À propos du plan

Le plan d’investissement extérieur (PIE) a été adopté en septembre 2017, afin de contribuer à stimuler l’investissement dans les pays partenaires d’Afrique et du voisinage européen. Ses objectifs sont les suivants:

  • contribuer à la réalisation des objectifs de développement durable des Nations unies (ODD), tout en agissant sur certaines des causes profondes des migrations;
  • mobiliser des investissements publics et privés durables en vue d’améliorer le développement économique et social, en mettant l’accent sur la création d’emplois décents.

Actions

Le PIE soutient les pays partenaires:

Objectifs

  • Contribuer au développement durable
  • Contribuer à la croissance et à l’emploi
  • Supprimer les obstacles à l’investissement privé en réduisant les risques

Guides et exemples de projets

Versions anglaise et française

TéléchargementPDF - 992.4 KB

TéléchargementPDF - 3.6 MB

TéléchargementPDF - 1.8 MB

Autres versions linguistiques

Vidéos

Le Fonds européen pour le développement durable comprend deux plateformes régionales d'investissement: pour l’Afrique et pour le voisinage européen.

Afrique

Le plan d’investissement extérieur de l’UE – version anglaise

Le plan d’investissement extérieur de l’UE – version française

L’énergie durable et le plan d’investissement extérieur de l’UE

Voisinage européen

Le plan d’investissement extérieur de l’UE dans le voisinage de l’UE

Pourquoi un plan d’investissement extérieur?

La communauté internationale sait parfaitement que la réalisation des objectifs de développement durable nécessite de passer de «plusieurs milliards à plusieurs milliers de milliards» en matière d’aide et d’investissement. Ces montants sont hors de portée de l’assistance traditionnelle au développement, mais aussi des seuls investissements publics et privés. L’UE peut clairement contribuer à combler ce fossé en aidant à mobiliser des investissements supplémentaires importants.

Le PIE suit le modèle éprouvé du «plan Juncker» mis en œuvre dans l'UE. La contribution de l’UE au PIE de 4,1 milliards d’euros permettra de mobiliser, d’ici à 2020, jusqu’à 44 milliards d’euros d’investissements qui ne pourraient autrement voir le jour.

En 2016, l’UE et ses États membres ont alloué 75,5 milliards d’euros d’aide, soit près de 60 % de l’aide mondiale. L’assistance traditionnelle sous la forme de dons demeure essentielle, mais elle sera complétée par d’autres outils et sources de financement.

Des investissements intelligents et durables peuvent contribuer à créer des emplois et à stimuler la croissance économique pour tous, tout en renforçant la stabilité des pays touchés par des conflits.