Domaines d'action

  • Union économique

    Union économique

    Une véritable Union économique dans laquelle chaque économie possède les atouts structurels lui permettant de prospérer au sein de l'Union monétaire. La Commission propose d'instaurer un système de conseils nationaux de la compétitivité, chargés de fournir une expertise indépendante pour l'évaluation des performances et des réformes. Elle s'emploie également à rationaliser le semestre européen, qui aide à mener à bien les réformes au niveau national et européen.

  • Union financière

    Union financière

    L’union financière vise à garantir que l’Europe dispose de banques et de marchés des capitaux forts et stables à même de financer l’économie réelle. Cet objectif repose sur le principe d’une union bancaire. Le but est de veiller à ce que le secteur bancaire reste sain et puisse garantir la protection des comptes bancaires des déposants. La Commission a mis en place les éléments constitutifs d’une union des marchés des capitaux en vue de diversifier les sources de financement des entreprises.

  • Union budgétaire

    Une Union budgétaire synonyme à la fois de stabilisation et de viabilité budgétaires. La Commission propose de créer un comité budgétaire européen indépendant, qui agira en tant qu'organe consultatif pour le système de surveillance économique multilatérale de la zone euro.

  • Union politique

    L’union politique vise à garantir que l’Union européenne et ses institutions sont démocratiquement responsables, légitimes et solides sur le plan institutionnel. La responsabilité démocratique est au cœur de l’UE et de ses institutions. La Commission entretient des contacts étroits avec le Parlement européen et les parlements nationaux concernant tous les aspects de l’élaboration des politiques économiques de l’UE. En outre, la Commission associe étroitement les partenaires sociaux à la conception des politiques européennes et encourage les pays de l’UE à les faire participer à la préparation des réformes au niveau national. Une union politique bénéficierait également d’une zone euro s’exprimant d’une seule voix et avec force dans les instances internationales telles que le Fonds monétaire international (FMI).

  • Socle européen des droits sociaux

    Socle européen des droits sociaux

    L’objectif du socle européen des droits sociaux est de donner aux citoyens des droits nouveaux et plus efficaces, dans des domaines tels que l’égalité des chances, l’accès au marché du travail, des conditions de travail plus équitables, la protection sociale ou l'inclusion sociale.

Actualité

Contexte

Une Union économique et monétaire plus approfondie et plus équitable fait partie des 10 priorités politiques de la Commission Juncker. Cet objectif constitue un élément essentiel de la réponse apportée par la Commission à la crise économique et financière, tout en mettant en œuvre des politiques pour renforcer l'économie de l’Union de manière à créer des emplois et à améliorer le niveau de vie de la population. 

Documents

Prochaines étapes

  • Phase 1 – «Approfondissement par la pratique»

    Les institutions de l'UE et les pays de la zone euro s'appuieraient sur les instruments existants et les traités en vigueur pour stimuler la compétitivité et la convergence structurelle, instaurer des politiques budgétaires responsables au niveau national et de la zone euro, compléter l'Union financière et renforcer la responsabilité démocratique d'ici à 2017.

  • Phase 2 – «Achèvement de l'UEM»

    Des réformes plus fondamentales devraient être réalisées avec l’ambition de créer de nouvelles perspectives de croissance à moyen et à long terme. Le processus de convergence des économies de la zone euro serait rendu plus contraignant, par exemple au moyen d’un ensemble de critères de convergence définis conjointement, qui auraient un caractère juridique.

  • Phase 3 – D'ici à 2025

    Une UEM approfondie et véritable devrait être un lieu de stabilité et de prospérité pour tous les citoyens des États membres de l'UE ayant adopté la monnaie unique. Elle serait attractive pour les autres États membres, qui pourraient la rejoindre s'ils y sont prêts.

    Pour préparer le passage de la phase 1 à la phase 2, la Commission présentera un livre blanc au printemps 2017 décrivant les prochaines étapes nécessaires, y compris des mesures législatives, pour compléter l’UEM au cours de la phase 2.