de ces équipes et de ce matériel, ce qui représente au total près de 4 millions €. En outre, une équipe de 11 experts issus de sept États membres (Allemagne, Finlande, Pays-Bas, Portugal, Roumanie, Suède et Slovénie) a été dépêchée au Mozambique pour prodiguer des services de logistique et des conseils.

Les services de cartographie par satellite Copernicus de l'Union européenne ont contribué à délimiter les zones touchées et à planifier les opérations de secours en cas de catastrophe.

Date de publication
09/04/2019