First published on
30 Janvier 2019

Le développement durable est un développement qui répond aux besoins des générations actuelles sans compromettre la capacité des générations futures à satisfaire les leurs. C’est une notion profondément ancrée dans les politiques européennes. En 40 ans, l’Europe a mis en place certaines des normes environnementales les plus strictes et des politiques climatiques parmi les plus ambitieuses. Elle a également défendu l’accord de Paris.

La Commission lance aujourd’hui un débat prospectif sur le développement durable, dans le cadre de la réflexion plus large entamée avec le Livre blanc sur l’avenir de l’Europe en mars 2017.

L’UE a tous les atouts pour améliorer sa compétitivité, investir dans une croissance durable et stimuler l’action des gouvernements, des institutions et des citoyens, montrant la voie à suivre au reste du monde. En se servant des objectifs de développement durable (ODD) des Nations unies comme boussole, le document de réflexion recense les facteurs déterminants pour la transition vers un développement durable. Il présente trois scénarios sur la meilleure façon de réaliser des progrès au regard des
objectifs de développement durable.

  • Une stratégie globale de l’UE en matière d’ODD pour guider l’ensemble des actions de l’UE et des États membres

Dans ce cadre, les ODD sont avalisés au plus haut niveau politique de l’UE et servent de base aux politiques et activités futures. Les institutions de l’UE et les États membres, y compris les autorités régionales et locales, collaboreront plus étroitement pour assurer une meilleure coordination. Un processus de mise en œuvre sera établi pour suivre les progrès accomplis, en fixant des jalons à atteindre d’ici à 2030.

  • La Commission poursuivra l’intégration des ODD dans toutes les politiques pertinentes de l’UE, indépendamment de l’action des États membres

Les ODD continueront à inspirer la prise de décision politique de la Commission et à orienter l’élaboration de la stratégie de croissance pour l’après-Europe 2020, sans toutefois exclure d’autres priorités politiques, et sans imposer aux États membres de mesures pour atteindre les ODD collectivement et à l’échelle de l’Union. Cette approche laisserait davantage de liberté aux États membres, y compris aux autorités régionales et locales, pour décider si et comment ils doivent adapter leurs efforts pour réaliser les ODD.

  • Mettre davantage l’accent sur l’action extérieure tout en consolidant l’ambition actuelle en matière de développement durable au niveau de l’UE

L’UE est à la pointe des ODD à bien des égards. Elle pourrait s’appuyer sur cette expérience pour améliorer encore son action et aider d'autres pays dans le monde à progresser. L’UE pourrait décider de promouvoir davantage ses normes environnementales, sociales et de gouvernance dans le cadre des accords commerciaux et des négociations multilatérales. Elle pourrait également coopérer plus étroitement encore avec des organisations internationales dans la poursuite des mêmes objectifs.

Fiches

TéléchargementPDF - 12.2 MB
TéléchargementPDF - 480.3 KB
TéléchargementPDF - 9.5 MB
TéléchargementPDF - 1.4 MB
TéléchargementPDF - 251.1 KB