Domaines d'action

  • Création de débouchés commerciaux et d’emplois

    Création de débouchés commerciaux et d’emplois

    L’UE vise à réduire ou éliminer les obstacles au commerce dans les autres pays et régions, ce qui représente d’importantes économies pour les entreprises et les consommateurs européens. Les accords commerciaux profitent tout particulièrement aux petites entreprises européennes qui sont confrontées à des règles compliquées lorsqu’elles veulent exporter. En Europe, un emploi sur sept repose sur les exportations vers d’autres pays du monde.

  • Un commerce ouvert doit être équitable

    Un commerce ouvert doit être équitable

    Certes les entreprises et les citoyens européens bénéficient des avantages que procure la mondialisation, mais un commerce ouvert doit aussi être équitable. Les emplois européens dans des industries comme la sidérurgie ou la construction navale ont été frappés de plein fouet par la concurrence déloyale d’importations faisant l’objet d’un dumping, de subventions publiques et de surcapacités dans certains pays tiers. L’UE utilise des instruments pour protéger les industries et les emplois européens contre les pratiques commerciales déloyales. En outre, la Commission estime que l’UE doit évaluer régulièrement si elle dispose de tous les outils pour relever les défis que présente le scénario évolutif de la mondialisation. La Commission continuera de travailler en étroite collaboration avec les États membres pour approfondir et faire avancer le débat sur la manière de renforcer la réciprocité dans les domaines des marchés publics et des investissements.

  • Maîtriser la mondialisation dans le respect de nos valeurs

    L’UE continue d’élaborer un programme commercial et d’investissement équilibré, fondé sur des règles et novateur. Cette stratégie permet non seulement d’ouvrir mutuellement les marchés avec nos partenaires commerciaux, mais aussi de renforcer l’influence de l’UE sur la scène mondiale dans des domaines tels que les droits de l’homme, les conditions de travail et la protection de l’environnement.

Contexte

Le titre de cette priorité («Une politique commerciale équilibrée et novatrice pour maîtriser la mondialisation») a été actualisé et rendu neutre sur le plan géographique compte tenu du ralentissement des négociations commerciales avec les États Unis, du nouveau contexte politique et de la nouvelle dynamique des négociations commerciales avec d’autres régions importantes du monde. La Commission a intégré cette réalité par un changement de nom: le groupe de commissaires chargé du partenariat transatlantique de commerce et d’investissement avec les États-Unis s’appelle dorénavant le groupe de commissaires chargé du commerce et de la maîtrise de la mondialisation.

La politique commerciale permet à l’UE d’influer sur la mondialisation conformément à ses valeurs et à ses intérêts.

Ainsi, la Commission soutient les travaux de l’Organisation mondiale du commerce et engage des négociations avec des partenaires mondiaux. L’UE est parvenue à un accord politique avec le Japon et l’accord UE-Canada est sur le point de prendre effet. La Commission continue de négocier avec de nombreux partenaires, notamment le Mexique et les pays du Mercosur (Argentine, Brésil, Paraguay et Uruguay).

Pour être correcte, une politique commerciale doit aussi être transparente et inclusive. Grâce à la stratégie «Le commerce pour tous», les négociations commerciales sont à présent plus ouvertes que jamais.

Le Parlement européen et les gouvernements de l’UE sont étroitement associés à toutes les négociations. Les entreprises, les groupes environnementaux, les syndicats et les organisations de consommateurs sont dûment consultés et associés au processus.

L’UE entretient également des relations commerciales positives avec les États-Unis. Les deux parties ont convenu d’élaborer un plan d’action conjoint en vue d’établir ce qui devrait être un programme commercial transatlantique positif et ambitieux.

Objectifs
  • Renforcer l’influence de l’UE dans le monde - en attirant plus d’investissements, en établissant des normes rigoureuses pour le commerce mondial et en diffusant nos valeurs
  • Créer des emplois et générer de la croissance sans utiliser de fonds publics
  • Aider les entreprises européennes, en particulier les petites entreprises, à être compétitives à l’étranger
  • Offrir un plus large éventail de biens et de services
  • Moderniser la protection des investissements pour la rendre plus équitable, transparente et objective
  • Veiller à ce que le commerce et le développement durable soient les deux faces d’une même médaille

Documents