La secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’économie et des finances, Delphine Gény-Stephann a rencontré ce jour le vice-président de la Commission européenne Maroš Šefčovič pour échanger sur les perspectives de développement d’une industrie des batteries en France et en Europe. Dans le cadre de l'Alliance européenne pour la Batterie, ils ont pu échanger avec les industriels partenaires du projet "pour la batterie du futur".

La transition énergétique conduit à une très forte croissance des besoins en batteries pour les applications de mobilité (électrification des véhicules) et stationnaires. Compte tenu du caractère stratégique de ce marché et de son poids économique, l’émergence d’une offre industrielle  européenne  est un chantier prioritaire.

Des champions européens, dont Saft, Solvay, Manz et Siemens, ont formé l’Alliance pour la Batterie du Futur qui est un ambitieux programme de recherche, de développement et d’industrialisation de cellules électrochimiques rechargeables au lithium de 4ème génération et de batteries construites autour de ces cellules. 

Le Gouvernement français salue l'adoption par la Commissiond’un plan d’action stratégique européen sur les batteries,publié le 17 mai dernier. Il est cohérent avec les conclusions de la mission confiée au niveau national par le conseil national de l’industrie au président du comité stratégique de filière automobile, au président du comité stratégique de filière  chimie-matériaux et à la directrice du laboratoire LITEN..

La rencontre entre Delphine Gény-Stephann et MarošŠefčovič a permis d’identifier les actions prioritaires à engager pour accompagner le développement d’une offre européenne de premier plan, en particulier :

- la définition de critères sociaux et environnementaux différenciant, à travers la révision du cadre réglementaire européen selon un calendrier ambitieux;

le soutien à la R&D, à travers le ciblage des appels à projets qui seront lancés dans le cadre notamment de H2020 ;

- la possibilité pour les Etats membres de soutenir des projets d’industrialisation de dimension européenne, comprenant la mise en place de lignes pilotes sur les procédés de fabrication des cellules de batteries. 

Delphine Gény-Stephann et Maroš Šefčovič sont convenus de se rencontrer à nouveau à l’automne afin de faire un point sur la mise en œuvre de ces actions.