Madame la Commissaire Agbor,

Monsieur le Ministre Heito,

Mesdames et Messieurs,

 

C'est avec grand plaisir que je m'adresse aujourd’hui, à l’occasion de cette conférence finale du Partenariat Afrique Europe pour l’Innovation.

Ce programme pilote a montré que la coopération entre les acteurs de l’innovation de l’Afrique et de l’Europe, a un fort potentiel et peut apporter un bénéfice mutuel pour nos citoyens, nos chercheurs et nos entrepreneurs.

Aujourd’hui, je voudrais porter deux messages : Renforcer la coopération avec le continent africain et approfondir les partenariats dans le domaine de la recherche et de l’innovation.  

Deux communications, à un an d’intervalle, dressent le cadre dans lequel nous souhaitons inscrire nos relations avec le continent africain: celle de mars 2020 et celle de mai de cette année.

La première, « Vers une stratégie globale avec l’Afrique », définitif la nécessité de développer une société et économie de la connaissance en se basant sur 2 piliers : Recherche et Innovation d’une part, Education de l’autre.

La deuxième, « L’approche globale en matière de recherche et d’innovation », adoptée il y a un mois, conforte et précise le cadre de coopération avec l’Afrique.

Au centre de notre action, un multilatéralisme fondé sur des règles préservant une concurrence équitable, la réciprocité et le respect de valeurs fondamentales comme la liberté académique, l’intégrité de la recherche ou l’égalité des genres.

Parmi les sujets prioritaires figurent la promotion de la transition numérique et de l’innovation.

Dans le secteur de l’innovation, nous proposons d’étendre les partenariats avec les réseaux d’incubateurs et d’accélérateurs.

À ce titre, le programme pilote qui se clôt aujourd’hui, nous offre la voie à suivre.

Il y a un an, se tenait la première réunion ministérielle entre l’Union Africaine et l’Union européenne sur la recherche et l’innovation.

À cette occasion, la Commissaire Agbor et moi-même nous nous sommes entendues sur une vision et des objectifs communs conformes à l’Agenda 2063 et à la stratégie du programme Horizon Europe.

Un groupe de travail sur l‘innovation chargé de conseiller le groupe à haut niveau du dialogue politique Afrique Europe a été créé.

 

Un premier rapport de ce groupe de travail sera présenté dans la journée.

 

Afin d’accroitre la visibilité de nos activités conjointes, j’annonce officiellement aujourd’hui, le lancement de deux nouveaux sites web, l’un sur l’Union pour la Méditerranée et l’autre sur le dialogue politique de haut niveau Union Européenne-Union Africaine sur la science, la technologie et l’innovation.

 

Enfin, un agenda commun sur l’innovation est en cours d’élaboration.

 

Nous devrions en présenter les grandes lignes lors du prochain sommet Afrique-Europe début 2022.

 

Ce sera une occasion de démontrer, à nouveau, l’importance et la valeur ajoutée de notre coopération dans la recherche et de l’innovation.

Les acquis de l’AEIP sont incontestables et seront développés durant toute cette journée. 

Conçu pour l’Afrique sub-saharienne il s’est très vite étendu à tout le continent africain et a englobé l’Afrique du Nord.

Les start-up et incubateurs du réseau AEIP ont été actives dans la recherche de solutions novatrices pour la lutte contre le développement de la pandémie en Afrique comme en Europe.

Inutile de rappeler que les start-up ont largement participé à la mise en œuvre du vaccin.

Je tiens à remercier l’Union Africaine pour son soutien inconditionnel à ce programme dès le début et durant toute sa mise en œuvre.

Même si le programme pilote s’achève, d’autres activités vont prendre le relais.

Tout d’abord, au sein d’Horizon Europe, nous avons crée une « Initiative Afrique». 

350 millions d’euros sont repartis sur une quarantaine de thèmes faisant l'objet d'appels à propositions.

Ces appels répondent aux quatre priorités de notre coopération : santé publique, transition verte, innovation et technologie et capacités pour la science. Le numérique sous-tend le lien entre ces thèmes.  

Ensuite, et de manière plus spécifique sur le numérique, trois programmes complémentaires « ENRICH Africa », « Digital for development Hub » et « Africa Connect » vont se déployer en s’appuyant sur les acquis du programme pilote afin de poursuivre et approfondir la coopération transcontinentale.

Ces programmes ont pour objectif de soutenir la transformation numérique de l’Afrique et le renforcement de ses écosystèmes numériques.

Ils couvrent des domaines variés : la formation, l’éducation et la recherche, la logistique, la mise en réseau, les transferts de technologie etc... Chacun de ces programmes aura un effet de levier sur les deux autres. 

Enfin, la coopération avec les universités et les chercheurs.

Erasmus+ et Erasmus Mundus offriront aux universités l’opportunité de participer plus activement à l’innovation et à la création d’entreprises innovantes.

Le programme « EURAXESS » sera étendu, dès 2022, aux chercheurs de l’Afrique ce qui favorisera leur mobilité et leur développement de carrière.

Comme vous le voyez, ce programme pilote a amorcé un schéma complet de coopération innovante.

Il faut continuer dans cette direction et vous pouvez compter sur mon engagement.

Merci.